Bourgeon de Genévrier (Gemmothérapie): propriétés et bienfaits

-

Très commun en Europe du Nord, implanté jusqu’en altitude (3000 m), le genévrier est surtout connu pour sa baie qui parfume la choucroute mais est aussi employé depuis l’Antiquité pour ses vertus diurétiques.
Dépuratif hépato-rénal, le bourgeon de Genévrier est un anti-inflammatoire qui permet d'atténuer l'inflammmation du foie.

La plante et son histoire

Dans la mythologie scandinave, le dieu Thor était honoré avec des fumigations de rameaux de genièvre, et encore aujourd’hui dans les campagnes, il est d’usage de pratiquer des fumigations pour purifier les maisons, notamment en période d’épidémie. Et les recettes de vins médicinaux de baies de genièvre, ont parcouru les siècles jusqu’au XIXème siècle.

Présentation

Description

Genévrier : propriétés et bienfaits des bourgeons et jeunes pousses.

Nom botanique : Juniperus communis
Autres noms : Pétron, genièvre
Famille : Cupressacées
Terroir : landes forestières, clairières, friches agricoles, prés, talus, sols rocheux, très secs en été
Organe récolté : jeunes pousses

Principaux constituants biochimiques 

Le genévrier renferme des tanins, des sucres (baies), de la résine, une lactone sesquiterpénique (junipérine), des diterpènes et une huile essentielle (monoterpènes : myrcène, α-pinène ; sesquiterpènes : germacrène D, esters, monoterpénols : α-terpinéol).

Les hormones végétales du bourgeon de genévrier sont les suivantes : les auxines (croissance) et les gibbérellines (éclosion).

Vertus

  • Dépuratif hépato-rénal, dépuratif du sang, diurétique
  • Anti-inflammatoire et tonique régénérateur hépatique

Indications

En interne

Grand remède anti-inflammatoire du foie, le macérat glycériné de jeunes pousses de Genévrier va drainer le foie et la vésicule biliaire, contribuant à normaliser les taux de transminases et de gamma GT, signes d’une maladie du foie.

Le bourgeon de genévrier est indiqué en cas d’hépatite chronique, d’hépatite virale, ou médicamenteuse et toxique, de cirrhose alcoolique (diluez dans l’eau chaude pour que l’alcool s’évapore), voire même d'ascite, d’hypertension portale, de faiblesse du foie en général, y compris pendant une chimiothérapie (il stimule en effet la production des cellules du foie, les hépatocytes), de migraine hépatique, mais aussi d’allergie. Il aurait également une action contre les varices gastriques et œsophagiennes (avec le bourgeon de sorbier).

Au niveau urinaire, c’est aussi un diurétique efficace, qui peut agir sur les œdèmes et la rétention d’eau, ainsi que sur les cystites, les néphrites chroniques et contre les calculs rénaux. Dépuratif, il purifie le sang et diminue notamment le taux d’acide urique et d’urée dans le sang, ainsi que le taux de cholestérol ainsi qu’a priori celui de sucres (glycémie).

Le bourgeon de genévrier est aussi un anti-inflammatoire général qui agit contre les douleurs articulaires (polyarthrite et rhumatismes).

En application locale

Pas d’usage connu.

Dosages et posologie

  • Adulte /adolescent - macérat-mère : augmenter petit à petit les doses pour ménager les reins : 1 goutte le premier jour, 2 gouttes le 2ème jour jusqu’à 5 gouttes par jour à partir du 5ème jour. Une fois par jour peut être généralement suffisant.
    • Dilution 1 D : 50 gouttes 1 à 2 fois par jour dans un verre d’eau. Cure de 3 semaines.
  • Enfant (à partir de 5 ans) - macérat mère : 1 goutte pour 10 kg dans un verre d’eau chaude, une seule fois par jour.
    • Dilution 1 D : 20 gouttes le matin, dans un verre d’eau chaude. Cure de 3 semaines.

Contre-indications

L'extrait de jeunes pousses de Genévrier est déconseillé pendant la grossesse et l'allaitement. Il est également contre-indiqué pour les personnes présentant une insuffisance rénale grave. Pas d'usage prolongé.

Effets secondaires

A forte dose, le bourgeon de genévrier peut être irritant pour les reins.

Autres usages possibles

Le genévrier est aussi employé en phytothérapie (Genévrier commun (Juniperus communis)) et en aromathérapie (Huile essentielle de Genévrier).

Bibliographie

La phytothérapie rénovée, Docteurs Max TETAU et Claude BERGERET, éditions Maloine, Paris 1983
Rajeunir nos tissus avec les bourgeons, Docteurs Max TETAU et Daniel SCIMECA, éditions Guy Trédaniel, Paris 2005
Nouvelles cliniques de gemmothérapie, Dr Max TETAU, éditions Similia 2004
Gemmothérapie les bourgeons au service de la santé, guide pratique familiale, Stéphane Boistard, éditions de Terran, Escalquens 2016
Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, éditions Grancher, Paris 2008
Petit Larousse des Plantes qui Guérissent, 500 plantes, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2013
Larousse des plantes médicinales, éditions Larousse, Paris 2013
L’encyclopédie des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 3 volumes, Briant 2007-2009

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).