L-Carnitine: danger et effets secondaires

-

La L-carnitine est présente naturellement dans l'organisme. Elle est impliquée dans le transport des acides gras à longue chaîne dans les mitochondries.
Sa supplémentation peut être bénéfique en cas d'obésité, de diabète, d'infertilité…
La l-carnitine peut-elle présenter un danger? Elle peut provoquer certains effets secondaires. Découverte.

Quelles sont les contre-indications?

Photo d'un steak en train de cuire: danger et effets secondaires de la 
l-carnitine présente en abondance dans la viande rouge.

Bien que des niveaux beaucoup plus élevés aient été testés sans effets indésirables, les données actuelles indiquent qu’une dose de 2 g de L-carnitine par jour répartie en 1 à 3 prises, ne semble pas présenter de danger pour la santé‌1‌.

Diabète

Avec un traitement à l’insuline et/ou des médicaments hypoglycémiants oraux, la L-carnitine peut entraîner une hypoglycémie. Un suivi régulier est recommandé chez ces patients.

Insuffisance rénale

Des doses élevées de L-carnitine par voie orale peuvent entraîner une accumulation de métabolites potentiellement toxiques, chez les patients atteints d’insuffisance rénale sévère ou terminale.

Femmes enceintes

La l-carnitine représente-t-elle un danger pour les femmes enceintes?

Il est généralement admis que les complémentations sont contre-indiquées chez les femmes enceintes.
Cependant, une déficience en carnitine durant la grossesse peut entraîner de sévères complications à la naissance, telles qu'une épilepsie secondaire du nouveau-né1.

En effet, les besoins énergétiques du nouveau-né sont considérables pour se mouvoir, grandir, respirer, maintenir sa température corporelle.
D'autant que la L-carnitine participe à la synthèse de surfactant pulmonaire. Alors que sa synthèse chez le bébé est moins efficace que chez l'adulte.

C'est pourquoi, un apport de cet acide aminé avec un suivi de sa concentration sanguine tout au long de la grossesse s'avère bénéfique2.
Alors que chez le nouveau-né, sa supplémentation est recommandée chez les enfants avec acidurie et les prématurés sont alimentation parentérale3.

Femmes allaitantes

Les femmes allaitantes vegan pourraient bénéficier d'un apport externe de L-carnitine.
En effet, la viande est la principale source alimentaire de L-Carnitine.
Or, les besoins en acides gras à chaîne longue du nouveau-né sont élevés. Cette complémentation permettrait de pallier à l'absence d'apport alimentaire.
D'autre part, elle est également à envisager en cas d'usage de lait de soja comme lait maternel4.

Néanmoins, femmes enceintes, allaitantes et personnes épileptiques doivent prendre conseil auprès d'un professionnel de santé avant toute supplémentation.

Quels sont les effets indésirables?

La l-carnitine peut entraîner certains effets secondaires:

  • Hypersensibilité immunitaire.
  • Vomissements, nausées, diarrhée, douleurs abdominales.
  • Odeur anormale de la peau, hyperhydrose, érythème, urticaire, prurit.
  • Crampes musculaires, myalgie.

En cas de surdosage il peut survenir une diarrhée à « l’odeur de poisson »5.

Des interactions médicamenteuses?

La L-Carnitine interagit avec les antivitamines K et crée un risque hémorragique6. Interaction possible avec un anticoagulant l'acénocoumarol (Sintrom).

Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.