Levure de riz rouge: bienfaits et posologie

-

La levure de riz rouge est le fruit de la fermentation du riz par un champignon (Monascus purpureus) présentant un pigment rouge.
Traditionnellement la levure de riz rouge est consommée en Asie, en tant que colorant ou exhausteur de goût.
Depuis, elle est proposée en complément nutritionnel pour ses propriétés hypocholestérolémiantes.

Présentation

Levure de riz rouge : elle dispose de nombreux bienfaits pour l'organisme.

Depuis 800 ans avant notre ère, les chinois utilisaient déjà la levure de riz rouge pour soulager des troubles digestifs, la diarrhée et améliorer la circulation sanguine.
C’est en 1980 que la levure a été brevetée pour normaliser sa teneur en son principe actif, la monacoline K. Or cette monacoline est similaire à la Lovastatine, une statine prescrite pour les hypercholestérolémies. Elle inhibe la synthèse de cholestérol par le foie en entrant en compétition avec la HMGCoA réductase.
Les monacolines représentent en moyenne 1,16% de la levure rouge dont 0,95 % de monacoline K.

Par ailleurs, la levure de riz rouge est également une source de:

  • phytostérols (connus ses propriétés hypocholestérolémiantes)
  • acides gras monosaturés
  • isoflavones
  • pigments
  • L'ensemble agit en synergie avec la monacoline.

Propriétés et vertus

La levure de riz rouge (LRR) est essentiellement utilisée comme alternative naturelle pour réduire le taux de cholestérol sans les effets secondaires du traitement médicamenteux.
Mais la levure de riz rouge possède aussi d’autres bienfaits pour la santé.

Hypercholestérolémie et hyperlipidémie

La présence d'un taux de cholestérol dans le sang important, ainsi qu'une augmentation de la pression sanguine dans les artères (hypertension artérielle), sont des facteurs de risque cardiovasculaire.
La levure de riz rouge permet de lutter contre ces troubles.

Une méta-analyse1 réunissant 93 études a conclu à une réduction du taux de cholestérol total de 13% à 44% avec baisse du LDL-c et augmentation du HDL-c. Les triglycérides ont diminué de 7 à 44%. La durée des supplémentations en levure de riz rouge était comprise entre 4 et 24 semaines.

Les résultats positifs apparaissaient dès 4 semaines de prise. La teneur en monacoline était de 10 mg/ jour.
Cependant la majorité des essais présentait des failles méthodologiques.

Plus récemment, une autre méta-analyse2 rassemblait des essais randomisés évaluant la levure de riz rouge versus un placebo. Elle conclut en une baisse du LDL-c de - 1,02 mmol/l par rapport au placebo. Cette baisse était comparable à une statine mais avec une incidence moindre sur les lésions rénales et le foie de 5% dans les groupes contrôle et levure de riz.

Lorsque la LRR est associée à une alimentation méditerranéenne3, le LDL-c baisse de - 12,47% versus – 7,34% sans LRR après 24 semaines de supplémentation de diabétiques de type 2.

Selon Burke FM4, la levure de riz rouge pourrait être une alternative pour les patients intolérants aux statines, présentant des douleurs musculaires, des troubles digestifs ou une augmentation de leur transaminase.

Enfin, la comparaison entre la demi-vie de la monacoline K apportée par la LRR ou la Lovastatine semble laisser supposer que les effets hypocholestérolémiants de la LRR serait probablement dus à une synergie entre ses différents composants5.

Maladies coronariennes

Le risque d’AVC augmente avec le taux de cholestérol.
C'est pourquoi la monacoline K pourrait réduire le risque de rupture de la plaque d’athérome et ainsi la formation d’un thrombus6.
En effet, la supplémentation en LRR durant 4,5 ans a permis de réduire les troubles cardio-vasculaires de 30% et de mortalité de 33% en même temps qu’une augmentation du HDL-c7.

Ainsi, la consommation de 10 mg de monacoline K associée à des antioxydants améliore significativement la fonction endothéliale (résistance périphérique) après 4 semaines de traitement8.

Diabète

L’administration de levure de riz rouge à des rats a conduit à une baisse de la glycémie dose dépendante par diminution de la néoglucogenèse hépatique et de l’hyperphagie9. D’autres études10 ont confirmé cette action hypoglycémiante mais toujours sur le rat.

Obésité

Une étude in vitro a montré que les pigments de la levure de riz rouge inhibaient l’activité de la lipoprotéine lipase et ainsi l’absorption des graisses alimentaires11.
Des souris nourries avec un régime hyperlipidique ont été supplémentées avec ces mêmes pigments. Leur prise de poids était réduite comparativement aux souris non supplémentées12. La graisse intra-péritonéale avait diminué de 16,3 à 30,5% par baisse de l’absorption des lipides.

En conclusion, cet effet serait principalement dû à une activité lipolytique et coupe-faim. Par ailleurs, cet extrait de pigments agirait sur la différenciation des pré-adipocytes réduisant la formation de nouveaux adipocytes.

Maladie d’Alzheimer

Les bienfaits de la levure de riz rouge ne s'arrêtent pas là.

Un des facteurs de risque de la maladie d’Alzheimer serait en lien avec le métabolisme du cholestérol. La prise de Lovastatine bloque la formation de mévalonate et freinerait la progression de la maladie.

Ainsi, des hamsters ont reçu par injection la protéine amyloïde, précurseur de la formation des plaques de bêta-amyloïde. Ils ont ensuite été nourris avec la LRR.  Ces hamsters ont présenté une meilleure mémoire avec des plaques d’amyloïde significativement moindres comparativement au groupe témoin non supplémenté13.
La LRR diminue le stress oxydatif et l’inflammation générés par les plaques d’amyloïde14.

Néphropathie

La consommation de 600 mg /jour de levure de riz rouge a conduit à une baisse de la cholestérolémie de 28,8% en 6 mois avec une baisse de la protéinurie.
En même temps, la filtration glomérulaire s’améliore chez les patients sous Lovastatine sans aucune pathologie rénale diagnostiquée au début du traitement15.

Cancer

Concernant le cancer, des études ont montré son lien avec l'hypercholestérolémie; le cholestérol serait nécessaire à la croissance des cellules tumorales.
Tandis que la prescription de statines a réduit de 47% le risque de cancer du côlon.

Ce serait essentiellement le fait des pigments qui auraient cet effet anti-cancéreux en s’opposant à la prolifération cellulaire et en stimulant l’apoptose16.

Dosages et utilisation

La LRR est présentée en gélules. Pour être efficace le supplément doit fournir 10 mg de monacoline K / jour.

Informations complémentaires

Vous pouvez en apprendre davantage sur la levure de riz rouge :

Vous pouvez également associer d'autres actifs à la levure de riz rouge,
tels que des antioxydants, des phytostérols, du CoQ10 :
Pourquoi associer levure de riz rouge et coenzyme Q10?

En effet, cette association vise une prise en charge plus globale des troubles cardiovasculaires, afin de réduire les effets secondaires tels que les crampes musculaires.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que la levure de riz rouge?

La levure de riz rouge est issue de la fermentation du riz par un champignon. Elle est généralement consommée en Asie en tant qu'exhausteur de de goût, mais elle dispose également de nombreux bienfaits pour la santé.

Pourquoi en prendre?

1. Hypocholestérolémiant naturel
2. Réduction de troubles cardio-vasculaires
3. Baisse de la glycémie
4. Activité lipolytique
5. Prévention de la néphropathie
6. Participe à la lutte contre le cancer

Quelle dose prendre?

La posologie de la levure de riz rouge est de
10 mg de monacoline K par jour.


Bénédicte Moulin

Naturopathe et Nutritionniste. Titulaire d'un DESS de Nutrition. Naturopathe agréé FENA depuis 2015. Spécialisée en diététique, phytothérapie et compléments alimentaires.