Maitake (Grifola frondosa)

-

Le maitake ou champignon dansant, est utilisé depuis des millénaires par la médecine traditionnelle asiatique. Ses vertus hypotensives, hypoglycémiantes, antitumorales et stimulantes pour le système immunitaire ainsi que son absence de contre-indications, en font une espèce précieuse pour la santé.

Présentation

maitake

Le Maitake de son nom scientifique Grifola frondosa, est un champignon basidiomycète de la famille des Meripilaceae.
Il pousse à l’état sauvage en Europe, en Asie et dans l’Est de l’Amérique du Nord. L’histoire voudrait que ses autres noms de « poule des bois » ou « champignon dansant », lui viennent de la danse qu’effectuaient ceux qui avaient la chance de le trouver. Toutefois sa forme en grappe et lamelles dentelées, pourrait également en être l’origine.

À maturité, le maitake peut atteindre 50 cm de diamètre et peser jusqu’à plusieurs dizaines de kilos.

Utilisé en Asie depuis des millénaires pour ses vertus toniques, ses propriétés adaptogènes et son action favorable sur la santé et la longévité, ce champignon compte parmi les piliers de la pharmacopée traditionnelle.

Autrefois, uniquement disponible en forêt, le maitake est cultivé depuis la fin des années 1970. Actuellement, l’essentiel de la production est réalisé au Japon, en Chine ainsi qu’aux États-Unis.

Propriétés et bienfaits

De plus en plus de scientifiques réalisent des études au sujet du maitake. Ils s’intéressent en outre aux bêta-glucanes, des polysaccharides qui constituent ses principaux principes actifs.

Ce champignon est présenté comme un remède naturel contre le diabète, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. Par ailleurs, il fait l’objet de recherches à propos de ses propriétés stimulantes pour le système immunitaire et de sa capacité à combattre certains cancers.**

Stimule les fonctions du système immunitaire

En 2014, une étude s’intéresse aux effets des polysaccharides bêta-glucanes présents dans le maitake et le shiitake, sur le fonctionnement du système immunitaire. À court terme et administrés par voie orale, les travaux concluent à une forte stimulation de la branche cellulaire et humorale (liée à la production d’anticorps) des réactions immunitaires.**

Trois ans plus tôt, une étude américaine démontre qu’un composé d’ashwagandha et de champignon maitake, présente de nombreux et puissants effets biologiques liés au système immunitaire et à la réduction du stress.**

Abaisse la tension artérielle

Chez le rongeur, la consommation de maitake en poudre, prouve un certain effet préventif sur les variations de tension artérielle.**

De plus, une étude menée sur des rats âgés de 10 semaines et spontanément hypertendus, montre elle aussi une réduction significative de l’hypertension artérielle.**

En juin 2010, une troisième étude présente l’incidence favorable d’une supplémentation en maitake sur l’hypertension liée à l’âge. Ceci, par amélioration de la sensibilité à l’insuline et la réduction de certains aspects de l’inflammation.**

Présente une action antioxydante

Une étude récente menée en Chine, démontre que l'administration orale de polysaccharides issus du Grifola frondosa, pourrait améliorer les troubles de la mémoire par son action antioxydante. Plus précisément, un apport similaire sous forme alimentaire pourrait être bénéfique par rapport aux effets du vieillissement cérébral.*19

En janvier 2019, une autre étude présente des résultats similaires. Les polysaccharides du maitake ont modulé les taux sériques de facteurs oxydants tels que la superoxyde dismutase, la glutathion peroxydase, la catalase et le malondialdéhyde, révélant leurs propriétés antioxydantes.**

Combat les cellules tumorales

Des recherches japonaises menées sur des souris porteuses de tumeurs mammaires, suggèrent que la fraction D (un composé extractible présent à une concentration d'1,6 mg par gramme de champignon maitake séché et contenant du bêta-glucane 1,6), améliore la cytotoxicité des cellules NK.* De plus, elle augmente la prolifération, la différenciation et l’activation des cellules immunocompétentes. En conséquence, elle pourrait induire un bénéfice clinique potentiel pour les patients atteints de cancer.*9

À l’occasion d’une thèse soutenue en septembre 2012, l’impact de Grifola frondosa a une nouvelle fois été étudié dans le cadre d’une possibilité thérapeutique anticancéreuse.**

Il apparaît que le champignon maitake induit l’apoptose des cellules cancéreuses, diminue l’adhésion des cellules de mélanome, présente un effet antimétastatique, limite l’immunosuppression lors des traitements par chimiothérapie et provoque une immunostimulation des cellules macrophages, lymphocytes, NK et dendritiques, impliquées dans la lutte contre le cancer.*

Si les essais sur l’homme sont encore peu nombreux, une étude japonaise publiée en 2002 présente une efficacité certaine de la combinaison fraction D et poudre de maitake sur des patients cancéreux âgés de 22 à 57 ans aux stades II à IV. Une régression du cancer ou une amélioration significative des symptômes a pu être observée chez 58,3 % des patients atteints d’un cancer du foie, 68,8 % des patients atteints d’un cancer du sein et 62,5 % des patients atteints d’un cancer du poumon.**

Autres bienfaits

Chez le rat diabétique, la consommation de maitake permet de réguler la glycémie par l’amélioration de la tolérance au glucose. Menée en 2001 au Japon, cette étude s’achève sur la conclusion que les substances bioactives du maitake peuvent améliorer les symptômes du diabète.13 Dans le cadre d’une seconde étude, l’administration par voie orale d’1 g par jour de poudre de maitake sur une souris génétiquement diabétique a eu les mêmes effets. Il en résulte là encore, une réduction de la glycémie.*

Chez certains rongeurs atteints de diabète de type II, la supplémentation en maitake a également entraîné une perte de poids.**

Des souris normales ont été soumises à un régime alimentaire contenant 1 % de cholestérol ou 1 % de cholestérol et 10 % de poudre de maitake lyophilisée pendant 4 semaines. À la suite de cette expérimentation, les résultats indiquent l’abaissement du taux de cholestérol plasmatique.*

Le maitake présente encore un avantage pour la fertilité. Dans une étude publiée en décembre 2018, il induit l’ovulation pour 77 % des 80 patientes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques. C'est pourquoi l’extrait de maitake pourrait être utile en tant que traitement d’appoint des patientes pour lesquelles la médication par citrate de clomifène a échoué.**

Principes actifs

Les principaux principes actifs du maitake sont les :

  • polysaccharides bêta-glucanes détaillés selon plusieurs fractions appelées A, B, C et D, dans l’ordre de leur extraction. La dernière, fraction D, montre de puissantes propriétés antitumorales
  • vitamines B1, B2, B3, B6, C et D
  • acide folique
  • minéraux comme le calcium, le fer, le potassium, le magnésium, le phosphore, des acides aminés
  • 22 % de protéines
  • 50 à 60 % de glucides
  • 4 % de lipides

Les différentes formes

Le maitake se consomme de différentes façons selon qu’il est frais ou non :

  • en cuisine poêlé, préparé en omelette ou en salade
  • sous forme de poudre ou d’extrait sec en capsules, en comprimés ou en gélules
  • des ampoules également disponibles parfois combinées avec du shiitake et du reishi

En pratique

Très simple d’utilisation, le maitake fait partie des champignons qui ne présentent aucune contre-indication connue.

Dosage et posologie

Sous forme sèche, prendre 1,5 g à 2 g, deux à trois fois par jour.

Sous forme d’extrait se référer à la notice du produit dans la mesure où les concentrations en principes actifs peuvent varier d’un produit à l’autre.

Durée des cures

Le maitake ne présente aucune contre-indication. Donc, il peut être consommé tout au long de l’année ou par cure d’une durée de trois mois consécutifs.

Précautions d'emploi

Il reste préférable d’éviter la consommation de maitake pour la femme enceinte, allaitante, ainsi que pour les jeunes enfants.

Aussi, il est conseillé aux patients souffrant d’hypotension, de prendre l’avis de leur médecin avant toute utilisation.

Contre-indications

Aucune connue.

Effets secondaires

Dans de rares cas, de légers troubles gastro-intestinaux peuvent apparaître, qui devront conduire à une réduction de la consommation de maitake.

Interactions médicamenteuses

En raison de ses effets hypoglycémiants et hypotenseurs, le maitake pourrait être associé aux traitements du même type.**


Yann Poulhalec

Naturopathe et praticien en médecine traditionnelle chinoise de 2004 à 2018. Formateur en médecine chinoise depuis 10 ans. Titulaire d'un diplôme de biologiste.