Nénuphar blanc (Nymphaea alba): propriétés et utilisation

-

Plante aquatique poussant dans les eaux stagnantes (étangs et lacs), les ruisseaux et les rivières, le nénuphar blanc est très répandu en Europe, en Amérique du Nord et en Asie Mineure. La plante est reconnue depuis l'Antiquité pour ses propriétés anaphrodisiaques et sédatives. Le rhizome et les fleurs sont utilisés en phytothérapie.

Présentation

Nénuphar blanc (Nymphaea alba) : plante qui possède de nombreuses propriétés médicinales.

Nom commun : Nénuphar blanc
Nom latin : Nymphaea alba
Noms populaires : Lis des étangs, Lune d'eau, Nymphe des eaux, Reine les lacs.
Famille botanique : Nymphéacées

Propriétés thérapeutiques

  • Génital : anaphrodisiaque
  • Cœur - cardiotonique - draineur lymphatique : régulateur du rythme cardiaque (palpitations)
  • Système nerveux - antispasmodique et sédatif : neurotonie, tétanie
  • Usage externe - affections cutanées : rougeurs, irritations de la peau

Usages populaires

Digestif : dysenterie
Génital : blennorragie, leucorrhée, anaphrodisiaque, sédation de l'éréthisme génital
Système nerveux : troubles nerveux, insomnie
Révulsif

Utilisation et posologie

  • Infusion de fleurs : 30 à 50 g par litre d'eau. Prendre 2 à 3 tasses par jour.           
  • Teinture Mère : 20 à 25 gouttes par jour dans une boisson appropriée.
  • Lotion - contre la couperose : 1 cuillerée à soupe de rhizomes pour 4 verres d'eau. Faire bouillir pendant 4 minutes. Laisser réduire d'un tiers environ. Passer, filtrer, ajouter 1 cuillerée à soupe d'alcool camphré. Appliquer sur le visage.
  • Sirop : verser 1 litre d'eau sur 75 g de racines ou de fleurs. Laisser infuser 6 heures à couvert. Passer et ajouter 1,8 kg de sucre. Porter à ébullition jusqu'à l'obtention d'un sirop.

Précautions et contre-indications

En raison de ses propriétés anaphrodisiaques, l'usage prolongé du nénuphar blanc est déconseillé.

Principes chimiques actifs

Le nénuphar blanc renferme des tanins, de l'acide gallique et des alcaloïdes.
La racine est riche en amidon.

Autres usages possibles

Le nénuphar blanc est également utilisé en élixir floral: Élixir floral contemporain: Nénuphar Blanc.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.