Pêcher (Prunus persica): bienfaits et utilisation

-

Le pêcher ou Prunus persica est un arbre fruitier appartenant à la famille des
Rosacées. Essentiellement cultivé pour son fruit, la pêche, riche en vitamines A et C, les fleurs et les feuilles présentent également des propriétés médicinales intéressantes.

Présentation

Pêcher en fleurs: bienfaits, vertus et utilisation de cet arbre en phytothérapie.

Nom commun : Pêcher
Nom latin : Prunus persica
Noms populaires : Pêcher rose, pêcher de Perse.
Famille botanique : Rosacées

Propriétés thérapeutiques

  • Poumon - sédatif, antispasmodique: quintes de toux (coqueluche)
  • Digestif - laxatif: constipation
  • Reins - diurétique : néphrite (inflammation du rein)
  • Vermifuge
  • Sédatif, calmant

Usages populaires

Reins - diurétique: coliques néphrétiques, calculs rénaux, cystites, inflammation des reins
Foie: spasmes des voies biliaires
Peau - calmant, adoucissant: ulcères cancéreux, dartres, inflammations
Purgatif, vermifuge, laxatif

Dosage et posologie

Ce sont les fleurs et les feuilles qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion - contre la constipation: une cuillère à café de fleurs pour une tasse d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 15 minutes. Boire à 1 à 2 tasses par jour.
  • Poudre de fleurs: prendre 4 g par jour dans du miel ou dans une boisson appropriée.
  • Suc frais (laxatif et diurétique) : prendre un verre le matin à jeun, plusieurs jours de suite.
  • Amandes pilées de la pêche - usage externe - cataplasmes: appliquer les amandes pilées sur les zones à traiter.
  • Infusion - contre les affections des voies urinaires (hématuries, néphrites): 30 grammes de feuilles séchées pour un litre et demi d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 5 minutes. Boire cette infusion dans la journée.
  • Infusion - constipation, nervosité: 10 à 30 g de fleurs pour un demi-litre d'eau bouillante. Laisser infuser 10 minutes. Boire 2 tasses par jour.
  • Sirop : 500 g de fleurs pour un litre et demi d'eau bouillante. Couvrir et laisser macérer pendant 12 heures. Puis faire à nouveau bouillir pendant 5 à 10 minutes. Passer en exprimant à travers une gaze. Ajouter 500 g de sucre, puis faire cuire à feu doux. Fermer hermétiquement
    • Enfant: prendre 1 cuillerée à café au coucher. Le sirop peut être dilué avec de l'eau.
    • Adulte: prendre 2 cuillerées à soupe au coucher.

Alimentation

La pêche, fruit du pêcher, est riche en vitamines A et C.

Précautions et contre-indications

Les fleurs et les feuilles peuvent être toxiques: en effet, elles contiennent de l'amygdaline. A utiliser uniquement sous contrôle médical.

Principes chimiques actifs

Le pêcher renferme jusqu'à 3% d'amygdaline, qui se trouve également dans les amandes amères, dans les grains et les pépins. Il contient aussi de l'acide borique.

Les feuilles sont composées de laurocérasine et de sucres (saccharose). L'amande comporte de l'amygdaline, une émulsine, de la conglutine, et 25 à 35% d' huile.

Dans la pêche, on trouve 83% d'eau, 9 à 10% de sucres, dont 2 à 6% de saccharose, 0,70% d'acides citrique et malique, 0,48% de pectines et diverses vitamines.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.