Rauwolfia vomitoria : vertus et effets secondaires

-

Plante naturellement présente sur une grande partie du continent africain où elle est utilisée en médecine traditionnelle pour traiter de nombreuses maladies ; des troubles digestifs aux maladies mentales, en passant par les affections dermatologiques. Elle permet d'abaisser la tension artérielle, de détruire les cellules cancéreuses et les bactéries, et de soutenir le fonctionnement cérébral. Découverte des vertus et effets secondaires du Rauwolfia vomitoria du traitement Beljanski.

Particularités

Rauwolfia vomitoria : vertus et effets secondaires de la plante.

Rauwolfia vomitoria est une espèce de plante qui appartient à la famille des Apocynacées, un arbuste pouvant atteindre huit mètres de hauteur. Il est naturellement présent sur une grande partie du continent africain, de l'Afrique de l’ouest à l'Afrique centrale.

La racine, l’écorce de racine, les feuilles et l’écorce du tronc sont les parties les plus couramment utilisées pour la fabrication traditionnelle de remèdes médicinaux.

Les racines infusées, macérées ou en décoction sont utilisées en médecine traditionnelle pour le traitement des morsures de serpent, de la diarrhée, de l'arthrite, de la jaunisse, des maladies vénériennes, de l'hypertension, du diabète, des troubles mentaux, des insomnies, de la douleur, des troubles digestifs, des parasites intestinaux et des douleurs menstruelles.

La racine est également utilisée pour certaines affections dermatologiques comme les dartres, la varicelle, les blessures, la lèpre, les hémorroïdes ou les poux. Elle sert aussi comme bain de bouche pour les soins des gencives. Les écorces de la tige ou les feuilles sont parfois utilisées comme purgatif ou pour soigner la fièvre.

Il permet également d'abaisser la tension artérielle, de détruire les cellules cancéreuses et les bactéries et de soutenir le fonctionnement cérébral. Cependant, les mécanismes d’action de la plante ne sont pas encore élucidés.

Ce sont les alcaloïdes indoliques, contenus dans la plante, qui seraient responsables de son action (réserpine).

Il est considéré comme toxique s'il contient de la réserpine. En effet, certains pays, comme le Canada, ont interdit les suppléments contenant de l'extrait de
Rauwolfia vomitoria, du fait de la puissance de ses composés actifs. La réserpine, associée au bendrofluméthiazide, est utilisée dans la prise en charge allopathique de l’hypertension artérielle 1. A forte dose, elle a des effets sédatifs et neuroleptiques.

La yohimbine est aussi un puissant actif qui modifie la tension artérielle, elle est considérée comme un médicament dans certains pays.

Cependant, l’extrait des remèdes Beljanski, le Rovol V, ne contient pas de réserpine (ni de yohimbine), ce qui en fait un produit non toxique.

Mirko Beljanski s’est concentré sur un alcaloïde secondaire, l’alstonine. Il a mis au point un extrait standardisé en alstonine, mais dépourvu de réserpine. Une fois la réserpine retirée de l’extrait, il n’avait plus d’effet toxique ni hypertenseur, mais gardait un effet sélectif sur les cellules cancéreuses 2.

Propriétés et bienfaits

Usages traditionnels

Le Rauwolfia vomitoria a de nombreux usages traditionnels dont la liste présentée ci-dessous n'est pas exhaustive. Les modes de préparation et de consommation de la plante varient selon les pathologies et les pays 3

  • Sédatif : racine, décoction ou pulpe (Côte d’Ivoire, Bénin).
  • Epilepsie : racine (mélangée avec d’autres plantes ou non), jus ou poudre de racine en lavement (Côte d’Ivoire, Congo, Ghana).
  • Blennorragie ou gonorrhée : racine, macérât alcoolique, décoction à l’eau ou alcoolique, oral ou lavement (Côte d’Ivoire, Congo, Sénégal).
  • Fièvre : racine, feuille, écorce, macération de feuilles et racines pour les enfants, décoction, infusion d’écorce, bain de feuilles macérées (Gabon, Congo, Ghana, République d’Afrique centrale).

Anti-inflammatoire et antioxydant

La rauvomine C et la peraksine, des alcaloïdes, montrent des vertus anti-inflammatoires 4.

Les propriétés antioxydantes de la plante pourraient être utiles dans la gestion des maladies résultant du stress oxydatif 5.

Système immunitaire

Les vertus d’une supplémentation en vitamine E, associée à de l'extrait de racine de Rauwolfia vomitoria sur l'hématologie de rats, ont été étudiées.

Une diminution du nombre de globules blancs, indiquant une amélioration de l'immunité des animaux, a été observée 6.

Antiparasitaire

La plante a été utilisée comme antiparasitaire.

La schistosomiase est une maladie tropicale qui peut être enrayée par l’utilisation de vermifuge. Un seul médicament, le praziquantel, est pour l’instant utilisé à cet usage.

Dans une étude, l'activité vermifuge de l'écorce et des racines de Rauwolfia vomitoria a été étudiée. Les deux parties de la plante se sont révélées actives contre les larves et les vers adultes. Ce rapport fournit la preuve de sa puissance schistosomicide in vitro ; l'écorce étant modérément, mais relativement plus active et sélective contre les parasites 7.

L'onchocercose transmise par Onchocerca volvulus (un filaire, vers parasite de l’homme) est la deuxième cause majeure de cécité dans le monde et elle a un impact négatif sur le développement socio-économique des communautés touchées. L'ivermectine, un médicament microfilaricide, est le seul médicament recommandé pour traiter cette maladie. La capacité de Rauwolfia vomitoria à lutter contre le parasite a été étudiée.

Il immobilise les microfilaires à différents niveaux in vitro et, par conséquent, il possède des propriétés antifilariennes 8.

Alzheimer

Tous les alcaloïdes isolés de Rauwolfia vomitoria ont été évalués pour leurs activités inhibitrices de l'acétylcholinestérase.

Ce premier rapport indique que ce type d'alcaloïdes pourrait être des sources importantes pour la découverte de nouveaux inhibiteurs de l'acétylcholinestérase.

Il pourrait être utile pour traiter la maladie d’Alzheimer 9.

Troubles mentaux

Il est utilisé par la médecine traditionnelle de certains pays pour traiter les troubles psychotiques et la dépression, au Nigéria notamment.

L'utilisation de la réserpine, alcaloïde de Rauwolfia vomitoria, en tant qu'antipsychotique avait été abandonnée par la médecine occidentale. Elle a fait son retour en tant que traitement d'appoint, en complément d'autres antipsychotiques.

Il est apparu que la plante affecte négativement le cerveau fonctionnellement et structurellement, mais son association avec une autre plante a pu éviter ces modifications.

Les vertus d’un antipsychotique de référence, la chlorpromazine, de la plante et de la réserpine ont été étudiées chez des souris.

Seul Rauwolfia vomitoria n’a pas altéré la coordination motrice. Il a aussi diminué l'anxiété en fonction de la dose.

L’extrait d'écorce de racine de la plante a produit de meilleurs effets comportementaux, avec moins de distorsion de la coordination motrice, par rapport à la chlorpromazine 10.

Dans une autre étude, la chlorpromazine a provoqué une diminution du comportement social chez les souris et créé une sensibilité accrue à la douleur. Alors que les souris traitées avec le Rauwolfia vomitoria ont montré une diminution de la sensibilité à la douleur et leur comportement social n’a pas été affecté. La plante a un potentiel élevé en tant qu'antipsychotique et peut avoir un avantage sur la chlorpromazine ; il n'est pas nécessaire d'isoler les composants actifs de cette plante 11 12 13.

Aussi, les antipsychotiques synthétiques, ainsi que la réserpine seule, induisent une toxicité pour la reproduction, tandis que la plante ne semble pas induire de toxicité pour la reproduction 14.

Elle modifie certains indices hématologiques et contribue à l'amélioration de la neurotransmission GABAergique15. Ce qui explique en partie son action sur le comportement.

Performances sexuelles

Cette plante est utilisée traditionnellement pour l'amélioration de l'activité sexuelle et reproductive des hommes. Une étude a été réalisée pour élucider l'activité potentielle de l'extrait éthanolique de Rauwolfia vomitoria sur le comportement sexuel et la fonction de reproduction masculine. Il est apparu que l'extrait éthanolique a une capacité à améliorer le comportement sexuel et l'activité reproductrice des mâles chez le rat 16.

Cancer

Il est aussi employé pour ses propriétés anti-cancéreuses, Mirko Beljanski ayant étudié les capacités de la plante à inhiber le développement tumoral. Des études plus récentes menées in-vitro et sur des animaux on pu confirmer les résultats obtenus par Mirko Beljanski.

L'extrait de la plante Rauwolfia vomitoria des remèdes Beljanski est utilisé depuis longtemps en automédication par les patients cancéreux.

Cancer de la prostate

Plusieurs études ont été menées pour connaitre les bienfaits de son usage sur les cellules cancéreuses de la prostate, in vitro et chez l'animal.

Des rats atteints d'hyperplasie bénigne de la prostate ont été traités avec un extrait de la plante. L'extrait a également réduit de manière significative les marqueurs de prolifération induits par la testostérone.

Ainsi, il supprime le développement de l'hyperplasie bénigne de la prostate induit par la testostérone. En raison de ses effets secondaires plus légers, il pourrait être un agent thérapeutique prometteur pour l'hyperplasie bénigne de la prostate 17. L’alcaloïde bêta-carboline bioactif, l'alstonine présent dans la plante, s'est avéré avoir une activité anticancéreuse contre des lignées cellulaires cancéreuses.

Chez les souris, les volumes tumoraux ont été diminués de 60%, 70% et 58% dans les groupes recevant respectivement 75, 37,5 ou 7,5 mg / kg d'un extrait. Il a supprimé de manière significative la croissance et la progression du cycle cellulaire des cellules du cancer de la prostate, in vitro et in vivo 18.

Cancer du pancréas

Dans une étude, un extrait de la racine de la plante a été étudié pour son activité contre les cellules souches cancéreuses pancréatiques.

La formation de sphéroïdes tumoraux in vitro et les marqueurs des cellules souches cancéreuses ont été testés, et la tumorigénicité in vivo a été évaluée chez des souris.

Rauwolfia vomitoria a inhibé la prolifération globale des lignées de cellules cancéreuses pancréatiques humaines avec une concentration inhibitrice à 50%, et a montré une cytotoxicité limitée envers les cellules épithéliales normales. La population de cellules souches cancéreuses pancréatiques a été considérablement réduite.

In vivo, 20 mg par kg d'un extrait de la plante, administré cinq fois par semaine par voie orale, a significativement réduit la tumorigénicité de certaines cellules chez les souris immunodéprimées19.

Dans une autre étude, il a induit l'apoptose des cellules cancéreuses du pancréas et a complètement inhibé la formation de colonies de cellules cancéreuses. L'association de Rauwolfia vomitoria avec la gemcitabine a eu un effet synergique sur l'inhibition de la croissance cellulaire. Chez les souris, la croissance de la tumeur a été significativement supprimée et la métastase a été inhibée 20.

Cancer des ovaires

La résistance des tumeurs aux médicaments à base de platine a été un obstacle au traitement du cancer de l'ovaire. L'effet anticancéreux d'un extrait de Rauwolfia vomitoria a été étudié à la fois seul et en association avec le carboplatine.

Il a diminué la croissance cellulaire dans les 3 lignées cellulaires de cancer de l'ovaire testées in vitro, ceci en fonction de la dose et a complètement inhibé la formation de colonies. L'apoptose a été induite. Une synergie avec le carboplatine a été détectée.

La croissance tumorale chez la souris a été significativement supprimée de 36% ou 66% avec le traitement seul à une faible dose (20 mg par kg) ou élevé (50 mg par kg), respectivement. Le volume de liquide ascitique et le nombre de cellules non sanguines dans l'ascite ont été diminués. Sa combinaison, avec le carboplatine, a remarquablement amélioré son effet et réduit la charge tumorale de 87% à 90%, et le volume d'ascite de 89% à 97% 21.

Diabète

Les vertus et bienfaits antidiabétiques de Rauwolfia vomitoria ont été étudiés.

Chez la souris, la normalisation de la glycémie, la réduction des lipides accumulés dans les yeux et la prévention d’une dégénérescence pancréatique ont été constatés.

La décoction est fabriquée en faisant bouillir le feuillage de la plante, associé aux fruits de Citrus aurantium. Elle est utilisée pour traiter le diabète dans la médecine populaire nigériane.

La décoction a été testée sur 23 patients danois atteints de diabète de type 2.

À la fin de la période de traitement de 4 mois, le groupe traité a montré une diminution de 11% de la glycémie postprandiale de 2 h, par rapport à l'augmentation de 3% dans le groupe placebo. D’autres marqueurs du diabète de type 2, tels que la glycémie à jeun, ont été améliorés.

Les AG saturés et monoinsaturés ont été réduits avec le traitement, et une augmentation modeste de la fraction des AG polyinsaturés a été observée 22.

Pathologies cardiaques

La réserpine permet de diminuer la pression artérielle par différents modes d’action. Elle est utilisée dans certains médicaments de la médecine allopathique à ces fins.

La dose quotidienne de réserpine dans le traitement antihypertenseur est minime, de 0,05 à 0,25 mg et ne présente pas d’effets secondaires majeurs à ces doses.

Une étude a révélé que d’autres propriétés de la plante pourraient être utiles dans la gestion des maladies, résultant d'un dysfonctionnement vasculaire par d’autres modes d’action 23.

Dans une étude, les résultats ont démontré qu'une dose de vitamine A ne réduisait pas les activités des enzymes marqueurs cardiaques. Cependant, l'administration concomitante d'extrait d'écorce de racine de Rauwolfia vomitoria, avec la vitamine A, montre une réduction significative des activités des marqueurs de maladie cardiaque 24.

Forme galénique

Il est disponible sous forme de gélules.

Dosage

À l'heure actuelle, il n'y a pas suffisamment d'informations pour déterminer des doses appropriées, en fonction du but souhaité.

Il convient de suivre les recommandations Beljanski, ceci en accord avec votre médecin.

Chaque capsule de Rovol V contient 30 mg de poudre purifiée d'extrait de Rauwolfia vomitoria.

La posologie est de 4 gélules par jour avec un verre d’eau.

Principes actifs

Les principes actifs sont nombreux et n’ont pas encore tous été détectés.

Les principaux actifs connus du Rauwolfia vomitoria sont des alcaloïdes, plus de 72 ont été classés en 19 types distincts, et 39 d’entre eux ont été identifiés dans son écorce 25 26 27.

Voici quelques-uns des composés principaux identifiés :

  • La réserpine
  • La yohimbine
  • la rauvomine A
  • la rauvomine B
  • La rauvomine C
  • La peraksine
  • L'alstoyunine A
  • L’ajmaline
  • La serpentine
  • L’alstonine

Précautions

La réserpine n’est pas présente dans les remèdes Beljanski, en raison de son action hypotensive et de ses capacités neuroleptiques à haute dose.

La yohimbine est elle aussi absentei, en raison de ses effets sur le système cardiaque.

Pour les autres produits de Rauvolfia vomitoria :

  • à des doses inférieures à 0,2 mg / jour, la réserpine a peu d'effets indésirables, le plus courant étant la congestion nasale.

La réserpine peut provoquer : congestion nasale, nausées, vomissements, prise de poids, intolérance gastrique, ulcération gastrique, des crampes d'estomac et la diarrhée. Elle peut aussi provoquer de l’hypotension, de la bradycardie et aggraver un asthme présent. Une dysfonction érectile peut également apparaitre 28.

Les effets sur le système nerveux central à des doses plus élevées (0,5 mg ou plus) comprennent la somnolence, les étourdissements, les cauchemars, le parkinsonisme (troubles moteurs), la faiblesse générale et la fatigue 29. L’hypotension peut provoquer un gain de poids soudain, des douleurs thoraciques et des œdèmes des jambes et chevilles.

La réserpine passe dans le lait maternel et est nocive pour les nourrissons allaités et doit donc être évitée pendant l'allaitement.

Elle peut entraîner une baisse excessive de la pression artérielle aux doses nécessaires pour le traitement de l'anxiété, de la dépression ou de la psychose.

Les effets secondaires de la réserpine sont similaires à ceux des médicaments pour les troubles mentaux (médicaments antipsychotiques).

Contre-indications

Grossesse : il est susceptible de provoquer des malformations fœtales 30 31.

Allaitement : aucune information fiable pour son utilisation durant l’allaitement.

Diabète : il peut abaisser la glycémie chez les personnes atteintes de diabète. La glycémie doit être surveillée attentivement en cas de diabète.

S'il contient de la réserpine, les contre-indications sont beaucoup plus nombreuses, il doit ainsi être évité en cas de thérapie électroconvulsive, de chirurgie, de calculs biliaires, d’ulcères à l’estomac, d’ulcères intestinaux ou de colite ulcéreuse, d’allergie à la réserpine ou à des médicaments similaires, de pression artérielle basse ou de tumeur dans les glandes surrénales.

Interactions médicamenteuses

Les interactions médicamenteuses n’ont pas été bien étudiées, et particulièrement pour les produits ne contenant pas de réserpine. Il convient de demander l’avis d’un médecin en cas de médicamentation.

La prise d’hypoglycémiant est une contre-indication.

Les antidépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques et hypotenseurs peuvent interagir avec la réserpine.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga