Reishi (Ganoderma lucidum): bienfaits, posologies

-

Le Reishi, aussi appelé « champignon de l’immortalité » est originaire d’Asie. Ses principes actifs puissants sont bénéfiques sur le système immunitaire, fortifient l’organisme, préviennent les maladies cardiovasculaires et luttent contre le cancer.

Présentation du champignon

reishi

Le Reishi au japon, Lingzhi en Chine et Ganoderma lucidum à l'international, est un champignon de la famille des Ganodermataceae. Il pousse dans les régions tropicales a tempérées, sur les troncs de chênes ou de pruniers sauvages en décomposition.

Semi-circulaire et en partie bombé, son chapeau lisse et brillant mesure de 15 à 30 cm de diamètre. Aussi, le reishi est reconnaissable à sa couleur rouge-brun prononcée et à son pied irrégulier.

Emblématique des médecines traditionnelles asiatiques, ce champignon se distingue par sa remarquable action sur la vitalité et la longévité.

Autrefois uniquement disponible à l'état sauvage, Ganoderma lucidum est aujourd’hui cultivé à grande échelle pour répondre à une demande mondiale croissante.

Propriétés et bienfaits du reishi

Reconnu depuis des millénaires pour ses effets Immunostimulants, antioxydants, hépatoprotecteurs, neuroprotecteurs et antiviraux, le reishi est maintenant étudié pour son efficacité probable face au développement de nombreux cancers.

Protecteur du foie

En 2017, l’effet des triterpènes et des polysaccharides présents dans Ganoderma lucidum, est évalué sur 42 sujets en bonne santé. L’étude menée entre Taïwan et Saint-Pétersbourg, conclue au caractère antioxydant, anti-âge et protecteur pour le foie du champignon. 1

Chez la souris atteinte de lésions hépatiques, des effets similaires sont constatés. Le reishi pourrait être antioxydant et freiner la destruction cellulaire. 2

Une troisième étude confirme l'effet des triterpènes testés sur des lésions du foie induites par l’alcool.3

Stimulant immunitaire

L’effet positif du reishi sur le système immunitaire, est attribué aux glucides polysaccharides qu’il contient. Une étude chinoise publiée en 2008 sur 40 footballeurs le prouve. 4

À ce sujet, en Colombie des enfants asymptomatiques entre 3 et 5 ans ont consommé du yaourt enrichi en polysaccharides β-glucanes extrait du reishi. Une analyse de sang effectuée aux jours 0 et 84, montre que le champignon pourrait prévenir les infections chez l'enfant en bonne santé. 5

Là dessus, en 2018 des chercheurs de l’université de médecine traditionnelle de Shanghai, s’intéressent à nouveau au reishi. Ils étudient ses fonctions stimulantes sur le système immunitaire et anti-tumorales. En résumé, l’extrait de Ganoderma lucidum améliore la communication cellulaire et la réponse immunitaire anti-tumorale. 6

Lutte contre le développement du cancer

La médecine traditionnelle asiatique mentionne l’activité anti-tumorale du reishi. 7 Le champignon contient des polysaccharides et des triterpènes capables d’empêcher la croissance et de ralentir la propagation des cellules cancéreuses. Par ailleurs, leurs effets ont été prouvés sur les cancers du sein 8, de la prostate 9 et des poumons. 10 11

Antiallergique

L’action anti-inflammatoire et antiallergique du reishi est prouvée. 12

À ce sujet, le département de dermatologie de l’hôpital de Konya en Turquie, rapporte la quasi-disparition des lésions cutanées d’une sarcoïdose inflammatoire, après application locale de Ganoderma lucidum. 13

Plus tôt en 2012 au Japon, cinq chercheurs testent l’effet du reishi sur la rhinite allergique. Chez le cobaye, l'expérience aboutit à la disparition des symptômes d’obstruction et d'inflammation des voies nasales. Ganoderma lucidum pourrait donc accompagner le traitement de la rhinite allergique. 14

Hypoglycémiant

Les polysaccharides, les protéoglycanes, les protéines et les triterpènes du reishi montrent des effets hypoglycémiants chez la souris. Ces substances augmentent les taux d’insuline et diminuent les taux de sucre dans le sang. 15

Chez le rat diabétique, des conclusions équivalentes sont apportées. 16 17

Une récente étude israélienne indique enfin la possible utilisation du champignon dans le traitement du diabète de type 2 et la prévention de ses complications secondaires. 18

Protecteur cardiovasculaire

En 2018 une étude indonésienne montre que les polysaccharides de Ganoderma lucidum renferment un pouvoir antioxydant puissant face à la perte d'élasticité des artères. L'essai avait été mené auprès de 71 patients atteints par l'angine de poitrine stable a élevée. 19

Ganoderma lucidum a aussi été évalué en situation de manque d'oxygène. Son efficacité dans le traitement des lésions et le rétablissement de la viabilité cellulaire a ainsi été démontré. 20

Une expérience menée sur un cœur isolé de rat, montre également que Ganoderma lucidum diminue la nécrose des cellules cardiaques et réduit la contracture lors de la reprise de perfusion. 21

Chez le rat sujet à l’hypertension artérielle héréditaire, le reishi abaisse le niveau de tension artérielle. 22

Autres bienfaits

L’extrait alcoolique de reishi retarde le vieillissement cellulaire. Il améliore les fonctions d’apprentissage et de mémoire. Par ailleurs, il réduit le phénomène de mort neuronale ainsi que l’atrophie cérébrale. En conclusion, le reishi présente un effet retardateur de la maladie d'Alzheimer. 23

Dans le cadre d’essais in vitro, le potentiel thérapeutique du reishi dans la gestion et le traitement des maladies neurodégénératives est testé. Le champignon réduit la neurotoxicité induite par les protéines bêta-amyloïdes, présente un effet neuroprotecteur en retardant leur dégradation et en stimulant leur croissance. De plus, le reishi est antioxydant et anti(neuro)inflammatoire. 24

Une étude chinoise réalisée sur 123 patients neurasthéniques, montre l’efficacité de l’extrait de reishi riche en polysaccharides. En un mot, elle aboutit à une amélioration clinique des symptômes de la fatigue chronique. 25

Chez le rat amnésique, l’extrait de Ganoderma lucidum raccourci le temps d’évasion du labyrinthe de Morris. Le champignon pourrait améliorer la mémoire d’apprentissage et les fonctions cognitives. 26

En 2008, une nouvelle étude estime les effets d’un mélange à base de reishi sur le rat atteint d'inflammation des articulations. À la manière d’études antérieures, celle-ci conclut aux effets antidouleurs et anti-inflammatoires de la substance. 27

Lors d’un essai mené sur 14 patients en Thaïlande, le traitement par Ganoderma lucidum a supprimé avec succès la protéinurie. Il agit aussi sur la destruction des cellules de la couche interne des vaisseaux sanguins et rétablit l’équilibre immunocirculatoire. 28

Dans le cadre d’une étude menée en 2015, l’utilisation d’une synergie d’extraits aqueux de reishi, sophore à fleurs jaunes et réglisse chinoise, s’est montrée cliniquement bénéfique face à l'asthme. 29

Principes actifs

Les principaux principes actifs à l’origine des bienfaits du reishi se trouvent dans la chair et le mycélium du champignon :

  • terpènes et triterpènes, acide ganodérique, acide ganodermique
  • polysaccharides, béta-d-glucane
  • peptidoglycanes
  • adénosine, nucléoside
  • stérols : ergostérol, acides gras, stéroïde
  • alcaloïdes

Mais aussi des protéines, du potassium, du calcium, du phosphore, du magnésium, du sélénium, du fer, du zinc, du cuivre, des fibres et de la provitamine D2.

Les différentes formes

Le reishi est souvent proposé en poudre sous forme de comprimés, de gélules ou d’infusion.

Il se consomme aussi entier, à réhydrater.

En décoction, porter 30 g de champignon à ébullition dans 3 litres d'eau. Laisser réduire jusqu’à 2 litres.

Sous forme d’extrait liquide, Ganoderma lucidum existeen teinture ou en sirop.

En pratique

Quand, comment et pourquoi utiliser le reishi ? Quelles précautions prendre ?

Dosage et posologie

Le reishi est à consommer de préférence le matin à jeun ou le soir au coucher.

La médecine traditionnelle chinoise recommande de prendre entre 1,5 g et 9 g par jour de reishi séché.

S'il s'agit d'extrait, le dosage varie de 500 mg à 2 grammes. Pour un dosage précis en fonction de la concentration du produit, se reporter à la notice figurant sur l’emballage ou consulter un médecin spécialiste.

En décoction à conserver au réfrigérateur, prendre une demie tasse deux fois par jour pendant 4 à 6 semaines.

Utilisé en teinture mère, compter 40 à 60 gouttes d'extrait à diluer dans un peu d'eau, deux à trois fois par jour.

Durée des cures

La médecine traditionnelle chinoise indique que le reishi peut être consommé au long cours.

Toutefois, le champignon serait particulièrement efficace lors de prises plus courtes, sur trois semaines alternées d’une semaine de pause. Des cures de 6 à 8 semaines renouvelables sont également proposées.

Utilisation

  • Prévention de la fatigue intense
  • Protection et stimulation du foie
  • Lutte contre les affections et les inflammations respiratoires
  • Protection cardiovasculaire
  • Accompagnement des traitements du cancer
  • Allergies, asthme

Précautions d'emploi

Le reishi est déconseillé aux femmes enceintes, aux femmes allaitantes et aux enfants.

Contre-indications

La prudence s’impose en cas de prise d'un médicament ou un remède naturel aux effets anticoagulants, antiplaquettaires ou hypotenseurs. C’est également le cas après une intervention chirurgicale ou un accouchement.

Effets secondaires

Dans certains cas, le reishi peut causer une sécheresse de la bouche et des voies aériennes, des démangeaisons, des saignements du nez ou une diarrhée.

Il convient d’arrêter la prise dès l’apparition des symptômes.

Interactions médicamenteuses

Les médicaments utilisés pour traiter l’hypertension ou pour fluidifier le sang ne devraient pas être utilisés en même temps que le reishi.


Pauline Dewinter

Rédactrice spécialisée en nutrition, compléments alimentaires et thérapies alternatives.