Ronce commune (Rubus Fruticosus): propriétés et bienfaits

-

Arbuste épineux, de la famille des Rosacées, la ronce commune ou mûrier sauvage offre de nombreuses vertus médicinales. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, elle permet de soigner les troubles bucco-dentaires. Elle est également recommandée dans le traitement de certains troubles digestifs.

Présentation

Ronce commune (Rubus Fruticosus): arbuste épineux qui dispose de nombreuses propriétés thérapeutiques.

Nom commun : Ronce commune
Nom latin : Rubus fruticosus
Noms populaires : Mûrier des haies, mûrier de renard, mûrier sauvage, mûron, ronce arbrisseau, ronce noire.
Famille botanique : Rosacées

Propriétés thérapeutiques

  • Anti-inflammatoire : inflammation des muqueuses de la bouche, de la gorge et des voies digestives
  • Fièvres intermittentes : adjuvant au quinquina, paludisme
  • Astringent, anti-hémorragique 
  • Troubles de l’appareil génito-urinaire : hémorroïdes, cystite
  • Anti-diabétique

Usages populaires

Astringent : diarrhée, dysenterie, gastrite, remède symptomatique dans la métrorragie
Anti-inflammatoire : bouche, intestins, muqueuses digestives

Utilisations et posologie

Décoction - anti-inflammatoire, astringent : 50 g de ronce pour 1 litre d'eau, faire bouillir pendant 10 minutes, puis laisser infuser. A boire dans la journée.
Décoction concentrée - gargarismes, bains de bouche : 50 à 100 g de ronce pour un litre d'eau bouillante.

Alimentation

La mûre est le fruit de la ronce commune, comestible, il est utilisé pour confectionner des sirops, des confitures ou des desserts.

Précautions et contre-indications

La ronce commune est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes.       

Principes chimiques actifs

Les feuilles de la ronce commune contiennent des acides divers et des tanins. Les fruits contiennent du saccharose, de la pectine, de la vitamine C et B.

Autres usages

La ronce est également employée en gemmothérapie: Bourgeon de ronce.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.