Valériane officinale (Valeriana officinalis): bienfaits et danger

-

Plante herbacée appartenant à la famille des Caprifoliacées, la valériane officinale est très répandue dans toute l'Europe.
Réputée pour ses propriétés calmantes, la valériane officinale est indiquée dans le traitement de l'insomnie. Elle favorise le sommeil et la détente, et contribue au fonctionnement normal du système nerveux.

Présentation

Valeriana officinalis : bienfaits et danger de la Valériane officinale.

Nom commun : Valériane officinale
Nom latin : Valeriana officinalis L.
Noms populaires : Grande valériane, Guérit-Tout, herbe aux chats, herbe aux coupures, herbe à la femme meurtrie, herbe de Notre-Dame, herbe de Saint-Georges, herbe du loup.
Famille botanique : Caprifoliacées (Valérianacées)

Propriétés thérapeutiques

  • Antispasmodique : nervosité, anxiété, amélioration du sommeil, insomnies, palpitations, extrasystole, tachycardie, convulsions, épilepsie, hysté­rie, asthme, bouffées de chaleur
  • Antidiabétique : traitement de la polyurie (sécrétion excessive d'urine en cas de diabète)
  • Stimulant des fonctions cérébrales
  • Soulagement des douleurs articulaires

Usages populaires

Anti­spasmodique, anticonvulsivant et sédatif : irritabilité, névroses, palpitations, convulsions (épilepsie), douleurs car­diaques et gastriques d'origine nerveuse
Traitement des névralgies, soulagement des migraines
Amélioration du sommeil (insomnies)

Utilisations et posologie

Ce sont essentiellement les racines qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Décoction : 1 cuillerée à soupe de racines coupées menu pour 250 ml d'eau froide. Faire bouillir 2 à 3 minutes. Retirer du feu, laisser infuser pendant 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour.
  • Usage externe - compresses - douleurs articulaires : 100 g de racines pour 1 litre d'eau. Faire bouillir pendant 10 minutes. Laisser macérer pendant 12 heures, puis laisser refroidir. A appliquer avec une compresse sur les zones douloureuses.
  • Teinture mère - insomnie : faire macérer 50 g racines séchées, broyées dans 250 ml d'alcool à 60° pendant 48 h. Remuer de temps en temps, passer en pressant, puis filtrer. Prendre 20 gouttes le soir, à diluer dans une infusion d'aubépine.

Alimentation

Aucun usage alimentaire.

Contre-indications et effets secondaires

A forte dose, la valériane officinale est toxique.

La plante est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants.

Principes chimiques actifs

La valériane officinale renferme de l'amidon, de la gomme, de la résine, des flavonoïdes, des iridoïdes, une huile essentielle, de l'acide valérianique et surtout de l'acide isovalérianique.

L'es­sence de valériane contient du bornéol, des éthers formi­ques, butyriques et acétiques, des terpènes et un sesquiterpène.

Autres usages

La valériane est aussi utilisée en élixir floral: Élixir floral contemporain: Valériane.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.