Violette odorante (Viola odorata): bienfaits et utilisation

-

Petite plante herbacée très commune en France, la Violette odorante ou Viola Odorata pousse dans les haies, les sous-bois et dans les prés. Sa floraison intervient au printemps, de mars à avril. Grâce à ses propriétés expectorantes et émollientes, elle est indiquée dans le traitement de la toux. Elle offre également d'autres vertus médicinales. Plante dépurative, elle permet de traiter certains troubles digestifs.

Présentation

Violette odorante (Viola odorata) : plante médicinale utilisée pour ses bienfaits sur la santé.

Nom commun : Violette odorante
Nom latin : Viola odorata
Noms populaires : Violette de Mars, violette des haies, violette de Carême, fleur de mars, jacée de printemps, violier commun.
Famille botanique : Violacées

Vertus thérapeutiques

  • Poumon - béchique, expectorant, émollient : bronchites
  • Digestif - cicatrisant : ulcères gastroduodénaux
  • Peau : adoucissant
  • Traitement de certaines affections rhumatologiques

Usages populaires

Foie : dépuratif
Poumon - expectorant, adoucissant : encombrements bronchiques, états grippaux, angine
Système nerveux : antiépileptique
Diurétique et sudorifique (fièvres)
Traitement des migraines et céphalées
Émétique, vomitive, purgatif, dépuratif
Soulagement des otites

Utilisations et posologie

Ce sont les fleurs et les racines qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion - fleurs fraîches - adoucissant (bronchite) : une cuillerée à soupe de violette par tasse d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre 1 tasse 3 à 5 fois par jour en dehors des repas.
  • Sirop - contre la toux : faire bouillir 100 g de fleurs fraîches dans 1 litre d'eau, puis laisser reposer pendant 12 heures (une nuit entière). Passer. Le lendemain, ajouter 1,8 kg de sucre. Faire cuire à petit feu jusqu'à l'obtention d'un sirop. Prendre 1 à 3 cuillerées à soupe par jour.
  • Décoction : 5 à 10 g de racines finement coupées pour 300 ml d'eau. Faire bouillir pendant 10 minutes, puis laisser infuser. A boire dans la journée.

Plante comestible

Les feuilles de la violette odorante peuvent être consommées en salade. Elles sont très riches en vitamine C et sels minéraux.

Précautions et contre-indications

A forte dose, la racine de la violette odorante est vomitive.

Principes chimiques actifs

La violette odorante renferme des mucilages, des saponines, des alcaloïdes (violine, odoratine), de la cire et des sucres.

Elle contient également des traces d'acide acétylsalicylique, de l'acide malique, de l'ionone, de la vitamine C, du salicylate de méthyle et des sels minéraux.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.