Viorne obier (Viburnum opulus): propriétés et toxicité

-

La Viorne obier ou Viburnum opulus est un arbuste appartenant à la famille des Adoxacées. Répandu dans toute l'Europe, il pousse dans les forêts, les haies et le long des rives. Reconnu pour ses qualités ornementales, il offre également des vertus thérapeutiques intéressantes.

Présentation

Viorne obier (Viburnum opulus): propriétés et toxicité de cet arbre.

Nom commun : Viorne obier
Nom latin : Viburnum opulus
Noms populaires : Boule-de-neige, Viorne aquatique.
Famille botanique : Adoxacées

Propriétés thérapeutiques

  • Génital - sédatif utérin : crampes menstruelles, dysménorrhée
  • Troubles digestifs: antispasmodique
  • Tonique général du système nerveux
  • Anti-inflammatoire

Usages populaires

Régularisation du cycle menstruel
Antispasmodique

Dosage et posologie

Ce sont les feuilles et l'écorce qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Infusion : 2 à 3 g d'écorce pour 100 mL d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour.
  • Teinture mère d'écorce: prendre 3 fois par jour 10 gouttes dans un peu d'eau.

Alimentation

Aucun usage alimentaire pour la Viorne Obier.

Précautions et contre-indications

Les baies de la Viorne Obier ne doivent pas être consommées: en effet, elles sont reconnues pour leurs propriétés vomitives et purgatives.

L'usage prolongé de la Viorne Obier est déconseillé.

Principes chimiques actifs

L'écorce de la Viorne Obier contient une résine amère, de la viburnine, du tanin, de la gomme, de la cire, du sucre, de la pectine, des acides formique, acétique, valérianique, caprylique, oléique et linoléique.

Elle est également constituée de phytostérols. Les baies comportent des acides, des tanins et un colorant.

Autres usages possibles

La Viorne obier est aussi employée en gemmothérapie: Bourgeon de Viorne.

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.