Baume du tigre : bienfaits, composition et danger

-

Le baume du tigre est un onguent riche en camphre, menthol, huiles essentielles de cajeput et de clou de girofle. Créé à la fin du 19ème siècle par un herboriste chinois nommé Aw Chu Kin, il est appliqué sur la peau. Il procure une sensation de froid et de chaleur simultanée. Il est utilisé pour soulager la douleur, le rhume et les affections grippales.

Présentation

Baume du tigre : bienfaits, composition et danger de cet onguent.

Il s'agit d'un onguent à base de paraffine riche en camphre, menthol, huile essentielle de cajeput et huile essentielle de clou de girofle. C’est aussi le nom de la marque qui produit ces onguents.
Il existe deux versions classiques, l’une blanche et l’autre rouge. La composition du baume du tigre et les propriétés diffèrent, et la marque produit également une déclinaison de produits.
Dans sa version originale, il est interdit en France en raison de son taux élevé de camphre qui atteint les 25%. Le produit fabriqué par la marque, pour la commercialisation en France, ne contient que 11% de camphre, ce qui correspond à la dose maximum légale. Sa composition varie selon les pays, où il est commercialisé.

Produit polyvalent, il peut être utilisé pour soulager un large éventail de troubles. Méthode topique de soulagement de la douleur naturelle, il s’applique sur la peau et ses ingrédients procurent une sensation de froid et de chaleur simultanée. Le camphre et l’huile essentielle de clou de girofle réchauffent alors que le menthol, l’huile essentielle de menthe des champs et de cajeput rafraîchissent.

Les deux versions du baume du tigre possèdent un certain nombre de bienfaits, et sont employées le plus souvent pour le soulagement des douleurs musculaires, des rhumes et des affections grippales.

Les origines de cette formule remonteraient à l'époque des empereurs chinois mais l’inventeur de cet onguent est Aw Chu Kin, un herboriste chinois, qui partit chercher fortune à Rangoon en Birmanie et y créa sa boutique en 1870. En 1908, Aw Chu Kin mourut laissant l’entreprise a ses deux fils Boon Haw et Boon Par, et les deux frères développèrent la commercialisation de ce produit, qui tient son nom du frère aîné, car Haw signifie Tigre. Le produit artisanal devint une marque distribuée et renommée mondialement, dont l’entreprise est basée à Singapour depuis 1926.

Baume du tigre rouge

Il est conseillé en général pour apaiser les muscles endoloris et les articulations. Il convient aussi aux sportifs pour échauffer leurs muscles, avant un entrainement intensif ou après pour les détendre.

Ses composés actifs sont le camphre, le menthol, l’huile essentielle de menthe, l’huile essentielle de cajeput, l’huile essentielle de cannelier de Chine, et l’huile essentielle de clou girofle. C’est l’huile essentielle de cannelier de Chine, qui lui donne sa couleur.

Baume du tigre blanc

Il est conseillé en général en cas de congestion nasale et pour dégager les voies respiratoires, pour les rhumes, états grippaux, sinusite, toux, etc.

Ses composés actifs sont les mêmes que ceux de la forme rouge mais les proportions contenues dans les produits diffèrent, et certains composés secondaires ne sont pas les mêmes.

Etant donné les compositions assez similaires des deux formules du baume du tigre, elles présentent les mêmes bienfaits, cependant l’efficacité peut différer selon le produit et son utilisation.

Propriétés et vertus

Onychomycose

L'onychomycose, ou mycose des ongles, est une infection de l'ongle.

Dans le baume du tigre, le camphre, le menthol, et le cinnamaldéhyde ont des bienfaits antiseptiques et antibactériens, l’huile essentielle de clou girofle est également antifongique.

Une étude menée avec un onguent contenant du camphre, de l’huile essentielle d’eucalyptus, du menthol, de l’huile essentielle de cèdre, de l'huile essentielle de muscade, de la vaseline, du thymol et de l'huile de térébenthine a montré son efficacité dans le traitement des mycoses de l’ongle.

Les 18 participants ont été suivis durant 48 semaines et 15 des participants ont présenté une amélioration des symptômes, dont 5 (27,8%) ont eu une guérison à 48 semaines 1.

Douleurs et tensions musculaires

Il est aussi utilisé pour soulager les douleurs musculaires, associées à la pratique sportive et à tout problème musculosquelettique.

Les composants de la pommade anesthésient localement, ce qui soulage à court terme et améliore la circulation sanguine. Une réparation musculaire plus rapide est constatée. Le menthol est un des principes actifs, qui possède conjointement ces deux propriétés 2 3.

Le baume du tigre peut donc être utile pour soulager tout type de douleurs musculaires, occasionnelles ou chroniques, telles que les douleurs du dos, des épaules et du cou, les courbatures, etc.

Il peut également être utilisé pour préparer l’échauffement sportif, grâce à l’amélioration de la circulation sanguine qu’il procure.

Douleurs articulaires

Il peut soulager les douleurs articulaires, grâce à ses propriétés anesthésiantes. De plus, certains de ses ingrédients sont anti-inflammatoires, ce qui peut apporter un soulagement plus durable pour les douleurs articulaires, qu’elles soient occasionnelles, arthritiques, arthrosiques, ou dues à la polyarthrite rhumatoïde.

Neuropathie

Les neuropathies pourraient être soulagées par le baume du tigre. En effet, le camphre, le menthol, l’huile essentielle de menthe des champs et l’huile essentielle de cajeput possèdent des propriétés anesthésiques et anti-douleurs intéressantes.

L’huile essentielle de cannelle de Chine, contenue dans la version rouge, augmente l’activité du système nerveux central. Ce qui pourrait avoir un effet positif ou négatif selon les cas.

Rhume et états grippaux

Il est utile pour soulager les symptômes du rhume et des états grippaux tels que la congestion nasale, les maux de tête, qui y sont liés, et la toux.

En effet, le camphre a des propriétés décongestionnantes qui participent à dégager les voies respiratoires en cas de rhume, de bronchite, de grippe, de toux, et il aide à lutter contre la fatigue. Le menthol est également un décongestionnant des voies respiratoires.

L’huile essentielle de cajeput est expectorante et anticatarrhale, utile donc en cas de toux et de congestion nasale.

Les ingrédients et leur synergie permettent donc une efficacité certaine dans la lutte contre le rhume et les états grippaux.

Maux de tête

Le baume du tigre présente d'autres bienfaits.

Il est réputé pour soulager les maux de tête, cependant une étude contre placebo a échoué4. Il est possible qu’il soit utile uniquement dans les cas où le mal de tête soit lié à un encombrement des sinus. Cependant le manque d’études à ce sujet ne permet pas de l’affirmer.

Brûlures mineures

Ses composants peuvent refroidir et apaiser les brûlures mineures par leur effet anesthésiant. L’amélioration de la circulation sanguine, qu'il produit, pourrait également participer à une meilleure cicatrisation de la brûlure.

Cependant, il ne faut jamais appliquer le produit sur une brûlure importante.

Piqûres de moustiques

Le menthol peut repousser les moustiques, le linalol contenu dans la forme rouge est lui aussi utilisé comme anti-moustique. Le camphre est un insecticide.

Les bienfaits anesthésiants du baume du tigre peuvent le rendre utile pour soulager les piqûres.

Il peut servir à la fois comme traitement préventif ou curatif pour les piqûres de moustique.

Améliorer la circulation sanguine

L’huile essentielle de cajeput est un décongestionnant veineux et tonifiant circulatoire. Le coumarin contenu dans la version rouge du baume du tigre présente de nombreux bienfaits pour la circulation sanguine : il a des propriétés fluidifiantes pour le sang, qui peuvent s’avérer utiles pour cet usage.

Principes actifs

Sa composition varie selon les pays où il est commercialisé, les informations présentées sont pour le produit commercialisé en France.

Il renferme de la paraffine mélangée à de la cire synthétique, des composés fabriqués à partir du pétrole.

La forme rouge contient plus d’ingrédients que la version blanche.

Ses composé actifs sont par ordre d’importance :

  • Le camphre possède des propriétés anesthésiques, analgésiques, antiseptiques, décongestionnantes, anti-inflammatoires et stimulantes. Il est également insecticide. Il produit une sensation de froid et de chaud, à l’application topique, et augmente la circulation sanguine 5.
  • Le menthol possède des propriétés anesthésiques, désinfectantes, anti-moustiques et produit une sensation de froid.
  • L’huile essentielle de menthe des champs (Mentha Arvensis) est riche en actifs anesthésiants, antalgiques. Elle est vasoconstrictrice et produit une sensation rafraîchissante
  • L’huile essentielle de cajeput possède des propriétés expectorantes, anti-catarrhales, analgésiques. C'est également un décongestionnant veineux et tonifiant circulatoire. Elle est aussi stimulante, revigorante et antimicrobienne.
  • L’huile essentielle de cannelier de Chine a des propriétés toniques et stimulantes, elle augmente l’activité du système nerveux central.
  • L’huile essentielle de clou girofle est analgésique, antibactérienne, antivirale, antifongique et antiparasitaire.

Certains des composés aromatiques ont aussi des bienfaits significatifs :

  • Le cinnamaldéhyde : odeur de cannelle, antibactérien et antifongique.
  • L’eugénol : odeur de clou de girofle, anesthésique.
  • Le coumarin : odeur de vanille, anti-coagulant.
  • Le linalol : odeur florale, utilisé aussi comme anti-moustique.

Le produit contient aussi de l’alcool benzylique, un conservateur, utilisé aussi comme actif dans les produits anti-poux, et un agent de texture, l’alcool cinnamique, qui permet de rendre le produit solide et de le faire fondre lorsqu’il est réchauffé.

La forme blanche présente une composition différente même si les composés actifs restent les mêmes 6:

  • L’huile essentielle de menthe des champs
  • L’huile essentielle de cajeput
  • Le camphre
  • Le menthol
  • L’huile essentielle de clous de girofle
  • Des composés aromatiques : le limonène (odeur d’agrume), l’eugénol, le linalol, et l’isoeugénol

Différentes formes

Il est essentiellement disponible sous forme de pommade et sous forme liquide.

Utilisation et posologie

Pour toute utilisation, une noisette est suffisante pour produire l’effet désiré.

  • En cas de douleurs musculaires ou articulaires : appliquer sur la partie de votre corps douloureuse. Il est conseillé de masser pour faire pénétrer le produit dans la peau.
  • Avant un effort physique : masser jusqu’à absorption complète ou appliquer en friction.
  • Pour le rhume et les états grippaux : appliquer le baume sur la poitrine, et parfois dans le dos et sur le front. Il est recommandé par le fabricant de masser jusqu'à ce que le produit soit totalement absorbé, plutôt que de simplement l'appliquer et de le laisser reposer sur votre peau.

Il est possible de répéter l'application jusqu'à quatre fois par jour.
Certains praticiens de santé naturelle préconisent une friction, plutôt que le massage recommandé par la marque.

Il est indispensable de se laver soigneusement les mains après application, car tout contact avec les muqueuses, dont les yeux, est dangereux.

Il ne faut pas se baigner immédiatement avant ou après l'utilisation, ni appliquer de source de chaleur sur la peau.

Précautions

Il se conserve à une température inférieure à 30°C.

Il est réservé à l’usage externe et ne doit pas être mis en contact avec les yeux et les muqueuses.

Il ne doit pas être appliqué sur les plaies, sur une peau endommagée, irritée, gercée, brûlée au second ou troisième degré.

Après l’application il faut laisser le produit à l’air libre, ne pas bander ni couvrir d'une pellicule, ni apposer de chaleur (bouillotte, couverture ou coussin chauffant).

Il doit être tenu hors de la portée des enfants, compte tenu de sa dangerosité potentiellement mortelle en cas d’ingestion chez l’enfant.

Le baume du tigre peut causer des réactions cutanées 7, telles que des rougeurs, démangeaisons, gonflement, sensations de picotement ou de brûlure et autres irritations de la peau. Il est préférable de faire un essai sur une petite surface de peau avant une utilisation plus large.

Il contient selon ses versions les allergènes suivants : le cinnamal, l’eugénol, le limonène, le coumarin, le linalol, l’alcool benzylique, l’isoeugénol et l’alcool cinnamyl. Une réaction allergique grave est possible.

Il s'agit d'un remède puissant dont l’utilisation n’est pas anodine. Il convient d’arrêter immédiatement son utilisation et de consulter un médecin, si les symptômes traités persistent, en cas d’irritation cutanée importante.

Il peut tâcher les tissus.

Contre-indications

Le baume du tigre est contre-indiqué chez les jeunes enfants et les femmes enceintes et allaitantes, en raison des huiles essentielles qu’il contient.

Interactions médicamenteuses

Bien qu'aucune interaction médicamenteuse n'ait été identifiée jusqu'à présent, les huiles essentielles contenues dans le produit pourraient interagir avec l’homéopathie et avec d’autres huiles essentielles. Il convient de consulter un médecin en cas de prise de médicaments, de compléments alimentaires ou de produits naturels médicinaux.

Questions fréquentes

Qu’est-ce que le baume du tigre ?

Il s'agit d'un onguent à base de paraffine riche en camphre, en menthol, en huiles essentielles de cajeput et de clou de girofle.

Pourquoi l'utiliser ?

- Traitement de la mycose des ongles
- Soulagement des douleurs musculaires, articulaires et des brûlures mineures
- Amélioration du rhume et des états grippaux
- Anti-moustique

Quelles sont les mises en garde ?

Il peut provoquer des réactions allergiques et interagir avec certains médicaments. Il est contre-indiqué chez les femmes enceintes et allaitantes.


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga