Châtaignier (Castanea sativa): propriétés médicinales et utilisation

-

Le châtaignier ou Castanea sativa est un arbre appartenant à la famille des
Fagacées. Originaire du sud de l'Europe, il est très présent en France. Essentiellement cultivé pour ses fruits, les châtaignes, il offre néanmoins des vertus thérapeutiques intéressantes. Grâce aux propriétés antispasmodiques et antitussives des feuilles et de l'écorce, le châtaignier est indiqué dans le traitement de nombreux troubles respiratoires.

Présentation

Châtaignier (Castanea sativa): propriétés médicinales et utilisation de cet arbre.

Nom commun : Châtaignier
Nom latin : Castanea sativa, castanea vulgaris
Famille botanique : Fagacées

Vertus thérapeutiques

  • Troubles digestifs - astringent : dysenterie, diarrhée
  • Affections pulmonaires - sédatif, antispasmodique, antitussif : coqueluche, bronchites, toux
  • Fébrifuge
  • Hémostatique
  • Antirhumatismal

Usages populaires

Poumon - calme la toux : bronchite, coqueluche, infections de la gorge et du larynx, hémoptysie
Peau : maladies capillaires, dermatoses, abcès
Digestif : diarrhée, dysenterie
Génital : engorgement des seins, leucorrhée
Astringent, fortifiant

Dosage et posologie

  • Infusion : 50 g de feuilles par litre d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Prendre 3 tasses par jour.
  • Décoction : 15 à 30 g d'écorce broyée et séchée pour 1 L d'eau bouillante. Laisser mijoter et infuser pendant 15 minutes. Boire 1 à 2 tasses par jour.

Alimentation

Les fruits du châtaignier, les châtaignes, sont riches en vitamines B9 et B6, en potassium et en magnésium.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

Les feuilles, l'écorce et le bois de châtaignier renferment des tanins, des acides gallique et ellagotanique, de la quercétine et de la castalgine.

Le châtaignier contient également de la résine, des matières grasses et pectiques, de l'inositol, des glucosides et des sels minéraux.

La châtaigne est constituée de tanins, de protéines, de vitamines, de glucides (amidon, saccharose) et d'hydrates de carbone.

Autres usages possibles

Le châtaignier est également employé en gemmothérapie (bourgeon de châtaignier) et en élixir floral (Fleurs de Bach : Sweet Chestnut).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.