Églantier commun (Rosa canina): ses propriétés et vertus

-

Riches en vitamine C, les fruits de l’Églantier, les cynorrhodons, permettent de redonner tonus et vitalité. Le rosier sauvage dispose également d'autres propriétés : découvrez l'ensemble de ses usages thérapeutiques.

Présentation

Églantier commun : il dispose de nombreux bienfaits et vertus.

Nom commun : Églantier commun
Nom latin : Rosa canina
Noms populaires : Agulancier, gratte-cul, poil-à-gratter, rose des haies, rose sauvage, rosier des bois, rosier des chiens.
Famille botanique : Rosacées

Propriétés thérapeutiques

  • Diurétique : calculs, gravelle, coliques néphrétiques, œdèmes
  • Accroît le tonus et la résistance de l'organisme aux microbes
  • Astringent : diarrhées, saignement des gencives, des muqueuses de l'estomac et de l'intestin (ulcères), leucorrhée
  • Parasitoses : contre les ascaris lombricoides
  • Antispasmodique
  • Contre l'angoisse et la nervosité

Usages populaires

Astringent et tonique : diarrhée, atonie digestive
Antiscorbutique, antiseptique, antigrippal : maladies fébriles, maladies infectieuses
Diurétique
Légèrement laxatif

Utilisations et dosages

  • Infusion de fruits secs pilés : prendre 30 à 60 g par litre d'eau bouillante. Laisser en contact pendant une demi-heure.
  • Sirop: dans une bassine de cuivre, faire cuire à feu doux pendant une demi-heure des cynorrho­dons couverts d'eau. Passer, ajouter un poids de sucre égal au poids du liquide obtenu. Faire cuire à nouveau jusqu'à l'obtention d'un sirop. Il se conserve longtemps dans des flacons hermétiquement fermés.
  • Décoction de fruits séchés : 50 g de fruits concassés par litre d'eau. Faire bouillir 5 minutes à petit feu, puis laisser infuser 15 minutes. Filtrer et boire à volonté.
  • Conserve de fruits frais : elle est obtenue en broyant avec leur poids de sucre les cynorrhodons fendus en deux, et débarrassés de leurs pépins avec une cuillère. Prendre 100 à 200 g par jour. 
  • Décoction : écraser une dizaine de fruits pour un quart de litre d'eau froide. Faire bouillir 4 à 5 minutes. Laisser infuser 10 minutes. Boire 1 tasse chaude midi et soir.
  • A dose plus concentrée : 20 g de fruits écrasés dans une même quantité d'eau.
  • Poudre : 3 grammes de poudre dans un petit verre de vin blanc. Laisser infuser 7 à 8 heures, prendre un quart d'heure avant le coucher un jour sur deux.

Alimentation

La confiture d'églantier, très appréciée, est réalisée à partir des fruits de l'arbuste, les cynorhodons.

Au siècle dernier, dans les Alpes de Haute-Provence, de la farine était réalisée à partir des cynorrhodons séchés. Les fruits étaient tout d'abord débarrassés de leurs graines, puis moulus.
La farine pouvait être utilisée telle quelle, diluée à l'eau, ou pour réaliser des biscuits.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication majeure n'a été signalée pour l'églantier.

Principes chimiques actifs

La baie de l'églantier est très riche en vitamine C, mais également en procyanidols (tanins) et en catéchines.

Autres usages possibles

L'églantier est également utilisé en gemmothérapie (Bourgeon d'églantier) et en élixir floral (Fleurs de Bach : Wild Rose).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.