Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

La glutamine : bienfaits et dosage

-

Acide aminé non-essentiel, il est synthétisé à partir de l’acide glutamique, il est très abondant dans le sang. Ses rôles dans l’organisme sont nombreux et concernent notamment la biosynthèse des protéines. La glutamine est appréciée des sportifs pour ses bienfaits sur la musculature. Elle constitue également un espoir pour ceux et celles qui souffrent de troubles chroniques de l’intestin. Découverte de ses bienfaits sur l’organisme.

Présentation

La glutamine, un complément pour la musculation

Aminoacide omniprésent dans le corps humain, parfois notifié L-glutamine, il assure d’importants rôles biologiques.

Définition

Il s'agit d'un aminoacide, c’est-à-dire un « morceau » de protéines. Jugé non essentiel, car le corps le métabolisme à partir de l’acide glutamique, cet aminoacide n’en est pas pour le moins indispensable à la vie. En effet, il s’agit de l’acide aminé le plus abondant dans le corps humain.

Histoire

On connaît assez peu l’histoire de sa découverte. Par contre, son évolution médicale semble plus fournie.

C’est dans les années 50 que l’acide aminé fait parler de lui pour la première fois. À cette époque, des études sur les animaux attribuent à la glutamine des bienfaits pour soigner l’alcoolisme, mais la piste n’est jamais poursuivie.

Il revient une deuxième fois sur le devant de la scène dans les années 80. À ce moment, il est question d’études portant sur son rôle bénéfique dans la prévention des troubles neurodégénératifs. À nouveau, la piste est laissée à l’abandon malgré des études préliminaires encourageantes.

Il refait parler de lui lors de la décennie suivante. Des études démontrent, au cours des années 90, que la glutamine aide à la récupération des patients souffrant de traumatismes graves. Elle est alors introduite dans l’alimentation entérale et parentérale. C’est également durant cette décennie qu'elle apparaît dans les compléments pour sportifs (principalement les culturistes), pour favoriser la croissance des muscles.

Depuis cette époque, la recherche a fait de nombreux progrès sur la connaissance de l’acide aminé et lui attribue certains bénéfices pour la santé.

Fonctions biologiques

Très abondante dans le corps humain, la glutamine occupe des fonctions biologiques essentielles :

  • participe à la biosynthèse des protéines ;
  • contribue au métabolisme de l’azote1 ;
  • prend part au cycle de l’acide citrique2 ;
  • maintient l’équilibre acido-basique, au niveau rénal, par la production de l’ammoniac ;
  • participe à la production d’énergie des mitochondries3 ;
  • maintient l’intégrité des tissus, dont ceux de la muqueuse intestinale ;
  • est un précurseur du glutamate.

Fonctionnement

Comme acide aminé non essentiel, il est synthétisé par l’organisme pour être distribué dans les tissus. Voici comment.

Comment est-elle synthétisée ?

Elle est synthétisée par l’organisme. C’est précisément l’enzyme glutamine synthétase, qui le synthétise, à partir de l’acide glutamique et de l’ammoniac. Ce processus est régulé par le foie.

Où se situe-t-elle dans l’organisme ?

D’un point de vue physiologique, elle se distribue principalement dans les tissus des muscles. À eux seuls, ils concentrent 90 % de la glutamine présente dans l’organisme. Les 10 % restants se retrouvent dans les intestins, les reins et les cellules immunitaires. Une quantité non significative se situe également dans les poumons et le cerveau4, plutôt riche en gaba.

Propriétés et vertus

Très connue parmi les adeptes de la musculation, la L-glutamine possède des bienfaits bien plus larges que le développement de la musculature. Panorama des utilisations médicinales et médicales de l’acide aminé.

Développement et reconstruction musculaire

Elle a principalement été étudiée dans le cadre du développement et de la récupération musculaire. En effet, après une séance de sport plus ou moins intensive, ses taux baissent de manière significative tant dans les cellules que dans le plasma. Cela démontre qu’un effort nécessite une surconsommation de l’acide aminé.

Des études ont alors été menées afin de vérifier si la consommation de L-glutamine après une séance sportive pouvait limiter la fonte musculaire et favoriser la récupération. Les résultats sont sans appel. Sa consommation aide à la reconstruction de la masse musculaire et à la récupération de manière plus globale5.

Protection cardiovasculaire

Selon une étude menée pendant 6 semaines sur des sujets diabétiques, elle améliore le profil lipidique et réduit les facteurs inflammatoires.

Précisément, toujours selon cette étude, les patients diabétiques ayant reçu la L-glutamine ont connu une baisse de leur taux de cholestérol, de leur taux de triglycérides et de leur pression artérielle. De plus, les sujets ont également perdu quelques centimètres de tour de taille.

À la suite de ces observations, les chercheurs ont conclu que le supplément dans l’acide aminé prévient les maladies cardiovasculaires et les complications du diabète6.

Protection et restauration de la muqueuse intestinale

Depuis le début des années 2000, les maladies intestinales de type inflammatoire ou associé sont en nette augmentation. Dès lors que la L-glutamine prend part à la constitution de la muqueuse intestinale, des chercheurs se sont questionnés sur son implication éventuelle pour prévenir ou soulager ce type de pathologies.

Pour établir ou non cette implication, des études ont été menées sur 20 patients présentant des troubles gastro-intestinaux. Certains ont reçu un complément de l’acide aminé dans leur alimentation parentérale, d’autres une alimentation classique.

Au bout de deux semaines, des biopsies ont démontré une amélioration de la qualité de la paroi intestinale. Il serait donc utile pour traiter les maladies liées à un intestin poreux, mais aussi l’intestin irritable (avec diarrhée ou constipation), la maladie de Crohn ou encore les diverticulites7. Dans le cas du syndrome du côlon irritable, l’association avec des probiotiques peut être intéressante.

Gestion du stress et induction d’un sommeil réparateur

Selon des études, elle présenterait un effet positif sur le stress, les sautes d’humeur et la sérénité8.

En effet, une carence en glutamine est fréquemment observée chez les personnes présentant des troubles d’épuisement, de l’insomnie et des problèmes de concentration. Cette observation n’a rien de surprenant puisqu'elle améliore la production du gaba (acide gamma-aminobutyrique), le neurotransmetteur inhibiteur le plus important du cerveau. Le gaba agit donc comme une sorte d’inhibiteur du cerveau.

En utilisant un complément de l’acide aminé, les patients augmentent leur taux dans cet acide aminé et par ricochet leur taux de gaba. Il en suit un ensemble d’effets bénéfiques tels que le calme intérieur et l’équilibre psychique, même en état de stress9. Il permettrait alors d’optimiser les traitements contre l’insomnie et la dépression10.

Gestion de la stomatite aphteuse

La stomatite aphteuse, une sorte d’inflammation de la bouche accompagnée d’aphtes, est un effet secondaire commun de la chimiothérapie. Certaines études semblent montrer que l’utilisation d’un complément en L-glutamine pourrait en réduire la survenue et soulager ainsi les malades du cancer ayant une chimiothérapie.

Traitement de la cachexie

La cachexie est le terme médical qui désigne une maigreur extrême. Cette pathologie résulte généralement d’un trouble de l’absorption des nutriments ou d’une perte significative de l’appétit. La cachexie se retrouve souvent chez les personnes sidéennes ou les patients suivant une chimiothérapie.

Des essais ont démontré que la glutamine associée à des antioxydants ou d’autres acides aminés pouvaient réduire la perte de poids associée à la cachexie.

Posologie

À ce jour, aucun dosage strict de la glutamine n’existe. Aussi, les dosages suggérés se basent sur les dosages effectivement appliqués lors des études scientifiques. Le conseil d’un professionnel de la santé est recommandé.

Dosage

Les doses standards évaluées sont de 5 grammes par jour.

En général, des résultats peuvent s'observer sur les problématiques intestinales à partir de 2 à 3 grammes par jour.

Pour des besoins élevés (trauma, récupération post-opératoire, perte de poids...), des doses de 0,2 à 0,5 g par kilo de poids sont préconisées, soit 14 à 35 grammes pour un individu de 70 kg.

Pour les enfants de plus de 6 ans, diviser les doses par 2.

Les cures s’opèrent sur une durée de 2 à 3 mois renouvelables.

Utilisation

La glutamine est utilisée lors des repas. Ses prises sont fractionnées sur les différents repas de la journée. Afin de favoriser son absorption et d’en réguler les dosages, l’accompagnement par des vitamines B12 doit être envisagé. Pour toute supplémentation au long cours, l’ajout de vitamines B est recommandé.

Sources alimentaires

Il existe de nombreuses sources alimentaires pour cet acide aminé. Retrouvez l'ensemble des informations au sein de l'article : Où trouver de la glutamine dans l’alimentation ?

Informations complémentaires

Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet :

Questions fréquentes

Qu'est-ce que la glutamine ?

La glutamine est un acide aminé, très apprécié des sportifs.

Pourquoi en prendre ?

- Favorise la reconstruction de la masse musculaire
- Protège le système cardiovasculaire
- Améliore la qualité de la paroi intestinale
- Meilleure gestion du stress
- Traitement de la stomatite aphteuse et de la cachexie

Quel est le dosage adapté ?

2 à 5 grammes par kilogramme de poids corporel.
Le dosage peut être amené à 10 grammes par kilogramme de poids corporel.


  • 1Brosnan John T. “Le transport d’acides aminés interorganes et sa régulation”. J Nutr, 133 : 2068S-2072S, juin 2003
  • 2Yuneva M et al. “Une carence en glutamine mais pas en glucose induit une apoptose dépendante de MYC dans les cellules humaines”. The journal of Cell biology, 2007, 178 (1) : 93-105
  • 3Aledo JC, “Dégradation de la glutamine dans les cellules à division rapide : déchet ou investissement”. Bioessays, 26 (7) : 778-785
  • 4Newsholme P. “Pourquoi le métabolisme de la L-glutamine est-il important pour les cellules du système immunitaire, pour la santé, après une blessure, pour une chirurgie ou pour une infection ?” The Journal of Nutrition, 131 : 2515S-2522S. 2001.
  • 5JL Bowtell et al. “Effect de la glutamine par voie orale sur le stockage des glucides dans tout le corps lors de la récupération d’un exercice exhaustif”. Juin 1999, Journal of Applied Physiology.
  • 6Mansour A et al. “Effet de la supplémentation en glutamine sur les facteurs de risque cardiovasculaires chez les patients atteints de diabète de type 2”. Nutrition, 2015 janvier ; 31 (1) : 199-26.
  • 7Von Kreel BK et al. “La glutamine et la préservation de l’intégrité de l’intestin”. Mai 1993, The Lancet.
  • 8Young, L.S., Bye, R., Scheltinga, M., Ziegler T.R., Jacobs, D.O. & Wilmore, D.W. (1993) Patients Receiving Glutamine-Supplemented Intravenous Feedings Report an Improvement in Mood, Journal of Parenteral and Enteral Nutrition, Volume 17, issue 5, (pp. 422-427)
  • 9Welbourne, T.C. (1995) Increased plasma bicarbonate and growth hormone after an oral glutamine load, The American Journal Of Clinical Nutrition, Volume 61, issue 5, (pp. 1058-1061)
  • 10Hasler, G., Van der Veen, J.W., Tumonis, T., Meyers, N., Shen, J. & Drevets, W.C. (2007) Reduced Prefrontal Glutamate/Glutamine and -Aminobutyric Acid Levels in Major Depression Determined Using Proton Magnetic Resonance Spectroscopy, Archives of General Psychiatry, Volume 64, issue 2, (pp. 193-200)
Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée. Naturopathe certifiée, spécialiste en techniques de santé naturelle. Coach en nutrition certifiée.