Guggul : bienfaits et danger

-

Le guggul est la résine de l'arbre Commiphora wightii. Utilisé dans la médecine ayurvédique depuis environ 3 000 ans pour traiter de nombreux troubles, des études ont montré son efficacité pour certaines pathologies. Découverte des bienfaits de cette gomme. Existe-t-il un danger ? Quelles sont ses contre-indications ?

Présentation

Résine de Guggul : bienfaits et danger de cette gomme.

Le guggul, appelé aussi Trayodashang Guggulu, est la gomme produite par l'arbre Commiphora wightii. Cette plante originaire du sud du Pakistan et de l'ouest de l'Inde est également appelée gugal. Elle est utilisée dans la médecine ayurvédique depuis environ 3 000 ans. En effet, elle renferme des principes actifs, les guggulstérones. Elle est traditionnellement utilisée pour combattre de nombreuses affections telles que les troubles digestifs, les infections buccales, les troubles du cycle menstruel, les tumeurs, le dysfonctionnement urinaire, les sinusites, les œdèmes, les crises de paralysie, l'hyperlipidémie, les dysfonctionnements hépatiques, l'obésité, les douleurs névralgiques, l'arthrite, les maladies de la peau, etc.

Le guggul a été étudié pour son utilisation dans l'amélioration de la fonction thyroïdienne, mais avec des résultats minimes1 2. Il présente des capacités anti-inflammatoires et anti-oxydantes. Il favorise la diminution du taux de cholestérol sanguin et aide à la perte de poids. Des études préliminaires ont montré son action sur les cellules cancéreuses ainsi que sur l’acné.

Propriétés et vertus

Anti-inflammatoires

Il est capable de supprimer l'activation du NF-kB, connu comme un levier métabolique pro-inflammatoire et pro-cancérigène important dans les cellules. Il interfère ainsi avec divers facteurs tels que le peroxyde d'hydrogène ou la fumée de cigarette3 4.

Les guggulstérones semblent également réduire les niveaux circulants de cytokines et de marqueurs pro-inflammatoires,5 ceci par différents moyens d’action6.

Une étude récente menée sur des rats a montré sa disposition à réduire la douleur associée à une inflammation7.

Son action anti-inflammatoire explique son utilisation traditionnelle pour le traitement de diverses maladies inflammatoires comme l'arthrite et les douleurs associées.

Cholestérol

Les bienfaits hypolipidémiques du guggul sont ceux qui ont été le mieux démontrés par les études scientifiques.

Son administration permet de réduire le cholestérol hépatique chez les souris nourries avec un régime riche en graisse8. La diminution de la sécrétion et de la synthèse des acides biliaires favoriserait la réduction de l'absorption du cholestérol présent dans l'alimentation. Cependant, différents modes d’action semblent être à l’œuvre, car les guggulstérones peuvent aussi agir en synergie avec les acides biliaires et augmenter le recaptage hépatique du cholestérol9 10 11.

La plupart des essais cliniques chez l’être humain montrent en moyenne une diminution de 20 % des triglycérides et du cholestérol sériques ; cette diminution est observée chez 70 à 80 % des patients. Cependant, administré à la dose de 400-500 mg sous forme d'extrait végétal ou de 25 mg de guggulstérones, 2 à 3 fois par jour pendant les repas, son efficacité varie12 13 14. L'extrait breveté « Gugulipid® » a des résultats d’autant plus variables15.

Perte de poids

Le guggul est largement commercialisé pour la perte de poids. S'il permet de diminuer le cholestérol et les tryglycérides sanguins, son action sur la perte de poids diffère selon les études. Ainsi, une supplémentation, en parallèle d’un régime alimentaire modifié et la pratique d'une activité physique, a montré des résultats positifs. Néanmoins, l'association exercice physique/supplémentation a montré des bénéfices moindres16. Une étude contre placebo, sans régime, ni exercice physique, a pourtant montré des résultats positifs17 18.

Un essai clinique a été réalisé avec 58 patients souffrant d'obésité. Une partie des patients ont modifié leur régime alimentaire, pratiqué une activité physique (30 minutes de marche rapide) et ont pris 1,5 à 3 grammes de guggul par jour, durant 30 jours. L'autre moitié des patients ne se sont pas supplémentés. La différence moyenne de perte de poids entre les deux groupes était de 0,32 kg au 15ème jour et de 0,58 kg au 30ème jour19.

Acné

Les bienfaits anti-inflammatoires du guggul ont été étudiés pour ses effets sur l’acné ; il permettrait de réduire le nombre de lésions.

30 patients souffrant d'acné modérée à sévère ont participé à une étude pendant six semaines. Une réponse excellente, bonne et modérée a été observée chez neuf (30 %), quatorze (46,66 %) et sept (23,33 %) patients respectivement. Aucun traitement topique n'a été recommandé, sauf pour l'hygiène locale de la peau. Le médicament a montré une excellente tolérance. Seuls trois patients (10 %) ont signalé une rechute lors de l'examen de suivi à trois mois.20

Dans une autre étude, 20 patients atteints d'acné nodulokystique ont été répartis en deux groupes, l’un traité par de la Tétracycline (antibiotique utilisé pour le traitement de l’acné) à 500 mg et l’autre par du Gugulipid® (équivalent à 25 mg de guggulstérones). Les traitements ont été pris deux fois par jour pendant 3 mois. Ils ont entraîné une réduction progressive des lésions chez la majorité des patients. Avec la Tétracycline, les lésions inflammatoires ont été réduites à hauteur de 65,2%, contre 68% avec le Gugulipid®. Le suivi, après trois mois de traitement, a montré une rechute pour 4 patients prenant de la Tétracyline et pour seulement deux patients prenant du Gugulipid®. Les patients à la peau grasse ont remarquablement mieux répondu au Gugulipid®21.

Cellules cancéreuses

Le guggul est capable de supprimer l'activation du NF-kB, connu comme un levier métabolique pro-inflammatoire et pro-cancérigène important dans les cellules. L'inhibition de l'activation du NF-kB est généralement associée à une réduction des risques de diverses formes de cancers.22

Il a été montré in vitro que les guggulstérones participent à l'inhibition de l'efflux de la glycoprotéine P (une des causes de la résistance aux agents chimiothérapeutiques) dans les cellules du cancer du sein. Ils permettent ainsi une augmentation de la chimio-sensibilité à la Doxorubicine (agent chimiothérapeutique), ceci dans les cellules du cancer du sein résistantes aux médicaments23. Une amélioration très forte de l’action de la Doxorubicine a été observée24.

Par ailleurs, ils pourraient être capables de supprimer la croissance des cellules cancérigènes de la tête et du cou, provoquées par la consommation du tabac à chiquer25 26 27.

Les résines d'oléo-gum du genre Commiphora, avec leurs phytostéroïdes et furanosesquiterpénoïdes caractéristiques, la (E) et (Z)-guggulsterone, la curzérénone, le furanoeudesma-1,3-diène et la myrrhone ont montré une cytotoxicité élevée contre les cellules cancéreuses de la peau dans une étude28.

Principes actifs

Le "guggul" est isolé de l'écorce de l'arbre du même nom. Il contient des diterpènes, des stérols, des flavanones et des esters stéroïdiens. Il est surtout connu pour les guggulstérones qu’il contient, qui sont deux stérols ayant une forte bioactivité.

Il renferme 29 30 31 32 :

  • Des guggulstérones E et Z, mais également de la guggulstérone 1-4 et 6 ; X, Y, Z, M et de la déhydrogulstérone M.
  • De la myrrhanone A et du myrrhanol A
  • De la muscanone
  • De la quercétine
  • Du limonène

Différentes formes

Il est disponible sous forme de gélules et de poudre.

Il est également possible de le trouver sous forme de résine.

Posologie

La dose standard est de 400 à 500 mg d'extrait végétal pris trois fois par jour pendant les repas, soit un total de 1200 à 1500 mg par jour. Pour les guggulstérones, 25 mg trois fois par jour pendant les repas.

La gomme est utilisée à des doses de 2 à 4,5 g par jour (au total) et il est recommandé de la consommer pendant les repas.

  • Acné : 25 mg de guggulstérone deux fois par jour.
  • Perte de poids : 1,5 à 3 g de résine par jour, en accompagnement d’un régime alimentaire sain et de la pratique d'une activité physique.
  • Cholestérol : 400 à 500 mg d'extrait végétal (extrait normalisé à 5 %) ou 25 mg de guggulstérones, 2 à 3 fois par jour pendant les repas.

Précautions

Les extraits provoquent peu d'effets indésirables. Des troubles gastro-intestinaux légers et passagers peuvent apparaitre.

La prise de gomme brute ou purifiée est associée à de la diarrhée et à des éruptions cutanées.

Dans un essai clinique, un extrait de guggul (Guggulipid®) a montré des effets secondaires indésirables. 15 % des personnes recevant 150 mg de guggulstérones par jour, et 3 % de ceux ayant reçu une dose de 75 mg ont subi une éruption cutanée, tandis qu’aucun membre du groupe placebo n’a subi cet effet indésirable. 33

Contre-indications du guggul

En raison de l'absence de données toxicologiques et de son usage traditionnel pour réguler le cycle menstruel, les femmes enceintes ou allaitantes devraient éviter d'en consommer.

Interactions médicamenteuses

Ses effets peuvent théoriquement s'ajouter à ceux des plantes, suppléments et médicaments à l'action anticoagulante ou antiplaquettaire.

Un essai mené auprès de personnes en bonne santé indiquent qu'il peut inhiber partiellement l'absorption du Diltiazem (vasodilatateur) et du Propranolol (bêta-bloquant)34.

Les résultats d’un essai sur des animaux indiquent que le Guggul pourrait stimuler la thyroïde35. Il est prudent d’éviter sa consommation en cas de prise de médicaments pour le fonctionnement thyroïdien.

Questions fréquentes

Qu’est-ce que le Guggul ?

Il s'agit de la résine produite par l'arbre Commiphora wightii. Elle est utilisée dans la médecine ayurvédique depuis environ 3000 ans.

Quels sont les bienfaits du Guggul ?

1. Activités anti-inflammatoire et hypolipidémique
2. Activité anti-cancéreuse potentielle
3. Favorise la perte de poids
4. Réduction des lésions acnéiques

Existe-t-il des contre-indications ?

Sa consommation est contre-indiquée chez les femmes enceintes et allaitantes. Il peut interagir avec certains médicaments (anti-coagulants et bêta-bloquants).


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga. Site internet : www.mariannebuclet.com