Hêtre commun (Fagus sylvatica): bienfaits et utilisation

-

Le hêtre commun ou Fagus sylvatica est un arbre appartenant à la famille des Fagacées. Réputé pour les propriétés fébrifuges de son écorce, il est également reconnu pour être un désinfectant respiratoire.

Présentation

Hêtre commun (Fagus sylvatica): bienfaits et utilisation de cet arbre en phytothérapie.

Nom commun : Hêtre commun
Nom latin : Fagus sylvatica
Noms populaires : fayard, favinier, fayaud, fau, fouteau.
Famille botanique : Fagacées

Propriétés thérapeutiques

  • Écorce : fébrifuge, antirhumatismale, astringente, anti-diarrhéique.
  • Charbon de bois - désinfectant intestinal : ballonnements, contre les flatulences.
  • Distillation de goudron de hêtre (créosote) - désinfectant respiratoire : bronchite, asthme, emphysème…
  • Feuilles - anti-inflammatoires : prurits cutanés, plaies.

Usages populaires

Voies respiratoires: bronchite chronique, asthme, emphysème
Digestif - antiseptique et désinfectant : anti-diarrhéique, ballonnements, dyspepsie, gastro-entérites
Résolutif - anti-inflammatoire cutané: contusion, œdèmes
Reins: rétention d'eau, goutte
Fébrifuge
Anti-diarrhéique

Dosage et posologie

Ce sont les feuilles et l'écorce qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Décoction : 15 g d'écorce séchée et broyée pour 100 ml d'eau. Faire bouillir 3 à 4 minutes. Laisser infuser 10 minutes. Prendre le matin à jeun.
  • Poudre d'écorce des rameaux : prendre 25 à 30 g par jour, dans une boisson appropriée.

Alimentation

Les jeunes feuilles du hêtre commun peuvent être consommées. Elles peuvent relever la saveur de certains plats froids (salades).

Les faînes, fruits du hêtre commun, peuvent être également consommés avec modération. En effet, à forte dose, ils peuvent irriter la muqueuse gastro-intestinale.

Précautions et contre-indications

Aucune contre-indication connue.

Principes chimiques actifs

Le hêtre commun contient des tanins en abondance, des flavonoïdes et de l'acide abscissique.

Autres usages possibles

Le hêtre est aussi utilisé en gemmothérapie (bourgeon de hêtre) et en élixir floral (Fleurs de Bach : Beech (le hêtre)).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.