Houx (Ilex aquifolium): propriétés et utilisation

-

Le houx ou Ilex aquifolium est un arbuste appartenant à la famille des Aquifoliacées. Très sensible au froid, il pousse uniquement en Europe centrale et méridionale. Reconnu pour les propriétés antirhumatismales de ses feuilles, il est notamment indiqué dans le traitement des douleurs articulaires. D'autres vertus médicinales lui sont également associées.

Présentation

Houx (Ilex aquifolium): propriétés et utilisation de cet arbuste.

Nom commun : Houx
Nom latin : Ilex aquifolium
Noms populaires : Houx épineux, housson, garrus, agriou.
Famille botanique : Aquifoliacées

Propriétés thérapeutiques

  • Peau - affections cutanées: abcès, furoncles
  • Reins- diurétique: hydropisie
  • Poumon - expectorant: inflammation des voies respiratoires et maladies pulmonaires
  • Troubles digestifs et intestinaux: colique, nausées, vomissements
  • Antirhumatismal
  • Fébrifuge, purgatif

Usages populaires

Poumon - favorise l'expectoration: bronchite, grippe, refroidissement, toux
Reins - diurétique: calculs rénaux (lithiase rénale), goutte
Foie : jaunisse
Digestif - laxatif: colique, troubles digestifs
Estomac : crampes
Système nerveux : épilepsie
Douleurs articulaires et rhumatismes
Tonifiant, fébrifuge, sudorifique, antispasmodique

Utilisation et posologie

En phytothérapie, les feuilles et l'écorce sont utilisés.

  • Infusion/décoction: 1 cuillerée à soupe de feuilles fraîches par tasse d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes. Boire 2 à 3 tasses par jour
  • Poudre de feuilles: prendre 4 à 15 g de poudre par jour dans une boisson appropriée (vin, tisane...).
  • Macération: 30 g à 40 g d'écorce par litre d'eau. Laisser macérer une nuit entière dans du vin. Filtrer. Boire 3 verres à bordeaux par jour.
  • Usage externe - œdèmes, tumeur blanche (tuberculose): appliquer directement les feuilles fraîches, broyées, sur les zones à traiter.

Alimentation

En raison de la toxicité des fruits, aucun usage alimentaire connu.

Précautions et contre-indications

Les baies du houx sont toxiques. Leur ingestion peut entraîner des troubles gastro-intestinaux graves.

Principes chimiques actifs

Les feuilles du houx renferment des tanins, de l'ilicine, un glucoside amer, de l'acide ilicique, de l'ilixanthine, du glucose, une gomme, de la cire et de l'acide tannique.

Autres usages

Le houx est aussi utilisé en élixir floral (Fleurs de Bach : Holly) et en gemmothérapie (Bourgeon de houx).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.