Huile de foie de morue : bienfaits et dangers

-

L’huile de foie de morue est un fortifiant utilisé depuis des décennies.
Source naturelle d’acides gras de type oméga 3, elle comporte de nombreux autres nutriments intéressants. Redécouverte de ce remède ancestral.

Présentation

L'huile de foie de morue est un fortifiant naturel.

L’huile de foie de morue est extraite du foie des cabillauds. Elle est riche en omégas 3 (Oméga-3 DHA et Oméga-3 EPA), en vitamine D et en vitamine A. Elle offre de très belles perspectives d’avenir pour prévenir et traiter de nombreux maux de la civilisation moderne.

Histoire

C’est au XIXe siècle que l’huile de foie de morue est devenue populaire. A cette époque, elle servait à lutter contre le rachitisme infantile, encore omniprésent dans la population.

Peu à peu, la médecine allopathique l’a remplacée par des traitements plus « conventionnels ». Cependant, elle a fait de la résistance en tant que « remède de grand-mère » jusqu’à la 2e moitié du XXe siècle.

Aujourd’hui, avec le retour au naturel, elle revient sur le devant de la scène. Très complète, elle fait l’objet de nombreuses investigations scientifiques qui tendent à démontrer des vertus insoupçonnées.

Composition

L’huile de foie de morue est bien plus qu’une huile de poisson. Outre les omégas 3, elle comporte également des vitamines A et D dans un dosage conséquent1.

Nutriment Valeur pour 100 g
Vitamine A 100 000 UI
Vitamine D 10 000 UI
Acides gras saturés 22, 608 g
Acides gras mono-insaturés 46, 711 g
Acides gras polyinsaturés 22, 541 g

Rôles

Les scientifiques ne connaissent pas encore les rôles précis de l’huile de foie de morue dans l’organisme. Cependant, ils les déduisent à partir des rôles bien connus de ses divers composés.

Selon les connaissances scientifiques acquises, les nutriments présents dans l’huile de foie de morue ont des rayons d’action bien définis. Voici les principaux :

Les omégas 3 ont pour fonction :

  • Équilibre et préservation d’un bon bilan lipidique ;
  • Prévention des maladies cardio-vasculaires ;
  • Stabilisation de la pression artérielle ;
  • Maintien d’une bonne santé mentale ;
  • Développement et maintien des fonctions de la rétine, du cerveau et du système nerveux ;
  • Prévention des déséquilibres du corps.

La vitamine D a pour rôles :

  • Croissance harmonieuse ;
  • Préservation de la masse osseuse ;
  • Maintien d’une bonne immunité ;
  • Fixation des minéraux (calcium et phosphore notamment) ;
  • Maintien d’une bonne santé globale.

La vitamine A a pour fonction :

  • Protection de la peau ;
  • Développement et maintien d’une bonne vision ;
  • Croissance osseuse ;
  • Renforcement immunitaire ;
  • Métabolisation du fer ;
  • Antioxydant de l’organisme.

Propriétés et vertus

Autrefois, cette huile était vendue comme fortifiant global, notamment pour passer l’hiver. Depuis, les scientifiques ont étudié ses composants en détail.
Les bienfaits de l'huile de foie de morue sont nombreux et variés.

Protection cardiaque

L’huile de foie de morue offre une protection cardio-vasculaire prouvée2.

Comme toutes les huiles marines riches en oméga 3, celle de foie de morue constitue un apport préventif et curatif pour lutter contre les troubles cardio-vasculaires.

Des études ont démontré, à de nombreuses reprises, les bienfaits des omégas 3 issus des huiles de poisson sur les systèmes cardiaques et vasculaires.

D’une part, des études menées avec des omégas 3 d’huile de poisson démontrent des effets bénéfiques sur :

  • les taux de lipides sanguins (avec une amélioration de l’équilibre du cholestérol HDL et LDL) ;
  • la pression artérielle ;
  • l’inflammation ;
  • la fonction plaquettaire ;
  • les fonctions vasculaires ;
  • la réduction des taux trop élevés de triglycérides3 4 5 6.

D’autre part, des études menées sur l’huile de foie de morue en particulier suggèrent qu’elle peut diminuer les symptômes liés à l’arythmie ventriculaire7. Des études complémentaires sont cependant à mener pour connaître l’implication exacte de l’huile marine dans le processus.

Elle est également richement pourvue en vitamine D. Des études ont démontré son rôle majeur dans la réduction de la calcification des vaisseaux et de la tension artérielle8. Un essai a par ailleurs démontré que la consommation quotidienne de vitamine D pouvait réduire le durcissement artériel à partir de 16 semaines9. Une étude d’observation a aussi confirmé cette analyse.

Vision

En plus de ces omégas 3, l’huile de foie de morue a la particularité de contenir une dose importante de vitamine A. Les deux nutriments agissent en synergie pour prévenir les troubles de la vision10.

D’une part, les omégas 3 sont importants pour la constitution de l’œil. En effet, la rétine est richement pourvue dans ce type de lipides. Ils permettent donc un développement correct à la fois de l’organe, mais également du sens. De plus, des études démontrent que ces acides gras ont une fonction protectrice face aux dégénérescences maculaires liées à l’âge.

D’autre part, la vitamine A est abondamment présente dans la rétine, notamment sous la forme de rétinal et de rétinol. Elle est essentielle pour permettre à l’œil de s’adapter à l’obscurité. Elle contribue également à la bonne santé des muqueuses, notamment des muqueuses oculaires.

Fonctions cognitives

L’huile marine est également citée comme moyen de prévention des déclins cognitifs et des démences séniles11.

Le DHA, un acide gras de type oméga 3, présent dans l’huile de poisson, est un facteur essentiel du développement cérébral. Il s’agit d’un nutriment avec des rôles à la fois structurels et fonctionnels du cerveau. Selon l’avis des scientifiques, il représente d’ailleurs plus de 50 % de la graisse cérébrale.

Le DHA, contrairement à de nombreux autres nutriments, a la particularité de pouvoir traverser la barrière hématoencéphalique. Il peut donc facilement atteindre la matière cérébrale.

Des études, réalisées à la fois sur des animaux et sur des humains, démontrent clairement les effets bénéfiques de cet acide gras à la fois sur la mémoire et sur la fonction cognitive. Les auteurs de ces études concluent alors que les produits contenant du DHA peuvent favoriser la mémoire et prévenir l’apparition d’Alzheimer.

Des études épidémiologiques laissent également apparaître un lien entre vitamine D et risque de déclin cognitif chez les personnes âgées12 13‌‌ 14 15. Les spécialistes commencent également à mettre à jour un lien entre la vitamine D et la maladie d’Alzheimer16. Une étude, datant de 2014, démontre d’ailleurs que de faibles taux de vitamine D sont associés à des troubles des fonctions exécutives et de la performance de la mémoire.

Bien-être émotionnel

Les omégas 3 contenus dans l’huile de foie de morue en font un produit intéressant pour lutter contre la dépression (mineure ou majeure)17.

De nombreuses études cliniques ont mis à jour le lien entre consommation d’acides gras insaturés et réduction de la dépression.

Un essai clinique, mené au Québec a démontré qu’une huile marine riche en AEP pouvait soulager les symptômes de la dépression18. À la vue des résultats obtenus, le chercheur principal qui a dirigé cet essai clinique estime que les omégas 3 ont un effet comparable à celui des antidépresseurs.

En outre, plusieurs chercheurs estiment que les huiles de poisson peuvent être un traitement adjuvant dans la dépression majeure afin de réduire le recours aux antidépresseurs classiques19 20.

Enfin, d’après 2 essais cliniques effectués récemment, des experts estiment que la prise d’une supplémentation en huile de poisson peut être une stratégie efficace pour réduire les symptômes dépressifs chez les personnes âgées. Il s’agirait donc d’une stratégie intéressante qui pourrait unir à la fois la réduction des troubles cardio-vasculaires et ceux de la dépression.

Articulations

Selon les scientifiques, l’huile de foie de morue constitue une complémentation stratégique dans la lutte contre les douleurs articulaires.

Les omégas 3 présents dans les huiles marines ont démontré leur efficacité pour soulager certains troubles articulaires. Des études ont mis en évidence l’utilité des huiles de poisson riches en omégas 3 pour lutter contre certains symptômes de l’arthrite rhumatoïde.

Dans une analyse publiée en 2007 et dans une synthèse publiée en 2008, elles indiquent que les personnes traitées avaient réduit leur raideur matinale ainsi que le nombre d’articulations sensibles21. Étant donné que les personnes souffrant d’arthrite rhumatoïde ont un risque plus élevé d’infarctus et de mort cardiaque subite22, l’intérêt des omégas 3 est donc double.

La vitamine D présente dans l’huile de foie de morue est également intéressante dans cette optique. Elle possède un effet de préservation sur les articulations, mais également un effet anti-inflammatoire.

Inflammations

L’effet de l’huile de foie de morue sur les inflammations n’est plus à démontrer23.

Cette huile de poisson possède une quantité importante de vitamine D. Or, des études ont démontré l’efficacité de cette vitamine pour lutter contre les inflammations. Elle serait particulièrement utile pour réduire les inflammations qui caractérisent le diabète de type 224. Des données épidémiologiques relativement nombreuses établissent un lien entre ce trouble métabolique et la vitamine D.

Par ailleurs, elle possède également une action immunomodulatrice. Elle est donc particulièrement utile dans certains troubles inflammatoires et dans certaines maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques25 26, l’arthrite rhumatoïde et les maladies inflammatoires de l’intestin27 28 29. Des données épidémiologiques confirment ces résultats.

Croissance

Depuis des décennies, les enfants ingurgitent de l’huile de foie de morue pour leur assurer une croissance harmonieuse. Des études démontrent l’intérêt de cet usage30.

Elle est un excellent complément pour les enfants. La synergie de ses nutriments assure une croissance harmonieuse.

Les omégas 3 assurent un bon développement cérébral et oculaire. De nombreuses études mettent en lumière le rôle essentiel dans la constitution du cerveau, mais également de la rétine.

La vitamine D est directement impliquée dans la croissance osseuse. Elle permet de fixer correctement les minéraux comme le calcium et le phosphore afin de permettre la croissance optimale du squelette. Il s’agit également de la vitamine de prédilection pour lutter contre le rachitisme (très rare dans nos régions) et les désordres osseux.

La vitamine A permet à l’organisme de développer correctement ses muqueuses. Elle est en outre directement impliquée dans la croissance osseuse. Elle est également très importante dans le développement de l’enfant, car elle participe à la métabolisation du fer. Or, celui-ci est un constituant essentiel de l’hémoglobine.

Des études démontrent que les déficits dans un de ces 3 nutriments sont préjudiciables à la bonne croissance des plus jeunes.

Ostéoporose

L’huile de foie de morue est une source reconnue de vitamine D biodisponible.

L’ostéoporose est principalement un mal qui attaque la masse osseuse des femmes ménopausées. Elle rend les os moins solides et favorise les chutes.

Des études démontrent que la vitamine D peut prévenir les fractures31 32 et les chutes33. Selon les auteurs de l’étude, il est cependant judicieux de la consommer en concomitance avec du calcium34 35 36 37.

D’autres études laissent présager un rôle préventif de la vitamine D pour limiter l’apparition de l’ostéoporose et augmenter la densité minérale des os.

À ce stade, l’huile de foie de morue a une utilité double. En effet, c’est après la ménopause que la majorité des femmes commence à souffrir de troubles cardio-vasculaires. Elle permet donc à la fois de prévenir l’ostéoporose et de préserver le système cardio-vasculaire.

Cancer

Selon une étude parue en 2009, l’huile de foie de morue à une action de protection et d’optimisation face au cancer.

Des chercheurs norvégiens ont effectué une grande étude sur un panel de plus de 68 000 femmes. Ils ont observé que les femmes qui prenaient une complémentation quotidienne d’huile de foie de morue avaient moins de chance d’être touchées par le cancer. Par ailleurs, si elles finissaient par être malades, elles avaient un taux de survie bien plus important.

L’étude a démontré que les femmes complémentées avaient une réduction de la mortalité de l’ordre de 25 % pour l’ensemble des cancers et de 45 % pour le cancer du poumon de manière spécifique38.

Les scientifiques expliquent ces résultats au moyen de 2 facteurs. D’une part, les huiles marines sont particulièrement riches en omégas 3 qui réduisent l’inflammation de l’organisme et la croissance des tumeurs. D’autre part, elles sont riches en vitamine D dont la carence est délétère.

Des études sérieuses ont démontré qu’un déficit en vitamine D était un facteur aggravant tant pour l’apparition que pour la croissance des cellules cancéreuses39 40. De nombreuses études mettent d’ailleurs le déficit en vitamine D en cause dans l’apparition et l’agressivité de divers cancers41, dont le cancer du sein42, de la prostate43 44 et du côlon45 46 47 48‌‌.

Système immunitaire

La vitamine D contenue dans l’huile de foie de morue est connue pour booster les défenses immunitaires.

Plusieurs essais ont démontré qu’une supplémentation en vitamine D pouvait réduire l’incidence de plusieurs infections hivernales et augmenter la réponse immunitaire. Les résultats ont notamment révélé que la supplémentation avait :

  • réduit l’incidence de la grippe saisonnière chez les enfants âgés de 6 à 15 ans49 ;
  • augmenté la réponse immunitaire des sujets qui se sont fait vacciner contre le tétanos50 ;
  • réduit le nombre de rechutes de pneumonie chez les enfants de 1 à 36 mois51.

Les différentes formes

Gélules ou forme liquide

En tant que complément alimentaire, l’huile de foie de morue existe sous 2 formes galéniques :

  • les gélules souples, généralement en gélatine ;
  • la forme liquide, généralement en bouteille.

L’avantage de la consommation en gélules réside dans la neutralité du goût. Cependant, certaines études tendent à démontrer que la forme liquide a une meilleure biodisponibilité.

Existe-t-elle en bio ?

L'huile de foie de morue est extraite du foie des cabillauds. Cette huile peut donc provenir d'un élevage de cabillauds bio et donc être certifiée biologique.

Allégations officielles

Avec sa richesse en EPA et DHA, l’huile de foie de morue a un intérêt nutritionnel reconnu au moyen des allégations qui confirment sa contribution au :

  • développement normal du cerveau du fœtus et des nourrissons52 ;
  • entretien du fonctionnement normal du cœur53 ;
  • maintien d’une concentration normale de triglycérides dans le sang54 ;
  • entretien d’une vision normale55 ;
  • maintien d’une pression sanguine normale56.

Posologie

Dosages

Il n’existe actuellement aucun dosage officiel.

Il est donc recommandé de suivre scrupuleusement les indications de l’emballage.
Une cuillère à soupe d’huile de foie de morue peut contenir jusqu’à 136 % de la dose journalière maximale recommandée en vitamine A. La dose toxique est estimée à 25 000 UI/kg de poids corporel.

Utilisation

Aucune règle ne régit l’utilisation de cette huile de poisson. Cependant, afin de pouvoir bénéficier des bienfaits des omégas 3, il est conseillé de ne pas consommer l’huile de foie de morue en présence d’aliments contenant de forts taux d’omégas 6.

Dangers et précautions

En raison de ses fortes teneurs en plusieurs nutriments essentiels, l’huile de foie de morue requiert plusieurs précautions d’emploi.

Précaution d’emploi

En réunissant à la fois des omégas 3, de la vitamine A et de la vitamine D, elle requiert toutes les précautions d’emploi en vigueur avec ces 3 nutriments :

  • l’utilisation de fortes doses et à long terme en vitamine A peut provoquer de graves effets indésirables, il faut donc veiller à ne pas dépasser la dose maximale recommandée ;
  • la vitamine A à forte dose peut être responsable de malformations sur le fœtus, l’usage d’un contraceptif est donc indispensable lors d’une cure d’huile de foie de morue ;
  • l’utilisation de compléments fortement dosés en omégas 3 est déconseillée chez les personnes souffrant d’hémophilie acquise ou héréditaire, prenant des médicaments anticoagulants ou antiplaquettaires ou souffrant de problèmes sanguins ou d’ecchymoses multiples ;
  • la vitamine D est déconseillée chez les personnes souffrant de calcification rénale ou de sarcoïdose.

Contre indications

L’utilisation d’une supplémentation en huile de foie de morue est contre-indiquée chez les populations suivantes :

  • allergies graves aux poissons ;
  • hypercalcémie ;
  • grossesse ou allaitement ;
  • maladies du foie ;
  • traitement anticoagulant.

Effets secondaires

À des doses thérapeutiques, elle a un usage sécuritaire. Cependant, quelques rares cas d’effets secondaires ont été signalés. Ils concernent principalement :

  • maux de tête ;
  • nausées ;
  • vomissement ;
  • troubles intestinaux mineurs ;
  • saignement de nez.

Interactions médicamenteuses

L’huile de foie de morue, en raison de forte teneur en acides gras et en vitamines peut avoir des interactions avec les :

  • anticoagulants ;
  • antiplaquettaires ;
  • hypoglycémiants ;
  • antiépileptiques ;
  • glucocorticostéroïdes ;
  • traitements contre le sida ;
  • rétinoïdes ;
  • médroxyprogestérone ;
  • contraceptifs oraux ;
  • colchicine ;
  • néomycine ;
  • omeprazole ;
  • antiacides contenant de l’hydroxyde d’aluminium.

Sources dans les aliments

L’huile de foie de morue ne se trouve que dans le foie du cabillaud. Il peut être consommé tel quel ou réduit en huile.

Questions fréquentes

Qu'est-ce que l'huile de foie de morue ?

L'huile de foie de morue provient du foie de cabillauds. Elle est notamment riche en vitamine D et vitamine A.

Pourquoi en prendre ?

Les bienfaits de l'huile de foie de morue sont nombreux :
1. Protection du système cardio-vasculaire
2. Prévention des troubles de la vision et de l'ostéoporose
3. Maintien des fonctions cognitives et du bien-être émotionnel
4. Soulagement des douleurs articulaires
5. Réduction des inflammations
6. Développement de la croissance osseuse
7. Renforcement du système immunitaire
8. Aide à la lutte contre le cancer

Quelle dose prendre ?

A l'heure actuelle, il n'existe aucun dosage officiel.
Suivez rigoureusement la notice du produit.
La dose toxique est évaluée à 25 000 UI/kg du poids corporel.

Quels sont les dangers ?

L'huile de foie de morue est contre-indiquée pour :
1. Les personnes allergiques aux poissons
2. Les femmes enceintes ou allaitantes
3. Les individus souffrant de maladies du foie, d'hypercalcémie ou prenant des anticoagulants

Quels sont les effets secondaires ?

Quelques rares cas d’effets secondaires ont été constatés :
1. Nausées et vomissements
2. Maux de tête
3. Troubles intestinaux
4. Saignement du nez
L'huile de foie de morue peut entrer en interaction avec de nombreux médicaments. Demandez l'avis de votre médecin, avant d'en consommer.


Caroline Thomas
Caroline Thomas, Auteur

Rédactrice spécialisée en nutrition, bien-être et santé naturelle. Spécialiste certifiée en techniques de santé naturelle. Formation de coaching en nutrition et bien-être en cours de validation.