Marronnier d’Inde (Aesculus hippocastanum): bienfaits et vertus

-

Le marronnier d'Inde ou Aesculus hippocastanum est un arbre appartenant à la famille des Sapindacées. Originaire du sud-est de l'Europe, il est très répandu en France. La graine du marronnier d'Inde, le marron, est reconnue pour ses propriétés astringentes; elle est notamment indiquée dans le traitement des hémorroïdes.

Présentation

Marronnier d'Inde (Aesculus hippocastanum): bienfaits et vertus de cet arbre en phytothérapie.

Nom commun : Marronnier d'Inde
Nom latin : Aesculus hippocastanum
Noms populaires : Châtaignier-chevaline, châtaignier de cheval, châtaignier de mer, faux châtaignier.
Famille botanique : Sapindacées

Propriétés thérapeutiques

Les bienfaits du marronnier d'Inde sont les suivants:

  • Vasoconstricteur veineux : hémorroïdes, varices, troubles circulatoires, séquelles de phlébites, états congestifs du système veineux, hypertrophie de la veine porte
  • Hémostatique : métrorragie
  • Tonique : asthénie
  • Astringent :
    • congestion hépatique, congestion prostatique, congestion du petit bassin
    • diarrhées
  • Lumbago : soulagement de la douleur
  • Antiseptique : ulcères, plaies gangréneuses, hémorrhoïdes, varices, couperose

Usages populaires

Astringent : congestion du foie, phlébite, diarrhée, inflammation chronique de l'intestin, atonie digestive et écoulements muqueux, scrofulose, maladies de poitrine, varicocèle, congestion et hypertrophie de la prostate.
Anti-hémorragique : utérus, hémorragie interne par rupture de varices ou congestion passive.
Traitement de la goutte, des rhuma­tismes et de la coqueluche.
Tonique, vermifuge léger

Utilisation et posologie

En phytothérapie, ce sont les graines et l'écorce du marronnier d'Inde qui sont utilisés.

  • Décoction : 30 à 50 g d'écorce ou de graines concassées par litre d'eau bouillante. Laisser infuser pendant 10 minutes, filtrer. Boire 1 à 2 tasses par jour.
  • Alcoolature - hémorroïdes : faire macérer 125 g d'écorce concassée ou de marrons frais, pendant 15 jours, dans un demi-litre d'eau-de-vie. Ajouter une cuillerée de la teinture alcoolique dans une boisson appropriée (tisane). A boire dans la journée, à jeun ou avant le repas principal.
  • Infusion : 40 g de marrons d'Inde concassés dans un litre d'eau froide. Porter à ébullition, puis laisser bouillir pendant 5 minutes. Retirer du feu, laisser infuser pendant 10 minutes. Ajouter du miel. Boire 1 ou 2 tasses par jour entre les repas et cela pendant 21 jours. L'infusion est très amère.

Le marron d'Inde est-il comestible?

Contrairement à la châtaigne, la graine ou fruit du marronnier d'Inde, le marron d'Inde, est toxique.

En effet, sa consommation peut entraîner des troubles digestifs.

Précautions et contre-indications

Les marrons sont reconnus pour leur toxicité.

Principes chimiques actifs

L'écorce du marronnier d'Inde renferme de l’esculine et de la fraxine (dérivés coumariniques), des tanins et de l’acide aesculitannique.

Les marrons contiennent des saponines en abondance.

Autres usages

Le marronnier d'Inde est aussi utilisé en gemmothérapie (Bourgeon de marronnier) et en élixir floral (Fleurs de Bach : White Chestnut).

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.