Shiitake (Lentinula edodes): bienfaits, posologies

-

Le Shiitake communément appelé "champignon du samouraï", présente de nombreuses vertus antitumorales, antifongiques, anti-inflammatoires et stimulantes pour le système immunitaire et le corps humain.

Présentation

shiitake

Le nom shiitake vient du japonais « Shii » qui renvoi à une espèce d’arbre proche du châtaigner sur lequel pousse le champignon, et de « Take », qui peut être traduit par « pousser sur ». De la famille des Marasmiaceae, le Lentinula edodes de son nom scientifique, présente de nombreux bienfaits pour la santé. C'est la raison pour laquelle il entre depuis des siècles dans la composition de remèdes issus de la pharmacopée asiatique traditionnelle.

Historiquement cultivé en Chine, au Japon et en Corée, le shiitake est aujourd’hui le second champignon le plus exploité au monde. À l’état sauvage il pousse dans les régions humides et montagneuses d’Asie, d’Amérique du Nord et d’Europe. Facilement reconnaissable grâce à son pied blanc et son chapeau marron clair, le shiitake préfère également les zones d'altitude au delà de 2000 mètres.

Propriétés et bienfaits

Le shiitake est un champignon aux propriétés fortifiantes, stimulantes du système immunitaire, antioxydantes, antimicrobiennes et antitumorales. Originaire d'Asie, il est aujourd'hui de plus en plus consommé dans le monde.

Stimule les défenses immunitaires

Une récente étude menée conjointement entre le Brésil et les États-Unis a démontré les effets du shiitake sur la longévité. Pour cela, 52 hommes et femmes âgés de 21 à 41 ans ont été invités à consommer entre 5 et 10 grammes de champignon chaque jour durant 4 semaines.

Après comparaison des analyses sanguines menées avant et à la fin de l’expérimentation, il apparaît que la prise régulière de Lentinula edodes améliore l’immunité et réduit l’inflammation. 1

Protège le foie

En 2016, une équipe de chercheurs israéliens démontre l’effet anti-inflammatoire hépatoprotecteur de Lentinula edodes ajouté de vitamine D. En conclusion, le champignon pourrait être utilisé en tant qu'adjuvant immunomodulateur dans le traitement de l’hépatite C et de la stéatohépatite non alcoolique. 2

Également, chez la souris blessée par diméthylnitrosamine une substance chimique présente lors de la fabrication des pneus et dans les fumées de tabac, le mycélium du champignon Lentinus edodes est efficace. Il démontre de réels effets hepatoprotecteurs. 3

Antimicrobien

Plusieurs chercheurs irlandais ont isolé et testé les composants antimicrobiens potentiels du shiitake sur 29 pathogènes bactériens et 10 pathogènes fongiques. Dans ces conditions, l’extrait de champignon s'est montré efficace face à 85 % des organismes. 4

Antitumoral

Au Japon, plusieurs essais ont été menés sur des patients atteints de cancer de l’estomac non opérables. Il apparaît que le lentinane administré par intraveineuse, est efficace. Ce composant essentiel du shiitake stimule les défenses immunitaires, améliore le confort de vie et prolonge l’espérance de vie des patients. 5 6 7

De même, entre 2007 et 2009 l’intérêt d’une préparation orale à base de lentinane est testée sur des patients traités pour des cancers colorectaux, du foie et du pancréas avec des bénéfices équivalents. 8 9 10 11

À l'inverse il apparaît que le shiitake ne serait d’aucune aide face au cancer de la prostate. 12

Plusieurs études américaines menées simultanément démontrent le potentiel du shiitake pour ralentir la croissance des cellules tumorales et le développement du VIH. Cependant, les chercheurs mentionnent l’utilité de poursuivre les investigations. 13

Antioxydant et anti-inflammatoire

Plusieurs recherches menées par la Graduate School of Pharmaceutical Sciences, démontrent des activités hépatoprotectrices chez certains animaux marqués de lésions hépatiques aiguës. De fait, le mycélium de Lentinula edodes supprime la fibrose et l’inflammation hépatique chez les souris présentant des lésions hépatiques chroniques. Une utilisation contre les effets secondaires des chimiothérapies serait donc envisageable. Aussi, le champignon pourrait faciliter la prévention de la progression du cancer du foie en cas d’hépatite chronique. 14

Des effets immunomodulateurs, hépatoprotecteurs et antioxydants ont également été testés sur des rats hypercholestérolémiques. Le statut oxydatif total a diminué de façon significative après l'ajout de Lentinula edodes à leur alimentation durant 42 jours. 15

Autres bienfaits

Chez le rat nourri par un régime alimentaire riche en huile végétale, en graisse animale ou en huile végétale à chaîne moyenne, le shiitake travaille à la réduction des profils lipidiques et de l’activité du LCAT (lécithine-cholestérol acyltransférase). Par ailleurs, les taux sériques de triglycérides et de cholestérol étaient également plus faibles. 16

Une seconde étude menée en Corée conclue à l’intérêt du shiitake en tant que substance naturelle capable de réduire le taux de cholestérol. 17

Enfin, d’après une expérimentation menée en Russie en 2014, les métabolites de Lentinus edodes présentent un effet antiviral direct sur le virus de l’herpès simplex de types I et II, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), l’hépatite B, la stomatite vésiculeuse mais aussi sur celui de la grippe.

Principes actifs

  • Polysaccharide : Lentinane
  • Oligo-éléments : Zinc, Cuivre, Phosphore, Magnésium, Potassium, Manganèse, Sélénium
  • Vitamines du groupe B (B2, B3, B5 Acide pantothénique, et B6 folate)
  • Vitamine D et D2 (ergocalciférol) 18
  • Protéines (2,2 grammes pour 100 grammes)
  • Acides aminés essentiels (Leucine et Lysine notamment)

Les différentes formes

Alimentaire

Pour cuisiner, le shiitake s'achète relativement facilement sous sa forme fraîche. Cependant il est encore plus répandu sous son aspect séché. Dans ce cas, le faire tremper 20 minutes dans l'eau suffit à le réhydrater.

Complément alimentaire

Le shiitake s’utilise également en tisanes, en ampoules ou en comprimés. Parmi eux, il existe des poudres brutes mises en gélules ou en comprimés. On trouve aussi des extraits dont la concentration en principes actifs varie.

Généralement, les extraits sont titrés de 20 à 50% de molécules actives: les polysaccharides. Parmi ces polysaccharides, un est particulièrement intéressant: le beta-glucane. Il peut représenter 5 à 20% du total des principes actifs selon les marques.

Il est également possible de le trouver en teinture alcoolique bien que cette forme ne soit pas conseillée en raison du caractère hydrosoluble des principes actifs du shiitake.

En pratique

Dosage et posologie

En Asie, le shiitake se consomme fréquemment en décoction ou en soupe. Ainsi, il n’est pas rare d’absorber entre 6 g et 16 g de champignon séché quotidiennement.

Sous forme de tisane il est possible d’utiliser jusqu’à 2 grammes de poudre de champignon chaque jour.

En gélules le shiitaké s’utilise à raison d’une prise 3 fois par jour à moduler selon la concentration du produit.

Durée des cures

Seul, le shiitake est efficace par cure de trois mois.

En mélange avec le curcuma et le maitake, verser 1 cuillère à café dans un verre d’eau et boire 2 fois par jour au levé et au couché pendant 6 mois, en alternance un mois sur deux.

Utilisation

Le shiitake se consomme principalement au cours des repas, de préférence cuit ou séché afin d'éviter tout risque d'allergie.

Sec il peut être ajouté dans une soupe ou une salade après réhydratation.

Le champignon se déguste aussi grillé au barbecue ou cuit au four, préparé en brochette et même être ajouté aux rouleaux de printemps ou à la fondue japonaise (shabu-shabu).

Précautions d’emploi

Par précaution, les femmes enceintes et allaitantes ainsi que les enfants, ne devraient pas consommer de shiitake.

L’usage du shiitake peut entraîner une éosinophilie ou hyperéosinophilie. Cette affection se caractérise par une augmentation anormale de certains globules blancs. 19

Contre-indications

Les patients atteints d’éosinophilie sanguine devraient s’abstenir de consommer le champignon shiitake.

Effets secondaires

Chez certaines personnes, le shiitake cru ou peu cuit peut entraîner une réaction allergique rare mais parfois prononcée. Appelées dermatites toxiques flagellaires, ces éruptions cutanées démangent et peuvent apparaître sur tout le corps. 20 21

Occasionnellement, des troubles gastro-intestinaux peuvent se manifester. 22