Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

L’anxiété matinale : symptômes, facteurs déclenchants et solutions

-

Elle a pour caractéristique de se manifester différemment chez chaque personne. Dans certains cas, cet état désagréable survient dès le réveil, ou peu de temps après. Symptômes, causes, traitements envisageables, nous vous proposons d’en apprendre davantage sur l’anxiété matinale.

Présentation

Définition

Homme souffrant d'anxiété matinale.

Elle s’apparente à un sentiment de peur, intervenant à la suite d’une situation que l'on considère stressante ou bien menaçante. Notons qu’il est tout à fait normal de se sentir anxieux face à un événement que l’on interprète comme problématique ou dangereux. Cependant, lorsqu'elle est invalidante et/ou qu’elle apparaît de manière répétée et/ou injustifiée, on parle plutôt de trouble anxieux. Il est alors nécessaire de consulter son médecin traitant. Selon le Royal College of Psychiatrists, l’ordre des psychiatres au Royaume-Uni, les troubles anxieux affectent près d’une personne sur dix1.

La spécificité de l’anxiété matinale réside dans le fait qu’elle survient dès le réveil, ou peu de temps après. Ainsi, elle met la personne en difficulté avant même que la journée ne commence.

Quels sont ses symptômes ?

Outre les signes psychiques, elle se traduit par des manifestations physiques propres à chaque individu. Selon les experts du Vidal (l’ouvrage référençant l’ensemble des traitements médicamenteux) il peut notamment s’agir:

  • de troubles du sommeil ;
  • de tensions musculaires ;
  • d’une sensation d’oppression cardiaque et/ou respiratoire ;
  • de palpitations cardiaques ;
  • de tremblements ;
  • d’une transpiration prononcée ;
  • de céphalées et/ou de vertiges ;
  • de douleurs abdominales ;
  • d’une impression de gorge et/ou d’estomac noué(s) ;
  • de troubles intestinaux ;
  • ainsi que de périodes d’hyperventilation2.

À quoi peut-elle être liée ?

De nombreux facteurs peuvent être à l’origine de l’anxiété matinale.

Une cause ponctuelle

Parfois, certains événements que l’on redoute peuvent engendrer de l'angoisse matinale au réveil : un entretien d’embauche, un examen, un rendez-vous important, etc. Ces situations peuvent s’avérer difficiles à gérer pour la personne, toutefois, elles conservent un caractère exceptionnel. La fin de l’activité anxiogène signe effectivement un retour à la normale.

Une situation quotidienne problématique

Pour certaines personnes, c’est un élément précis du quotidien qui génère une anxiété matinale : la peur d’arriver en retard sur son lieu de travail, une mission professionnelle, une difficulté d’ordre personnel ou familial… Les raisons peuvent être nombreuses.

Dans ce contexte, le sujet parvient à identifier ce qui le contrarie. Il pourrait éventuellement être soulagé par un changement dans son quotidien. Considérons par exemple une personne qui vit loin de l’entreprise dans laquelle elle exerce, et qui s’inquiète chaque jour de ne pas arriver à l’heure prévue. Si son emploi est compatible, le télétravail pourrait incarner une excellente alternative.

Néanmoins, de telles modifications ne sont pas possibles pour tous. Certaines personnes se retrouvent alors à endurer leur quotidien, et peuvent malheureusement développer diverses sortes de troubles, dont les troubles anxieux.

Un traumatisme

L’anxiété matinale peut survenir chez des personnes qui font face à une situation particulièrement traumatisante telle que la découverte d’une pathologie, une agression, une maladie grave ou bien le décès d’un proche.

Une pathologie psychique

Un trouble psychiatrique comme la schizophrénie ou bien la dépression peut être à l’origine de ce trouble, qui débute lorsque la personne se réveille.

Une cause inconnue

Certaines personnes développent ce trouble au réveil mais elles ne parviennent pas à relier ce sentiment à une cause précise. Il n’est pas rare que ces dernières se sentent démunies, ne sachant pas comment réagir pour contrer cette sensation désagréable, qui peut en outre devenir chronique.

Quels traitements peut-on envisager ?

Quelle que soit sa cause, l’anxiété matinale ne doit pas être prise à la légère. N’hésitez pas à évoquer votre situation avec un professionnel de santé. Ce dernier pourra vous orienter vers une ou plusieurs solution(s) personnalisée(s).

La psychothérapie

La prise en charge par un psychothérapeute est reconnue comme le traitement de fond des troubles anxieux. Ainsi, les spécialistes du Vidal conseillent une séance par semaine durant 3 à 6 mois.

Selon la recherche, la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) donnerait de bons résultats chez de nombreuses personnes, et plus particulièrement chez les femmes, les enfants et les adolescents3. Une étude indique que, dans le cadre de l’anxiété, la TCC présenterait une efficacité équivalente à celle d’un traitement médicamenteux. Elle offrirait en outre de meilleurs résultats sur le long terme4.

Les thérapies analytiques s’avèrent pertinentes, notamment pour les personnes qui ne parviennent pas à déterminer la raison de leur anxiété matinale. Elles s’intéressent à certains éléments de l’enfance du sujet, qui ont des répercussions sur sa vie d’adulte.

Un traitement médicamenteux

Un médecin ou bien un psychiatre peut prescrire un traitement médicamenteux à un patient qui présente une forme sévère de troubles anxieux matinaux. Les médicaments utilisés dans ce cadre sont généralement :

  • des antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS), à l’instar de la paroxétine ou de l’escitalopram ;
  • des antidépresseurs inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSNA), essentiellement la venlafaxine ;
  • les benzodiazépines à visée anxiolytique comme l’alprazolam ou bien le bromazépam ;
  • d’autres anxiolytiques tels que la buspirone, l’hydroxyzine et l’étifoxine ;
  • ou un antiépileptique, à savoir la prégabaline5.

Tous ces principes actifs sont susceptibles d’exposer la personne atteinte d’anxiété matinale à divers effets indésirables ainsi qu’à un risque d’accoutumance. Le prescripteur met donc en place un suivi, visant à vérifier la bonne tolérance et l’efficacité du traitement. Il pourra, selon l’état et l’évolution du patient, décider d’augmenter ou de réduire les doses.

Mentionnons que la durée du traitement dépend de la spécialité prescrite. À titre d’exemple, les antidépresseurs sont habituellement prescrits sur une période minimale de 6 mois, tandis que les benzodiazépines ne peuvent faire l’objet d’une prescription au long cours.

Les mesures hygiéno-diététiques

Prendre soin de soi au quotidien contribue de façon non négligeable au maintien de l’équilibre psychique.

Le sommeil

Une personne anxieuse dès le réveil aura tendance à présenter une fatigue croissante au cours de la journée. Le sommeil est donc particulièrement important. Il convient d’éviter les couchers tardifs, afin de disposer d’un temps de sommeil suffisant.

Certains thérapeutes conseillent en outre de se coucher plus tôt, dans l’objectif de pouvoir se lever plus tôt. Un réveil plus matinal vous permet de prendre du temps pour vous : déguster un bon petit-déjeuner, s’adonner à une activité qui vous aide dans la gestion de vos émotions…

L’alimentation

C’est un fait : l’alimentation est capitale pour maintenir une bonne santé. Ainsi, notre régime alimentaire doit être varié et équilibré, afin d’apporter tous les nutriments nécessaires à l’organisme.

Dans le cadre de l’anxiété matinale, il est préférable de limiter ou de supprimer certaines denrées. C’est notamment le cas de la caféine, contenue dans le café, les sodas, les boissons énergisantes… La recherche a effectivement mis en avant le lien existant entre la consommation de caféine et le risque de la développer6.

Il est également conseillé d’éviter l’alcool. D’une part, les boissons alcoolisées peuvent être responsables de troubles divers, dont l'anxiété, lorsqu’elles sont consommées avec excès7. D’autre part, les spécialistes du Vidal déconseillent formellement d’associer traitement anxiolytique et prise d’alcool. En effet, cette combinaison est susceptible de modifier le comportement d’une personne et de nuire à sa mémoire. Ainsi, le risque d’accident est accru.

Une activité physique ou sportive

La pratique d’une activité physique ou sportive peut s’avérer bénéfique dans le cadre de l’anxiété matinale. S’adonner à une activité que l’on affectionne permet de détourner provisoirement l’attention d’un sentiment négatif ou d’un sujet préoccupant, et donc, de se sentir mieux.

Une première étude menée auprès d’une vaste population d’adolescents confirme que l’activité physique est en mesure de diminuer l'angoisse matinale et d’accroître le bien-être. Elle précise en outre que les jeunes filles et garçons qui font régulièrement du sport sont nettement moins atteints par ces symptômes8.

Une seconde étude qualifie l’exercice physique de véritable thérapie adjuvante dans le cadre des troubles anxieux ainsi que de la dépression. Elle met en avant les effets bénéfiques du yoga, du tai-chi, qi gong et de la méditation9.

Les traitements naturels

Pour soulager les symptômes de l’anxiété matinale, diverses approches naturelles existent. Ces dernières représentent des alternatives intéressantes face aux traitements médicamenteux traditionnels, qui présentent des effets secondaires non négligeables.

L’homéopathie

Votre médecin traitant ou votre pharmacien peut effectivement vous conseiller d’avoir recours à l’homéopathie. De nombreuses substances ont fait l’objet d’études, et ont montré des effets bénéfiques. C’est notamment le cas de la Passiflora, qui aurait soulagé bon nombre de personnes10.

La prise de suppléments alimentaires

Divers compléments alimentaires peuvent s’avérer utiles lorsque l’on souffre de ce trouble dès le réveil.

Selon l’Autorité européenne de sécurité des aliments (l’EFSA, European Food Safety Authority), le magnésium contribue à l’équilibre psychique ainsi qu'à lutte contre la fatigue.

Les omégas-3 pourraient, quant à eux, lutter contre les symptômes de l’anxiété matinale11.

Il faut également souligner que la vitamine D est reconnue pour sa contribution au bon fonctionnement du système nerveux. La recherche a effectivement démontré que les personnes atteintes de troubles psychiques présentent bien souvent un déficit ou une carence en vitamine D12. Dans le cadre des troubles anxieux matinaux, une supplémentation en vitamine D peut donc s’avérer judicieuse, notamment si vous vivez dans une zone à faible ensoleillement.

Certaines formules combinent plusieurs nutriments. N’hésitez pas à aborder la question avec un professionnel de santé, qui saura vous guider vers une alternative adaptée à votre situation.

La phytothérapie

Les plantes représentent une ressource intéressante pour qui souhaite soulager naturellement l’anxiété matinale. Voici quelques exemples de plantes qui peuvent être utilisées.

Le Griffonia simplicifolia

Cette plante grimpante dispose d’une teneur intéressante en L-5-hydroxytryptophane (également nommé 5-HTP), un précurseur de la sérotonine. Mentionnons que la sérotonine est un neurotransmetteur impliqué dans la régulation du sommeil13.

Le Panax ginseng

Selon la recherche, le ginseng pourrait prévenir l’apparition de certains troubles psychologiques, tels que l'angoisse matinale ou la dépression14.

La Rhodiola rosea

Également nommée l’orpin rose, la Rhodiola rosea est une plante vivace qui a montré des effets encourageants face aux symptômes15 16.

Huiles essentielles et fleurs de Bach

Dans le cadre de l’anxiété survenant le matin, les huiles essentielles et les fleurs de Bach peuvent également vous apaiser. N’hésitez pas à questionner votre pharmacien ou votre thérapeute à ce sujet.

Les médecines douces

Bien que la recherche doive s’étoffer, la médecine douce représente une piste innovante, à explorer pour soulager naturellement l’anxiété matinale. La sophrologie17, l’acupuncture18 et l’hypnose19 donnent notamment des résultats encourageants.


  • 1Dean E. (2016) Anxiety. Nursing Standard.
  • 2Eureka Santé par Vidal (2019) Les symptômes et les causes de l’anxiété.🔗 https://eurekasante.vidal.fr/maladies/psychisme/anxiete.html?pb=symptomes-causes
  • 3Nechita D. & al. (2018) A review of the influence the anxiety exerts on human life. Romanian Journal ofMorphology & Embryology.
  • 4Borza L. (2017) Cognitive-behavioral therapy for generalized anxiety. Dialogues in Clinical Neuroscience.
  • 5Eureka Santé par Vidal (2019) Les médicaments de l’anxiété.
  • 6Richards G. & Smith A. (2015) Caffeine consumption and self-assessed stress, anxiety, and depression in secondary school children. Journal of psychopharmacology.
  • 7Schuckit MA. (2009) Alcohol-use disorders. Lancet.
  • 8McMahon EM. & al. (2017) Physical activity in European adolescents and associations with anxiety, depression and well-being. European child & adolescent psychiatry.
  • 9Saeed SA. & al. (2019) Depression and Anxiety Disorders : Benefits of Exercise, Yoga, and Meditation. American family physician.
  • 10Villet S. & al. (2016) Open-label observational study of the homeopathic medicine Passiflora Compose for anxiety and sleep disorders. Homeopathy.
  • 11Kiecolt-Glaser JK & al. (2011) Omega-3 supplementation lowers inflammation and anxiety in medical students : a randomized controlled trial. Brain, behavior and immunity.
  • 12Bičíková M. & al. (2015) Vitamin D in anxiety and affective disorders. Physiological Research.
  • 13Birdsall TC. (1998) 5-Hydroxytryptophan : a clinically-effective serotonin precursor. Alternative medicine review.
  • 14Lee S. & Rhee DK. (2017) Effects of ginseng on stress-related depression, anxiety, and the hypothalamic-pituitary-adrenal axis. Journal of Ginseng Research.
  • 15Panossian A. & al. (2010) Rosenroot (Rhodiola rosea) : traditional use, chemical composition, pharmacology and clinical efficacy. Phytomedicine.
  • 16Cropley M., Banks AP., Boyle J. (2015) The Effects of Rhodiola rosea L. Extract on Anxiety, Stress, Cognition and Other Mood Symptoms. Phytotherapy Research.
  • 17Tocheport P. (2012) La sophrologie en gériatrie, une approche innovante pour diminuer la douleur et l'anxiété. Soins.
  • 18Goyatá SL., Avelino CC., Terra F de S. & al. (2016) Effects from acupuncture in treating anxiety : integrative review. Revista brasileira de enfermagem.
  • 19Smaga D. & al. (2010) L'hypnose et les troubles anxieux. Revue médicale suisse.
Mélanie Manzanares

Rédactrice spécialisée dans le domaine de la santé, ayant obtenu le diplôme d'état infirmier en 2013.