Il vous reste 5 articles à consulter ce mois-ci.
Pour consulter un nombre illimité d’articles et plus encore :
 Abonnez-vous dès 4 €/mois !

Anxiété et stress : quelles différences ?

-

Le stress et l'anxiété sont des phénomènes courants. Le premier désigne une réaction naturelle, et la deuxième un état mental caractérisé par une inquiétude permanente. Les deux sont liés, dans la mesure où un terrain anxieux favorise le stress chronique, qui n'est pas sans impact sur l'organisme. Plusieurs traitements naturels permettent de lutter efficacement contre ces deux manifestations d'une même émotion fondamentale, la peur.

Définitions et différences

Stress normal et pathologique

Homme souffrant d'anxiété ou de stress : quelle différence ?

C'est un phénomène d’adaptation naturel et normal. C’est une réaction biologique, avant d’être psychologique, aux stimuli qu’un individu reçoit de son environnement. Il est toujours lié à un événement concret : conflit, examen, charge de travail…À faible dose et de manière ponctuelle, il est utile. En effet, il permet de mobiliser les ressources physiques et mentales nécessaires à l’accomplissement d’une tâche, ou à la gestion d’un danger.

Toutefois, l’organisme ne peut en supporter qu’une certaine quantité. Chaque individu possède son propre seuil de capacité de réponse au stress, au-delà duquel celui-ci devient néfaste. La capacité personnelle de réponse à cette réaction dépend de paramètres essentiellement psychologiques et environnementaux, notamment :

  • L’éducation et la culture
  • Le type de personnalité (introvertie ou extravertie)
  • Le degré de confiance en soi
  • Le niveau d’anxiété

Lorsque l’individu est soumis à des signaux stressants de manière répétée pendant une période de temps importante, son seuil a de fortes chances d’être dépassé. On parle alors de stress chronique, qui est pathologique. En effet, une exposition continue représente un danger pour la santé physique et mentale.

Anxiété

C’est un état surtout psychologique, qui se définit par un sentiment d’inquiétude face à l’avenir, avec ou sans objet. Là où le stress constitue une réponse immédiate à un danger, l’anxiété procède surtout par anticipation.

Il est fréquent que les personnes anxieuses ne connaissent pas l’objet de leur peur : l’inquiétude devient un automatisme mental, voire un trait de personnalité. Comme le stress, l’anxiété est tolérée ponctuellement, par exemple en anticipation d’un événement. Lorsqu’elle est chronique, et qu’elle gêne l’individu dans son fonctionnement au quotidien, on parle de trouble anxieux généralisé. C’est un véritable trouble psychologique, qui nécessite un traitement.

Lien et différences

Pour résumer, ce sont des manifestations d’une même émotion fondamentale : la peur. Les principales différences sont les suivantes :

  • Le stress désigne la réponse immédiate du corps et de l’esprit face à un danger. Il disparaît lorsque disparaît ce qui l’a provoqué. C'est une réaction essentiellement physique et instinctive.
  • L’anxiété un état latent d’inquiétude. Elle persiste même à distance du problème (par le biais de la rumination et de l'anticipation). Elle s’inscrit donc dans un temps plus long. Il s'agit avant tout d'un phénomène mental, bien qu’il s’accompagne souvent de symptômes physiques.

Les deux sont liés : en effet, l’anxiété peut se définir comme une tendance à créer soi-même des sources de stress, et à les anticiper. Aussi, les personnes ayant un terrain anxieux sont plus sensibles aux événements stressants de la vie, et plus affaiblies par cette situation de tension nerveuse.

Symptômes 

Stress chronique

A très court terme, il se manifeste par une tension musculaire, une accélération du rythme cardiaque et une respiration peu profonde : il s’agit de préparer le corps à l’action.

A long terme, la forme chronique entraîne un certain nombre de symptômes psychologiques et physiques, notamment :

  • Une fatigue constante
  • Des troubles du sommeil
  • Des troubles alimentaires
  • Une irritabilité
  • Des addictions
  • Des palpitations cardiaques
  • Un risque accru de maladie
  • Des troubles digestifs
  • Des céphalées et migraines

Anxiété

Les symptômes du trouble anxieux généralisé sont nombreux. On retrouve souvent :

  • Des tremblements
  • Une grande fatigabilité
  • Une irritabilité
  • Des tensions musculaires
  • Un souffle court
  • Des palpitations cardiaques
  • Les troubles du sommeil
  • Des troubles cognitifs (difficultés de concentration et de mémoire)
  • Une sécheresse buccale
  • Des troubles digestifs
  • Une transpiration importante
  • Des vertiges

Causes

Le stress est surtout généré par des difficultés rencontrées dans la vie quotidienne. Ses causes les plus fréquentes sont :

  • La surcharge de travail (emploi ou études)
  • Les problèmes financiers
  • Les difficultés relationnelles
  • Les conflits familiaux
  • Les problèmes de santé

L’anxiété est un trouble plus complexe, dont les causes sont généralement profondes : 

  • Important changement de vie
  • Perte douloureuse (décès, licenciement)
  • Traumatisme 
  • Modifications hormonales (ménopause)
  • Maladies psychiques (dépression, schizophrénie)

Notons qu’une situation stressante, ou source de stress, qui s’installe dans le temps, avec une intensité difficile à gérer pour l’individu, peut devenir une cause d’anxiété.

Psychothérapie et thérapies brèves

La psychothérapie est le traitement de première intention pour un trouble anxieux généralisé. Seul un accompagnement adapté, en thérapie cognitivo-comportementale ou en psychanalyse, permet de corriger les mécanismes de la pensée anxieuse et d’en comprendre les causes profondes.

Pour lutter contre le stress, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une psychothérapie. En effet, lorsqu'il n’est pas lié à une problématique sous-jacente, une bonne gestion des situations stressantes, grâce à des techniques adaptées, suffit à limiter son impact sur votre quotidien et votre santé.

Or les thérapies brèves proposent tout un panel de techniques très utiles pour mieux le gérer, au travail, dans les relations et ailleurs. Vous pouvez notamment essayer l’hypnose, la PNL, l’EMDR et l’EFT.

Hypnose 

L’hypnose est très efficace. Cet état modifié de conscience constitue déjà en soi un remède contre cette tension nerveuse. En effet, l’hypnose correspond à une relaxation profonde du corps et de l’esprit. Cet état se caractérise par une baisse du rythme cardiaque et une activité accrue du système nerveux parasympathique1, correspondant à la détente. Le stress au contraire est lié à l’activité du système nerveux sympathique, que l’hypnose ralentit. Plusieurs études ont montré l’efficacité des techniques d’hypnose et d’auto-hypnose pour le gérer 2 3.

PNL

La PNL (programmation neuro-linguistique) est une méthode de thérapie et de développement personnel fondée sur le langage et les représentations mentales. La PNL offre tout un ensemble de techniques utilisant les mots, la visualisation, les gestes ou encore la respiration, pour apprendre à mieux affronter les situations stressantes, source de stress, et l'anxiété .

EMDR

L’EMDR est une autre intervention psychothérapeutique, qui utilise les mouvements oculaires pour traiter des vécus traumatiques encore actifs. Sa principale indication est le trouble de stress post-traumatique (TSPT). Mais elle est aussi très pertinente pour pour sa gestion au quotidien. En effet, elle permet de modifier la charge émotionnelle des événements vécus, donc d’atténuer la réaction de peur face aux événements que vous rencontrez.

Une étude montre que l’EMDR a été efficace pour réduire le stress professionnel d’un échantillon d’officiers de police. Les résultats se sont maintenus au moins 6 mois après la thérapie4.

EFT

L’EFT (emotional freedom technique) est une technique très simple pour en venir à bout. En tapotant des points précis de votre corps, le praticien EFT vient agir sur une émotion ou un symptôme particulier lié au stress, pour le libérer. C’est une méthode énergétique, qui utilise les méridiens du corps pour traiter les émotions.

Médicaments

Lorsque la psychothérapie et les techniques pour mieux le gérer ne suffisent pas, votre médecin peut vous prescrire des médicaments contre le stress et l’anxiété.

  • Les antidépresseurs constituent un traitement de fond du trouble anxieux, grâce à leur action sur les neurotransmetteurs (noradrénaline, sérotonine).
  • Les anxiolytiques, en particulier les benzodiazépines, ont un effet myorelaxant et hypnotique. En raison du risque d’accoutumance, ils sont généralement prescrits sur une courte durée.
  • S'il a un impact sur votre santé cardiovasculaire, des bêta-bloquants peuvent aussi être prescrits.

Quels remèdes naturels ?

Alimentation et compléments alimentaires

Certains nutriments, dans l’alimentation ou sous forme de compléments, préviennent efficacement le stress chronique et l'anxiété.

  • Le magnésium est un allié, contre la nervosité, par excellence : en effet, il limite la sécrétion du cortisol5 6, l’hormone du stress. La sécrétion de cortisol est un phénomène normal, qui permet à l’organisme de se préparer à réagir en produisant davantage de glucose. Lorsque ce sentiment nerveux devient chronique, la production de cortisol n’est plus régulée, ce qui entraîne divers symptômes, notamment un affaiblissement du système immunitaire et une fuite urinaire du magnésium. Une alimentation riche en magnésium permet de compenser ces pertes et d’inverser le cercle vicieux. Le magnésium se trouve notamment dans le chocolat noir, les oléagineux (noix, amandes) ou encore les légumes secs (lentilles, pois cassés). Vous pouvez aussi le consommer en complément.
  • Les vitamines du groupe B sont intéressantes, car elles contribuent au bon fonctionnement du système nerveux. La vitamine B6 en particulier, est souvent associée au magnésium dans les suppléments, car elle en facilite l’absorption.
  • Le tryptophane est un autre allié contre le stress et l’anxiété. En effet, cet acide aminé est un précurseur de la sérotonine, neurotransmetteur impliqué dans la régulation de l’humeur et la gestion de la nervosité. Le tryptophane se trouve surtout dans les aliments riches en protéines (viande, poissons, œufs). Il existe aussi sous forme de complément alimentaire, comme le 5-HTP, une autre molécule responsable de la production de sérotonine.
  • Enfin, en cas de stress et d’anxiété, une supplémentation en zinc est pertinente. En effet, une sur-sollicitation physique ou psychique peut entraîner une carence de ce minéral. Celle-ci se traduit notamment par une détérioration du système immunitaire, de la cicatrisation, et des troubles de la concentration. Les abats, la viande de bœuf, les fromages à pâte dure et les fruits de mer sont parmi les aliments les plus riches en zinc.

Homéopathie

L’homéopathie propose un certain nombre de souches anti-stress efficace ; certaines constituent un traitement de fond, qui agira également sur l’anxiété. D’autres se présentent comme une solution de crise, à utiliser en cas de trouble aigu.

Le rendez-vous avec un médecin homéopathe est recommandé, pour connaître votre terrain et la manière dont ces troubles se manifestent chez vous. L’homéopathe pourra alors vous conseiller les souches ou les solutions les plus adaptées.

Pour l’anxiété et le stress, on recommande souvent :

  • Gelsemium 
  • Phosphorus
  • Sepia
  • Rhus Toxicodendron
  • Argentum Nitricum

Il existe également des médicaments homéopathiques, comme les composés Passiflora ou Sédatif PC.

Phytothérapie

La phytothérapie propose une grande variété de plantes pour le combattre. Celles-ci peuvent être consommées seules, en complément d’une autre solution naturelle (homéopathie, aromathérapie), ou d’un médicament.

Pour le stress associé à de l'anxiété, les plantes les plus efficaces sont dites adaptogènes : c’est-à-dire qu’elles agissent sur les capacités de réponse au trouble nerveux, par l'intermédiaire du système endocrinien. Parmi les plantes adaptogènes les plus couramment utilisées, on trouve :

  • La rhodiola, aussi appelée ginseng de Sibérie. Elle permet de mieux se préparer aux événements stressants, d’améliorer les fonctions cognitives, mais aussi de réduire les symptômes du trouble anxieux généralisé7.
  • Le ginseng, qui protège l’organisme contre les effets néfastes des situations stressantes, en régulant la production de cortisol8.

En plus des plantes adaptogènes, d’autres plantes permettent de réduire efficacement certains effets du stress et de l’anxiété.

  • L’aubépine, qui agit sur les palpitations cardiaques.
  • La valériane, surtout utilisée pour les troubles du sommeil associés à des troubles anxieux.
  • Le griffonia, qui contient du 5-HTP et permet de réguler l’anxiété et le stress en augmentant la production de sérotonine.
  • La mélisse, dont les propriétés régulatrices du système nerveux agissent aussi bien sur le surmenage, et l’angoisse.
  • La passiflore, utilisée pour ses vertus relaxantes et sédatives.

Huiles essentielles

Vous pouvez aussi utiliser les huiles essentielles, notamment :

  • La marjolaine à coquilles
  • Le petitgrain bigarade
  • La lavande vraie
  • L’ylang-ylang
  • La bergamote
  • La camomille romaine

Thérapies alternatives

Méditation de pleine conscience

La pratique régulière de la méditation de pleine conscience est un puissant allié. En particulier, le programme MBSR (qui signifie “Réduction du stress basée sur la pleine conscience”) a prouvé son efficacité et fait l’objet de nombreuses études9 10. Ce programme sur 8 semaines a été développé aux Etats-Unis dans les années 1970, et est aujourd’hui enseigné dans de nombreuses associations. Il permet aussi de soulager l’anxiété et la dépression.

Acupuncture

L’acupuncture permet de traiter efficacement son impact sur l’organisme. Cette technique de médecine chinoise permet, grâce à des aiguilles, d’agir sur des points précis du corps, afin de rétablir l’équilibre énergétique. Des études ont montré que l’acupuncture inhibe le système nerveux sympathique11, responsable de la réponse de lutte ou fuite de l’organisme face à une situation stressante.

Yoga

Enfin, le yoga est connu pour être très efficace dans le soulagement du stress et de l’anxiété. En assouplissant le corps, en particulier la cage thoracique, il permet une respiration plus longue, ce qui contribue à une meilleure gestion des situations de tension nerveuse aiguës et chroniques. Cela en fait une excellente pratique pour réguler tous les troubles de l’humeur, y compris la dépression et le stress post-traumatique12.


Mélanie Manzanares

Rédactrice spécialisée dans le domaine de la santé, ayant obtenu le diplôme d'état infirmier en 2013.