Bourgeon d’aubépine (Gemmothérapie): vertus et propriétés

-

Déjà connue au moyen-âge, l’aubépine était considérée comme un symbole de longévité. Elle était employée par les Anciens comme diurétique, contre la goutte, pour évacuer les calculs des reins et de la vésicule, contre la pleurésie, les pertes blanches, mais ses vertus antispasmodiques et régulatrices de la tension artérielle avaient été déjà identifiées au XVIIème siècle.
En gemmothérapie, le bourgeon d'Aubépine est reconnu pour ses propriétés tonicardiaques.
Autres noms : aubépine épineuse, aubépine à deux styles, épine blanche, épine de Mai

Présentation

Description

Bourgeon d'aubépine : ses propriétés et vertus.

Nom botanique : Crataegus oxyacantha / laevigata, Crataegus monogyna
Famille : Rosacées
Terroir : lisières des forêts, zones à chênes, haies, friches, landes, jusqu’à 1 700 m. Sols riches en matière organique carbonée d’origine animale.
Organe récolté : bourgeons

Principaux constituants biochimiques 

L'aubépine renferme des flavonoïdes (lutéoline, rutine, apigénine), des acides triterpéniques pentacycliques, des acides-phénols (acide caféique, acide chlorogénique), des proanthocyanidols, des hétérosides cyanogénétiques, des amines aromatiques (fleurs : triméthylamine) et des stérols.

Les hormones végétales du bourgeon d'aubépine sont les suivantes : les auxines (croissance) et les gibbérellines (éclosion).

Bienfaits

  • Tonique et régulateur cardiaque, hypotensif
  • Antispasmodique, relaxant, sympathicolytique

Indications

En interne

Le bourgeon d’aubépine renforce les contractions cardiaques (tonicardiaque : inotrope positif), il ralentit les battements du cœur lorsque ceux-ci sont trop rapides (régulateur cardiaque : chronotrope positive).

Il est donc recommandé en cas de tachycardie, ou d’arythmie (extrasystoles), mais aussi d’hypertension qu’il aide à normaliser, et permet de prévenir l’angine de poitrine, en association avec le bourgeon de cornouiller.

Le bourgeon d'aubépine est relaxant, apaisant par son action sympathicolytique, et est donc indiqué pour faciliter l’endormissement. Il favorise un sommeil réparateur en cas d’insomnie.

On pourra aussi le conseiller contre l’hyperthyroïdie ou contre l’asthme non allergique avec le bourgeon de viorne.
Il favorise la circulation sanguine cérébrale et ainsi la concentration, la mémoire : il peut être associé à l’aulne blanc (Alnus incana) pour prévenir la maladie d’Alzheimer.

En application locale

Pas d’usage connu.

Dosages et posologie

  • Adulte/adolescent - macérat-mère : 5 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau.
    • Dilution 1 D : 50 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau. Il est cohérent de l’associer au bourgeon d’olivier, par exemple avec l’aubépine le matin, et l’olivier le soir, avec la même posologie. Cure de 3 semaines par mois pendant 3 mois.
  • Enfant (à partir de 5 ans) : macérat mère :1 goutte pour 10 kg dans un verre d’eau chaude, une seule fois par jour.
    • Dilution 1 D : 5 gouttes par année d’âge, ou 1 goutte/kg/jour, dans un verre d’eau chaude. Cure de 3 semaines.

Contre-indications

Le bourgeon d'aubépine est reconnu pour potentialiser les traitements de l’hypertension.

Effets secondaires

Le bourgeon d'aubépine a un effet hypotenseur.

Autres usages possibles

L'aubépine est également utilisée en phytothérapie: Aubépine: ses bienfaits et vertus.

Bibliographie

La phytothérapie rénovée, Docteurs Max TETAU et Claude BERGERET, éditions Maloine, Paris 1983
Rajeunir nos tissus avec les bourgeons, Docteurs Max TETAU et Daniel SCIMECA, éditions Guy Trédaniel, Paris 2005
Nouvelles cliniques de gemmothérapie, Dr Max TETAU, éditions Similia 2004
Gemmothérapie les bourgeons au service de la santé, guide pratique familiale, Stéphane Boistard, éditions de Terran, Escalquens 2016
Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, éditions Grancher, Paris 2008
Petit Larousse des Plantes qui Guérissent, 500 plantes, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2013
Larousse des plantes médicinales, éditions Larousse, Paris 2013
L’encyclopédie des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 3 volumes, Briant 2007-2009
DOLISOS, Crataegus oxyacantha. Dossier d’une plante cardiotonique. Laboratoires Pharmacologiques Homéopathiques (LPH) DOLISOS Paris, 1985
Tétau M. Dorfman P. Recherche scientifique et gemmothérapie. Cahiers de Biothérapie. n°138, pp. 35-46, février-mars 1996
Viriot Anne-Claire. Un point sur la gemmothérapie en 2012. Thèse Pharmacie. Toulouse, 2015
Ficarra P. Ficarra R. de Pasquale A. Monforte MT Calabro ML. High-performance liquid chromatography of flavonoids in Crataegus oxycantha L. IV. Reversed-phase high-pressure liquid chromatography in flower, leaf and bud extractives of Crataegus oxycantha. L Farmaco, 1990 Feb : 45(2) : 247-55. PMID2133999

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).