Pourquoi prendre de la vitamine D3 avec de la K2 ?

-

Les vitamine D3 K2 sont souvent associées dans les compléments alimentaires. Cette association permet de cumuler leurs bienfaits; elles agissent en synergie. Nous vous expliquons pourquoi il est mieux de les associer et de les prendre simultanément. Quelles sont les précautions à prendre ? Existe-t-il des effets secondaires ? Quel est le bon ratio ? On vous dit tout.

Bienfaits des vitamines D3 K2

Vitamine D3

Devenue très populaire, la vitamine D a de nombreux bienfaits sur la santé. Parmi les plus communément admis :

  1. Elle contribue à la croissance et à la minéralisation des os, des cartilages mais également des dents. De ce fait, elle est très utile pour les enfants, pour préserver les articulations et pour les personnes présentant des anomalies de la minéralisation osseuse (ostéoporose notamment).
  2. Elle permet d'augmenter la force musculaire. Cette propriété est notamment utile pour les sportifs, mais également pour les séniors. Elle est aussi reconnue pour limiter le risque de chute chez les personnes âgées.
  3. Elle soutient le système immunitaire. Elle stimule les défenses immunitaires et les régule en cas de maladie auto-immune.
  4. Elle impacte positivement la peau et les cheveux. Elle favorise la cicatrisation et contribue au maintien d'une peau normale.
  5. Elle impacte le système nerveux en jouant un rôle dans l’activité cérébrale, à tout âge.
  6. Elle agit sur le système cardio-vasculaire. Elle permet de prévenir la formation de caillots sanguins1 2,‌ en raison de son action sur les facteurs de coagulation et sur le métabolisme du calcium. De plus, elle contribuerait à l'inhibition des calcifications artérielles3 4 5 6.
  7. Elle soutient et participe à la régulation du système hormonal. En effet, elle a un impact sur l'hypophyse (une glande dans le cerveau, qui régule différentes fonctions métaboliques de l'organisme) et sur la gestion de l'insuline (utile pour les états de pré-diabète).

Vitamine K2

La vitamine K2 a trois grandes propriétés :

  1. Elle contribue aussi à la minéralisation osseuse. Elle permettrait de mieux prévenir les fractures et l'ostéoporose. Elle est importante pour la bonne santé des os, notamment chez les femmes après la ménopause.
  2. Elle stimule certains facteurs de la coagulation sanguine. Ainsi, elle permet de prévenir les hémorragies.
  3. Elle lutterait contre la calcification des artères, notamment celle des coronaires.

De plus, elle jouerait également un rôle dans la réponse immunitaire7‌.

Pourquoi les associer ?

Vitamine D3 K2 en gélules, bienfaits de ces nutriments.

Hormis le fait que l'on puisse cumuler les bienfaits des vitamines D3 K2 dans un seul complément, cette association agit en synergie à plusieurs niveaux. Découvrez pourquoi ces nutriments sont généralement associés dans les compléments alimentaires.

Une minéralisation osseuse plus efficace

Ils interviennent tous les deux dans la minéralisation osseuse, car ils sont impliqués dans le métabolisme du calcium.

La vitamine D :

  • favorise la synthèse de l'ostéocalcine dans les ostéoblastes (responsables de la formation de l'os) ;
  • améliore l'absorption du calcium alimentaire par les intestins ;
  • contribue à la réabsorption du calcium par les reins (son excrétion dans les urines est moindre) ;
  • inhibe une hormone de la glande parathyroïde qui favorise la décalcification osseuse ;
  • active la protéine MGP, qui empêche le calcium de se déposer dans les parois vasculaires.

En termes simples, cela signifie qu'elle aide à garder le calcium dans l'organisme, et surtout dans les os. Elle évite les dépôts de calcium dans les artères. Par ailleurs, elle stimule la formation osseuse.

La vitamine K2 :

  • inhibe les ostéoclastes (responsables de la décalcification osseuse) et active l'ostéocalcine (active la formation osseuse) ;
  • est nécessaire à l'activité des protéines MGP et GLA, qui empêchent que le calcium ne se dépose dans les parois vasculaires.

En terme simples, elle aide les os à garder le calcium et évite qu'il ne se dépose dans les artères.

Mêmes fonctions sur les os ? Alors pourquoi de la K2 ?

En apparence, il semblerait que la vitamine K2 n'apporte pas de bienfaits significatifs par rapport à la D3 seule.

Cependant, la elle permet de renforcer l'action de la vitamine D3 dans la formation osseuse via l'ostéocalcine. La K2 utilisée seule améliore la densité osseuse7 8. En association, elle permettrait même d'obtenir de meilleurs résultats que la vitamine D seule9.

Et surtout, elle présente des activités qui lui sont propres :

  • Elle inhibe les ostéoclastes qui détruisent l'os10.
  • Enfin, elle est nécessaire pour éviter les calcifications dans les artères. Certes, la vitamine D stimule les molécules responsables de ce phénomène, mais la vitamine K est indispensable11.

Sa prise serait même essentielle en cas de prise de compléments de calcium. En effet, le calcium favorise les calcifications. Il est bien connu pour favoriser les tendinites et les becs de perroquet, alors même qu'il n'a pas été prouvé qu'il favorise la minéralisation osseuse12. Le lien calcium/calculs rénaux est avéré. Plus problématique encore, il favorise la rigidification des artères13 (y compris cérébrales14). La vitamine K serait le principal nutriment qui contrebalancerait ce processus.

Artères

Les vitamines D3 K2 permettent de prévenir les calcifications artérielles. La vitamine D active une protéine qui empêche les dépôts de calcium dans les artères. La vitamine K est indispensable à la bonne activité de cette protéine.

La calcification de la paroi artérielle diminue la souplesse et la flexibilité des artères. Elle peut conduire à l'artériosclérose et la formation de plaques d'athérome. Ces phénomènes sont parmi les causes les plus importantes liées aux pathologies cardio-vasculaires : infarctus, AVC…

Coagulation sanguine

La vitamine K joue un rôle dans la coagulation sanguine. De ce fait, elle est importante pour tous les phénomènes hémorragiques et pour la cicatrisation. Son action pro-coagulante peut effrayer certains. En effet, certaines personnes âgées peuvent présenter une hypercoagulabilité (sang plus épais) ; ce qui peut favoriser l'apparition de caillots sanguins.

Or, il n'y pas de risque à en consommer. Sa consommation :

  • Favorise la régulation de la coagulation, puisqu'elle active aussi des protéines aux actions anticoagulantes15 16.
  • N'affecterait pas les facteurs de coagulation sur les individus en bonne santé17.
  • N'entraînerait pas la formation de caillots. Aucune étude n'a mis en évidence la formation de caillots, même après une supplémentation importante.
  • Ne présenterait pas de risques de surdosage. En complément alimentaire, pour les vitamines D3 K2, les apports sont en général de 50 µg maximum, soit 67% des apports journaliers recommandés. La majorité des français présentent un apport insuffisant en ce nutriment18 (voir les aliments riches en vitamine K). Ainsi, il n'existe pas de risques de surdosage - et donc de risques pour votre santé.

De plus, la vitamine D3 a un rôle antithrombotique. C'est-à-dire qu'elle prévient la formation de caillots. Pour les personnes susceptibles de développer des caillots sanguins, associer ces deux nutriments peut être intéressant.

Précaution importante

Autant, la vitamine D peut être prise sans contre-indications, autant la vitamine K a une contre-indication majeure : elle ne doit pas être prise avec des anticoagulants.

Plus exactement, cette contre-indication est valable avec les anticoagulants de type coumarine, qui sont des antivitamines K (AVK). Ces médicaments bloquent son activité.

Prendre de la K2 peut théoriquement contrer les effets des médicaments. En effet, même à la faible dose de 10 μg, les paramètres de coagulations sont modifiés chez les personnes sous antivitamine K19.

Néanmoins, cette contre-indication s'applique à la prise de complément alimentaire de vitamine K2, mais pas à la K1 apportée par l'alimentation. Des apports raisonnables en K1 alimentaire ne modifient pas les facteurs de coagulation de personnes sous AVK20. Seuls des apports élevés pourraient avoir une influence négative sur les facteurs de coagulation chez les personnes prenant des anticoagulants21.

D'autre part, la question se pose de la contre-indication formelle de sa prise pour les autres types d'anticoagulants, notamment les anti-agrégants plaquettaires (comme l'aspirine).

En conclusion :

  • Ne prendre aucune vitamine K2 en complément alimentaire sous AVK.
  • Cette contre-indication ne s'applique pas à celle issue de l'alimentation : la K1.
  • Pour l'aspirine et autres antiagrégants plaquettaires, voir avec votre médecin, car la contre-indication ne serait pas formelle.

Quel est le ratio idéal ?

Aucun ratio idéal n'a été déterminé dans les études. Aux États-Unis, la célèbre Riordan Clinic recommande 100 μg de vitamine K2 tous les 5000/1000 UI de vitamine D322. Le Dr Stéphane Résimont23 recommande un ratio de 1/1. Cela signifie que si vous prenez :

  • 25 μg de D3 (1000UI), vous prendrez 25 μg de K2.
  • 50 μg de D3 (2000UI), vous prendrez 50 μg de K2.

Ces 2 sources sont cohérentes, nous vous invitons donc à suivre les doses de K2 en fonction de 1000 ou 2000 UI de prise de D3. Aussi, ce type de dosage est recommandé pour les compléments alimentaires.

Manque-t-il quelque chose à cette formule ?

Une association de ces deux nutriments est intéressante, notamment pour les os, le système cardio-vasculaire et l'immunité.

Mais un élément permet de potentialiser encore plus cette association : le magnésium. En effet :

  • Le magnésium aide à convertir la vitamine D dans sa forme active24 et facilite son transport dans le corps25. Un faible apport en magnésium impacte négativement le taux sanguin de D326 27.‌‌
  • A l'inverse, la D3 aide à l'assimilation intestinale du magnésium28.
  • Une carence en D3 est associée à un risque de décès plus élevéUne étude, réalisée auprès de 2000 personnes pendant 22 ans, a permis de démontrer qu'un taux faible en magnésium accentue ce phénomène29.
  • Le magnésium est reconnu pour son impact sur la minéralisation osseuse. Il agit donc en synergie avec les vitamines D3 K2.

Ainsi, en raison de leurs actions complémentaires et de leur carence fréquemment observée, ces 3 nutriments sont essentiels pour une supplémentation nutritionnelle efficace.

Questions fréquentes

Pourquoi associer les vitamines D3 K2 ?

Prises simultanément, elles :
1. Améliorent la minéralisation osseuse
2. Préviennent les calcifications artérielles
3. Régulent la coagulation sanguine

Quel est le ratio idéal ?

- 25 μg de Vitamine D3 (1000UI), pour 25 μg de Vitamine K2
- 50 μg de Vitamine D3 (2000UI), pour 50 μg de Vitamine K2

Existe-t-il des effets secondaires ?

Il est fortement déconseillé de prendre de la vitamine K2 et des anticoagulants simultanément.


yann poulhalec
Yann Poulhalec, Auteur

Naturopathe, praticien en médecine chinoise et formateur pendant 12 ans.