Bourgeon de vigne rouge: bienfaits et utilisation

-

La vigne rouge est une plante grimpante dont le fruit bien connu, le raisin, permet aussi de produire une boisson alcoolisée très populaire : le vin ! Autrefois, nombre de remèdes étaient aussi préparés aussi sous forme de vins médicinaux, dans lesquels des plantes étaient mises à macérer. L’espèce Vitis vinifera est celle employée en phytothérapie, et qui prend une couleur rouge très marquée à l’automne. En milieu naturel comme la forêt, la vigne sauvage dont elle est issue, Vitis sylvestris, est une liane qui peut atteindre 20 m de hauteur, et qu’il faut protéger pour préserver son patrimoine génétique. En raison de ses propriétés anti-inflammatoires, le bourgeon de vigne rouge permet de soulager les douleurs articulaires.

Présentation

Description

Vigne rouge : bienfaits et utilisation des bourgeons.

Nom botanique : Vitis vinifera var. tinctora
Famille : Vitacées
Terroir : friches agricoles, murs, ruines proches d’anciennes cultures, lisières de forêts
Organe récolté : bourgeons

Principaux constituants biochimiques 

La vigne rouge renferme des anthocyanosides, des acides phénols (acide monocaféyl-tartrique, des acides phénylpropanoïques), des flavonoïdes (flavonols: quercétine, myricétine, rutine kaempférol), des anthocyanidines (proanthocyanidols) et du stilbène (resvératrol dans les grains).

Les hormones végétales du bourgeon de vigne rouge sont les suivantes : les auxines (croissance) et les gibbérellines (éclosion).

Propriétés

  • Anti-inflammatoire, anti-arthrosique
  • Immuno-modulateur

Indications

En interne

Le bourgeon de vigne rouge est un remède des douleurs articulaires en cas d’arthrose notamment, et également en cas de rhumatismes, d’ostéoporose, de polyarthrite rhumatoïde ou d’arthrite. Il peut bien sûr être associé au bourgeon de cassis ou au bourgeon de vigne vierge, et freine la fibrose des tissus, par exemple dans la sarcoïdose.

Au niveau digestif, le bourgeon de vigne rouge sera indiqué contre les inflammations intestinales comme la colite, la maladie de Crohn…et peut être associé au bourgeon de noyer par exemple.

Au niveau circulatoire, son effet anti-inflammatoire sera indiqué contre les hémorroïdes, mais aussi sur les règles douloureuses, ou des hémorragies utérines.

Au niveau uro-génital, le bourgeon de vigne rouge sera indiqué contre les inflammations comme les néphrites. Au niveau hormonal, il sera indiqué contre les fibromes et les kystes ovariens.

Il permet également de soigner les verrues comme le bourgeon de figuier (en interne), ou d’autres inflammations cutanées. Il semble agir comme un immuno-modulateur, qui modère les réactions inflammatoires de l’organisme dans le cas des maladies auto-immunes.

En application locale

Pas d’usage connu.

Dosages et posologie

  • Adulte /adolescent - macérat-mère : 5 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau. 
    • Dilution 1 D : 50 gouttes 2 à 3 fois par jour dans un verre d’eau. Cure de 3 semaines.
  • Enfant (à partir de 5 ans) - macérat mère : 1 goutte pour 10 kg dans un verre d’eau chaude, une seule fois par jour.
    • Dilution 1 D : 1 goutte par kilo par jour dans un verre d’eau chaude. Cure de 3 semaines

Contre-indications

Aucune contre-indication connue pour le macérat-mère de bourgeon de vigne rouge.

Effets secondaires

Aucun effet secondaire n'a été signalé.

Autres usages

La vigne rouge est aussi utilisée en élixir floral (Fleurs de Bach: Vine) et en phytothérapie (Vigne rouge (Vitis Vinifera)).

Bibliographie

La phytothérapie rénovée, Docteurs Max TETAU et Claude BERGERET, éditions Maloine, Paris 1983
Rajeunir nos tissus avec les bourgeons, Docteurs Max TETAU et Daniel SCIMECA, éditions Guy Trédaniel, Paris 2005
Nouvelles cliniques de gemmothérapie, Dr Max TETAU, éditions Similia 2004
Gemmothérapie les bourgeons au service de la santé, guide pratique familiale, Stéphane Boistard, éditions de Terran, Escalquens 2016
Traité pratique de phytothérapie, Dr Jean-Michel Morel, éditions Grancher, Paris 2008
Petit Larousse des Plantes qui Guérissent, 500 plantes, Gérard Debuigne, François Couplan, Thierry Folliard, éditions Larousse, Paris 2013
Larousse des plantes médicinales, éditions Larousse, Paris 2013
L’encyclopédie des plantes bio-indicatrices alimentaires et médicinales, Gérard Ducerf, éditions Promonature, 3 volumes, Briant 2007-2009

Thierry Folliard

Naturopathe depuis 2009. Auteur de plusieurs livres dont la bible Larousse des huiles essentielles (2016) et l’ABC de l’herboristerie familiale (2009).