Eczéma, dermatite atopique: causes et traitement naturel

-

Affection courante, elle existe sous différentes formes. 25 % des enfants et 10 % des adultes sont concernés par la dermatite atopique. De nombreuses solutions naturelles existent pour diminuer les symptômes. La micronutrition, la photothérapie et les thérapies psychocorporelles ont un impact positif sur la maladie. En cas d'eczéma, quel traitement naturel privilégier ? Quelles sont les causes de cette affection cutanée ?

Définition

Femme souffrant d'eczéma qui applique un traitement naturel sur sa peau.

L’eczéma ou dermatite atopique est une affection courante touchant jusqu’à 25 % des enfants et 10 % des adultes. C’est une maladie cutanée inflammatoire chronique, caractérisée par la formation de plaques sèches et prurigineuses de la peau, souvent accompagnées de démangeaisons. Gratter les lésions peut les exacerber. Il existe d’autres formes de cette pathologie : eczéma de contact, vésiculo-bulleux chronique, variqueux, nummulaire ou discoïde. On peut aussi citer : la dyshidrose, le pompholyx et la dermatose hyperkératosique des mains.

« Atopique » fait référence à une sensibilité accrue aux allergènes, entraînant des réactions immunitaires fréquentes et excessives. La rhinite allergique et l'asthme sont des maladies atopiques également. Les personnes ayant une maladie atopique sont considérées comme ayant un « terrain atopique », et plus à risque de développer une autre de ces maladies.

Les causes de l’eczéma ne sont pas connues de manière exacte. Des pistes ont été mises en évidence : il s'agit d'une combinaison de facteurs génétiques et environnementaux, qui entraînent des réactions allergiques d'hypersensibilité.1 Cette réaction inflammatoire n’est pas encore entièrement comprise.2

La dysbiose du microbiote cutané serait un facteur environnemental important3. La dysbiose du microbiote intestinal est également impliquée4.

La structure de la peau, altérée, permet aux allergènes présents dans l’environnement de pénétrer dans l’épiderme et de stimuler le système immunitaire, qui va réagir contre ce qu’il considère comme une agression en déclenchant cette affection.

Les perturbations de la barrière cutanée se présentent à plusieurs niveaux : des mutations du gêne de la filaggrine (une protéine de la peau), une augmentation du pH de la peau et une dysbiose du microbiome vis-à-vis de la prolifération de Staphylococcus aureus.

La dermatite atopique peut avoir un retentissement psychologique important, les démangeaisons sont source de troubles du sommeil, d’irritabilité et ont été associées à la dépression.

Épidémiologie

50 % des personnes touchées par l’eczéma développent des symptômes au cours de leur première année de vie et la quasi-totalité des personnes avant l'âge de cinq ans.

La majorité des enfants connaissent une rémission spontanée de la maladie avant l'adolescence. Il est difficile de connaître la prévalence exacte de la dermatite atopique.

Dans les pays européens, chez les enfants, les études par questionnaire aboutissent à des prévalences variant de 7 à 28 % et les études par examen médical de 6 à 16 %.

Sa prévalence a augmenté entre les décennies 1960 et 1990 dans les sociétés industrialisées, avec un plateau atteint au cours de la décennie 2000. Cette augmentation est identifiée comme le résultat des modifications environnementales.5

L'eczéma des mains toucherait jusqu’à 8,9 % de la population6 dont 1,5 à 2 fois plus de femmes que d’hommes. Un tiers des personnes souffrent d’une forme modérée ou sévère et environ un tiers ont des antécédents de dermatite atopique. Elle est une maladie récurrente de longue durée avec un âge moyen d'apparition entre le début et le milieu de la vingtaine.7

Les coiffeurs (21,4%, dont une majorité de femmes) et les métallurgistes (12,4%, dont une majorité d’hommes) sont les professions les plus touchées, contre 4,9 % des personnes ayant des métiers de bureau.8 D’autres professions pourraient être à risque, mais peu d’études ont été menées jusqu’à présent.

Solutions médicamenteuses

Avant d'aborder le traitement naturel de l'eczéma, le traitement classique se fait en deux temps. Il comprend un traitement de fond, qui consiste en l’application d’émollients (crèmes hydratantes). Lors des poussées, les soins médicamenteux visent à réduire l’inflammation et les démangeaisons, pour éviter une surinfection.

Différents émollients sont utilisés pour hydrater la peau et semblent avoir une efficacité comparable9

Plusieurs types de médicaments sont utilisés pour réduire l’inflammation et les démangeaisons lors des poussées, ce sont des anti-inflammatoires et des immunosuppresseurs :

  • Corticostéroïdes : vasoconstricteurs, anti-inflammatoires, immunosuppresseurs, atténuant les démangeaisons.
  • Anticorps monoclonaux (maladies sévères) : inhibent la signalisation des cytokines (protéines chargées d'orchestrer la réponse immunitaire), impliquées dans la dermatite atopique.
  • Inhibiteurs de la calcineurine : immunosuppresseurs.
  • Méthotrexate : immunosuppresseur.
  • Mycophénolate mofétil : immunosuppresseur.
  • Cromoglycate : anti-inflammatoire, anti-allergique.
  • Antihistaminiques en comprimé.

Des médicaments récents10 :

  • Inhibiteurs de la phosphodiestérase : vasodilatation.
  • Inhibiteurs des Janus kinases (JAK) : inhibent également la signalisation des cytokines impliquées dans la dermatite atopique.

La désensibilisation aux acariens a montré des résultats après 18 mois chez des personnes sensibles aux acariens.11

Symptômes

Avant de voir le traitement naturel de l'eczéma, quels sont ses symptômes ?

Des plaques sèches et prurigineuses apparaissent et sont accompagnées de démangeaisons.

Il existe différents types :

  • L’eczéma de contact ne survient que lors du contact avec une substance précise ; des plaques prurigineuses apparaissent également.12
  • Variqueux : il apparaît lorsque le patient souffre de mauvaise circulation sanguine, provenant d'une insuffisance veineuse.
  • Nummulaire ou discoïde : lésions en forme de pièce de monnaie.
  • Vésiculo-bulleux chronique : fissurations et épaississement de la peau.
  • La dyshidrose : présence de vésicules ou de petites bulles.
  • Le pompholyx : présence de vésicules ou de petites bulles sans rougeurs, qui entraînent une desquamation.
  • La dermatose hyperkératosique des mains : elle touche une majorité d’hommes entre 40 et 60 ans. Elle se manifeste par des plaques épaisses, et parfois des fissures dans la paume de la main. Elle est de causes multiples : allergies de contact, irritation et traumatismes chroniques dus au bricolage ou aux travaux manuels.

La dermatite atopique, qui est la forme la plus courante, se manifeste de la même manière chez les enfants et les adultes. Les lésions affectent le plus souvent les zones de flexion. Il existe chez la majorité des personnes une sécheresse de la peau et un terrain atopique.

Les adultes développent davantage une forme chronique, qui se manifeste généralement au niveau des mains. Il existe aussi souvent des facteurs émotionnels. Les enfants présentent davantage des lésions suintantes, des dartres (pityriasis alba) et une dermite séborrhéique. Les lésions sont davantage localisées13.

Causes médicales

Des facteurs génétiques et environnementaux, décrits par la médecine, sont à l’origine de cette pathologie.

Le terme « atopie » désigne une prédisposition héréditaire à développer une allergie. Chez les personnes ayant un terrain atopique, l’allergie peut se présenter sous forme de dermatite, d’asthme ou de rhinite allergique.

Les facteurs génétiques

Entre 50 et 70 % des personnes concernées ont un parent au premier degré qui l’est aussi. Si les deux parents sont atteints, le risque pour l’enfant de développer un eczéma allergique atteint 80 %.

Des gènes spécifiques ont été identifiés chez les personnes concernées, mais la recherche n’en est qu’à ses débuts à ce sujet.14

Plusieurs gènes semblent favoriser l’émergence de la pathologie. Des études récentes ont mis en évidence des anomalies affectant le gène codant pour la filaggrine, une protéine structurelle importante de l'épiderme qui maintient une fonction de barrière cutanée.15 16 Cependant, la plupart des personnes atteintes de dermatite atopique n'ont pas de mutations de ce gène, et la majorité des personnes atteintes de cette mutation ne développent pas cette affection.

SPINK5, un gène qui code une protéine qui aide à réguler la desquamation, est également mis en cause,17 ainsi que d’autres gènes liés à la fonction immunitaire et à l'inflammation. 18

Les variations des gènes liés au renouvellement cellulaire de la peau, au maintien de la barrière cutanée et à l'inflammation sont toutes susceptibles de contribuer à sa survenue.

Les facteurs de risque prénatals

Afin d'établir un traitement naturel de l'eczéma, il est important de définir les facteurs de risque prénatals.

L'exposition prénatale aux phtalates augmente le risque de sa survenue.19

Le stress maternel, l'anxiété et les événements indésirables de la vie, causes de stress et d'anxiété, seraient associés à un risque accru de dermatite atopique chez les enfants.20

Le surpoids ou la prise de poids importante pendant la grossesse pourrait être associée à un risque plus élevé chez les enfants21. Cependant, les études sur le poids ne prennent pas en compte d’autres facteurs tels que le stress.

Dans l’hémisphère nord, le fait d'être né en hiver ou en automne est associé à une plus grande prévalence de cette pathologie.22

28 % des enfants nés par césarienne développent cette affection dans leur première année de vie contre 20 % chez les enfants nés par voie basse.23

Un allaitement long et total semble être protecteur contre l’asthme qui est une maladie atopique, avec cependant peu d’incidence sur l’eczéma et la rhinite allergique.24

L'utilisation d'antibiotiques dans la première année de vie est associée à un risque plus élevé de dermatite atopique, avec une augmentation de 7 % du risque d'eczéma pour chaque traitement antibiotique supplémentaire.25 L’utilisation précoce d'acétaminophène est aussi associée à un risque plus élevé26.

Perturbation du microbiote

Le microbiote intestinal est impliqué dans la régulation de la fonction immunitaire. Les bactéries symbiotiques aident à réduire l'activation immunitaire qui peut aggraver cette maladie. Le microbiote intestinal est moins diversifié chez les personnes atteintes de cette pathologie et comporte un moins grand nombre de certaines espèces bénéfiques.27 La dysbiose chez les nourrissons est associée à une dermatite atopique plus tard dans la vie.

La modification du microbiome cutané est considérée comme un facteur aggravant plutôt que comme sa cause initiale, bien qu'un rôle causal soit possible dans certains cas.28

Les lésions présentent souvent une surabondance de la bactérie Staphylococcus aureus, ce qui peut aggraver l'inflammation et conduire à une desquamation dérégulée et à une insuffisance d'espèces bénéfiques. Les champignons du genre Malassezia, entre autres, peuvent également l'aggraver. Le virus de l'herpès simplex peut aussi migrer vers les lésions entraînant des complications, appelées eczéma herpeticum.29

Tabagisme

Le tabagisme actif ou passif augmente le risque de développer la forme atopique.30 Ainsi, l'arrêt du tabac peut être un traitement naturel intéressant en cas d'eczéma.

Les causes environnementales

L’augmentation de cette pathologie observée au cours des quarante dernières années met en avant les modifications environnementales comme première cause de sa survenue. Ces causes sont multiples et mal comprises car elles peuvent agir en association.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser :

  • Le vaccin BCG serait légèrement protecteur ; il pourrait réduire son incidence chez les nourrissons de deux parents atopiques 31 32 33‌‌.
  • Se laver quotidiennement n’aurait pas d’impact.34 Cependant, la dureté de l’eau, selon les régions d’habitation, semble favoriser sa survenue35.

Causes de terrain

Alimentation

Durant la grossesse, un apport équilibré en acides gras polyinsaturés serait protecteur contre les allergies chez les enfants.36

30 % des enfants atteints d'eczéma modéré à sévère souffrent d'allergies alimentaires.37 Les allergies alimentaires les plus fréquemment retrouvées chez les enfants sont les œufs, le lait de vache et les arachides.

Dans une étude réalisée auprès de 211 adultes, une sensibilité aux allergènes alimentaires a été retrouvée chez 74,4 % des participants.38

Les liens entre l’alimentation et cette affection cutanée sont encore mal compris, mais les allergies jouent un rôle certain. Les additifs peuvent avoir un impact sur la maladie.39

Carences

Des carences en vitamine D, zinc et sélénium peuvent avoir aussi un impact.40

Psychoaffectif

La privation sociale et le stress ont un impact négatif sur les symptômes de la forme atopique. 41

Psychosomatique

Le mot eczéma est issu du grec, il signifie « éruption cutanée ». La peau est l’organe du toucher, une enveloppe protectrice, barrière entre notre intimité et le monde extérieur.

Sa manifestation évoque une colère ou une émotion forte face à une séparation qui peut être liée à une rupture amoureuse, un décès, un éloignement, un changement de profession, l’arrêt d’une activité, un déménagement.

Par ailleurs, la manifestation de ses symptômes peut indiquer une colère non exprimée. La colère peut être dirigée contre soi-même.

Selon les écrits d’Estelle Daves et de Jacques Martel, cette maladie se manifeste par des poussées ; il s'agit de la réactivation d’un conflit intérieur ancien.

Hygiène de vie

Dans le cadre du traitement naturel de l'eczéma, le respect d'une bonne hygiène de vie est primordial.

Alimentation

Il implique une interaction complexe entre le dysfonctionnement du système immunitaire, la génétique et les facteurs environnementaux. L'état nutritionnel est essentiel au bon fonctionnement du système immunitaire.

Une alimentation riche en prébiotiques et probiotiques, durant la grossesse, pourrait protéger la progéniture contre sa survenue.

Boire suffisamment est indispensable pour maintenir la peau hydratée et ne pas ajouter d’inflammation. La sécheresse cutanée est un facteur d’aggravation. Il est conseillé de boire 0,03 litre par kilo de son poids ; cela permet de maintenir une bonne hydratation de l’organisme.

L’alimentation de type occidental est peu hydratante ; elle est pauvre en fruits et légumes frais.

Une alimentation équilibrée riche en micronutriments est indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. L’alimentation des pays développés est pauvre en fruits et légumes. Elle renferme de nombreuses céréales raffinées. Une céréale raffinée a perdu non seulement 75 % de ses fibres, mais aussi 80 % des vitamines et minéraux qu’elle contient.

Moins de 10 % de la population des pays occidentaux consomme une portion adéquate de fruit entier et de fibres alimentaires.42

Un régime riche en fibres est indispensable pour être en bonne santé et prévenir la survenue de maladies, mais aussi pour contrecarrer les pathologies déjà installées. Des taux insuffisants de vitamine D, de zinc et de sélénium ont été identifiés comme cause de l’eczéma et on sait qu’un apport insuffisant en fibres est délétère pour des niveaux adéquats de vitamine D.43 Les abats et les noix du Brésil sont riches en sélénium. Le zinc est présent dans la viande, les fruits de mer, les légumineuses, les graines et les noix.

L’équilibre en acides gras essentiels est aussi indispensable. Le rapport oméga-3/oméga-6 doit être de 1/1 à 1/3.

L’apport en fibres et l’équilibre des acides gras essentiels permettent d’éviter une inflammation chronique de bas grade, en permettant à l’organisme d’évacuer correctement les déchets.

L’eczéma étant une maladie inflammatoire, il est important de ne pas ajouter des facteurs alimentaires augmentant l’inflammation44. Une alimentation riche en fibres permet de réduire l’inflammation de bas grade.45 Aussi, modérer sa consommation de sucres rapides sans fibres est conseillé.46

Aussi, une forme modérée à sévère est associée à une augmentation de l'hypertension.47

Activité physique

Outre un traitement naturel adapté de l'eczéma, la pratique d'une activité physique peut être aussi intéressante.

Les personnes concernées par cette pathologie évitent souvent la pratique d'une activité physique intense, qui s'accompagne d'une transpiration accrue, afin de ne pas aggraver les démangeaisons.

Cependant, l’exercice physique peut être bénéfique pour diminuer les symptômes. Une étude sur des souris à montré que les modulations du système immunitaire induites par des exercices aérobiques modérés seraient à l’origine d'améliorations.48

Des personnes ayant participé à des sports de groupe, quatre fois par semaine pendant 1 heure, ont vu leurs symptômes s’améliorer.49

Le sommeil

Cette affection entraîne souvent des perturbations du sommeil dues aux démangeaisons.

Inversement, un sommeil perturbé entraîne un niveau d’inflammation élevé50.

Veiller à mettre en place toutes les conditions possibles pour éviter les démangeaisons et autres perturbateurs du sommeil est nécessaire.

Une hydratation régulière de la peau permet de diminuer les démangeaisons. Une hydratation importante avec des produits plus gras, avant le coucher, est efficace chez certaines personnes.

Une supplémentation en mélatonine chez des enfants atteints de dermatite atopique, ayant un sommeil perturbé, a permis d'améliorer le sommeil.51

Prendre soin de la peau

En plus d'un traitement naturel adapté en cas d'eczéma, des soins spécifiques peuvent être apportés à la peau.

Tout ce qui l'assèche peut avoir un impact négatif sur cette pathologie : le savon, la dureté de l’eau, un air trop sec, et ne pas boire assez d’eau sont des facteurs à prendre en compte au quotidien.

Le lavage sans savon ou avec ne semble pas avoir d’impact sur les symptômes52 . Cependant, il est recommandé de diminuer les lavages trop fréquents pour éviter un asséchement de la peau. En effet, le lavage des mains et l’utilisation répétée de gel hydroalcoolique (Covid-19) ont entraîné une augmentation de l'eczéma irritant des mains, ceci malgré l'utilisation intensive d'émollients à titre préventif.53

Tous les produits appliqués sur la peau ont un impact particulier, les études sur les « véhicules » ou les crèmes, utilisés comme base de médicaments topiques, sont encore très peu nombreuses.54

Différents produits ajoutés dans les crèmes hydratantes et savons, tels que les parfums, peuvent être irritants.

Aussi, la peau peut perdre sa perméabilité ; des molécules néfastes peuvent alors traverser l'épiderme. Il convient d’être prudent en cas de poussées importantes et de consulter un médecin.

Les vêtements en soie, les adoucisseurs d'eau à échange d'ions et les additifs émollients pour le bain, n’ont pas montré d’efficacité. L'utilisation d’émollients dès la naissance n’a pas d’impact sur son apparition. Ils peuvent entraîner des infections cutanées et des allergies alimentaires.55

Tester tous les produits sur une petite zone, avant leur utilisation, est préférable pour éviter une réaction allergique importante.

  • Les savons vendus couramment dans le commerce pour soigner naturellement l'eczéma sont des savons sans savon. Ce sont des préparations de détergents synthétiques, fabriqués à base de dérivés de pétrole.
  • Les savons saponifiés à froid avec des huiles vierges sont les plus intéressants, car ils conservent les vitamines A et E des huiles végétales. Elles ont des propriétés anti-oxydantes et protectrices. Aussi, la glycérine, qui a des propriétés hydratantes et protectrices de la peau, n’est pas séparée du savon comme dans les autres types de préparation. De plus, les savons saponifiés à froid sont souvent des savons artisanaux fabriqués de manière éthique et écologique.

Il est important de choisir des savons sans conservateurs, ni parfums, ni colorants de synthèse. S'ils contiennent des huiles essentielles, il est important de vérifier si elles peuvent être utilisées en cas d'eczéma.

Réduction du stress

Comme pour d’autres pathologies inflammatoires, chroniques, le stress peut avoir un effet délétère chez certaines personnes. Le stress et particulièrement les conflits psychoaffectifs peuvent entraîner des poussées, mais aussi l’apparition de nouvelles zones touchées.

L'eczéma est un facteur de risque pour l'anxiété et la dépression. Une revue de 20 études comprenant 141 910 patients, concernés par cette pathologie, a permis de conclure qu'elle est associée à un risque accru de développer une dépression et de l'anxiété.56

La dermatite atopique chez les enfants, comme chez les adultes, doit être prise en compte de manière globale. Un environnement psychoaffectif serein et un apprentissage de techniques de relaxation peuvent être un traitement naturel intéressant l’eczéma.

L’hypnothérapie, le biofeedback, la thérapie comportementale cognitive, le training autogène, les techniques de relaxation, telles que la détente musculaire, la méditation, mais aussi l'acupression, l'acupuncture et les massages diminuent les symptômes en diminuant le stress.57 58 59 60 61‌‌‌‌‌

Apprendre des techniques de yoga nidra, de sophrologie, d’autohypnose, et toute autre technique permettant d’abaisser le niveau de stress est une alternative intéressante à de nombreux points de vue.

Eczéma : quel traitement naturel privilégier ?

Vitamine A

L'alitrétinoïne est une hormone endogène naturellement présente et apparentée à la vitamine A. En supplémentation orale, elle est utilisée pour la forme chronique sévère des mains.62

L’altirétinoïne, tout comme la supplémentation en vitamine A, est déconseillée chez les personnes ayant des hépatopathies, une insuffisance rénale, une hyperlipidémie ou un dysfonctionnement thyroïdien. Elle doit être utilisée avec précaution chez les femmes en âge de procréer.

Une supplémentation est déconseillée chez les personnes ne présentant pas de carence. Les carences sont très rares dans les pays développés.

Il est nécessaire de veiller à un apport suffisant dans l'alimentation. On la trouve dans les produits animaux et dans les fruits et légumes sous forme de provitamine A. L’huile de foie de morue en est très riche.

Vitamine D

Jusqu'à présent, la vitamine D est un nutriment essentiel pour améliorer la dermatite atopique. Cette efficacité a été prouvée par des études.

La consommation de fibres alimentaires et l’exposition au soleil favorisent sa synthèse dans l’organisme.

Les carences sont largement répandues dans les pays de l'hémisphère nord où le manque d’exposition au soleil, pendant l'hiver, est courant.

Les personnes qui s'exposent davantage au soleil ont moins de symptômes. Par ailleurs, les symptômes sont généralement plus accentués en hiver lorsque l'exposition au soleil est plus faible.63

Un apport plus élevé en vitamines D et E peut être un traitement naturel de l’eczéma.64

La vitamine D peut augmenter la production de peptides antibactériens et de molécules qui forment une protection à la surface de la peau. Elle permet ainsi d'éviter une infection.65 Elle soutient la production de molécules du système immunitaire liées à la réduction de l'inflammation.66

Une supplémentation peut être dangereuse s’il n’y a pas de carence, des analyses sont nécessaires.

Les applications topiques de vitamine D3, sous forme de calcipotriol, semblent être efficaces. Elles sembleraient tout aussi efficaces que l’utilisation de corticostéroïdes. 67 68 69 70 Aucun test ne semble avoir été mené pour d’autres formes de vitamine D3.71

Vitamine E

Elle protège les membranes de la peroxydation lipidique et, par conséquent, des dommages oxydatifs.

Une supplémentation présente un impact positif sur la dermatite atopique et le psoriasis.72 268 mg de vitamine E naturelle (400 UI), pendant une période de 8 mois, a permis de soulager les symptômes tout en abaissant des marqueurs sanguin de la sensibilité allergique.73

Les taux sériques apparaissent plus faibles chez les personnes souffrant de vitiligo, de psoriasis, d'eczéma et d'acné.74

La vitamine E est présente dans les huiles végétales.

Zinc

Le zinc joue un rôle central dans l'intégrité de la peau et du système immunitaire. Une diminution des taux de zinc du sérum, des cheveux et des globules rouges apparaît chez les personnes atteintes de dermatite atopique.75

Une supplémentation peut améliorer l'étendue et la gravité de la maladie.

Il doit être pris uniquement en cas de carences. Une alimentation riche en zinc pourrait prévenir l’aggravation des symptômes. Les huîtres, les abats, la viande rouge, le pain complet et les œufs sont les aliments qui en contiennent le plus.

Sélénium

Une carence en sélénium peut l'exacerber.76

Une alimentation riche en sélénium peut être un traitement naturel de l'eczéma. On le trouve dans le foie, les fruits de mer et les noix du Brésil. Une supplémentation peut être envisagée en cas de carence.

Probiotiques

La santé du microbiote intestinal influe sur le système immunitaire ainsi que sur l’inflammation de l’organisme. Les prébiotiques (fibres alimentaires) et probiotiques contribuent à l’équilibre et à la diversité du microbiote.

Les probiotiques permettent d'améliorer l’eczéma, pour des souches isolées ou pour plusieurs souches à la fois.77

Un complexe de probiotiques, pris par la mère pendant la grossesse ou l'allaitement, peut réduire le risque de dermatite atopique chez ses enfants.78

Dans un essai, 132 femmes enceintes présentant des antécédents familiaux d’eczéma atopique, de rhinite allergique ou d’asthme ont été sélectionnées. Ces mères ont pris soit un placebo, soit une formule à base de probiotiques durant leur grossesse, ainsi que leurs bébés durant les 6 premiers mois de leur vie. À l’âge de 2 ans, l’incidence de la forme atopique était 2 fois moins élevée chez les bébés traités aux lactobacilles que chez ceux du groupe placebo.79 De plus, à l’âge de 4 ans, les enfants du groupe traité bénéficiaient toujours de la même protection par rapport à ceux du groupe placebo.80

Certaines préparations probiotiques démontrent une efficacité dans la réduction du risque de développer cette maladie, lorsqu'elles sont administrées aux femmes enceintes et/ou aux nourrissons.81

Le déséquilibre de la flore intestinale du fœtus est associé au développement de maladies allergiques. Un supplément probiotique peut être un traitement naturel potentiel de l'eczéma infantile et atopique.82

La souche mixte de Lactobacillus et de Bifidobacterium peut réduire efficacement son incidence chez les nourrissons de moins de trois ans. Cependant, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour bien comprendre le mécanisme exact de son effet.83

Ces souches probiotiques ont prouvé leur efficacité dans des études :

  • Lactobacillus GG (durant la grossesse)
  • Lactobacillus
  • Bifidobacterium
  • HAc40, une souche probiotique qui est étudiée pour la modification du microbiome de la peau84

Une alimentation riche en probiotiques (yaourt, kéfir, kombucha, légumes lactofermentés, etc.) pourrait être efficace pour réduire les symptômes, cependant aucune étude n’a été menée à ce sujet.

Huile de poisson

Plusieurs huiles végétales riches en acides gras polyinsaturés ont montré des bénéfices dans le traitement naturel de l’eczéma. Les huiles de poisson sont riches en oméga-3, des acides gras polyinsaturés qui permettent d’améliorer les réactions immunitaires et anti-inflammatoires de l’organisme.

5,4 g d'huile de poisson pendant 8 semaines, sous forme d’acide docosahexaénoïque (DHA), ont permis de soulager les symptômes chez certains participants.85 Une autre étude n’a pas donné de résultats significatifs.86

Acide rosmarinique

L'acide rosmarinique est connu pour avoir des activités anti-inflammatoires et immunomodulatrices.87

Une émulsion d'acide rosmarinique (0,3 %) a été appliquée par voie topique sur les flexions du coude de personnes atteintes de dermatite atopique matin et soir. L’efficacité sur la qualité de la peau et les résultats des auto-questionnaires ont indiqué une amélioration des symptômes.88

Aloé vera

Le gel d'aloé vera est utilisé traditionnellement pour ses propriétés émollientes. 100 % naturel, il contient de nombreuses vitamines, minéraux et acides aminés. Il possède, grâce à ses nombreux composés dont ses enzymes, des propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et immunomodulatrices.89

Une étude contre placebo avec une émulsion contenant 30 % d'aloès appliquée 2 fois par jour, pendant 4 à 6 semaines, a montré son efficacité.90 Une autre étude a montré des bénéfices.91

L’aloé vera est indiqué comme traitement naturel hydratant pour l’eczéma, et peut aussi être mélangé à d’autres produits efficaces.

Avoine

L'avoine colloïdale est souvent utilisée en bain pour traiter les maladies de peau caractérisées par de l'inflammation, de la séborrhée et des démangeaisons. Elle possède en effet des propriétés anti-inflammatoires.92 Une crème dosée à 1 % d’avoine colloïdale est efficace.93

La farine est obtenue à partir du grain entier, y compris la couche de son. La poudre d’avoine se met directement dans l’eau du bain.

Traditionnellement, il est conseillé de faire bouillir des flocons maintenus dans une pochette en tissu (250 g pour 1 litre d’eau) ou de la paille d’avoine (100 g pour 1 litre d’eau), puis de verser le liquide obtenu dans le bain.

Camomille allemande

Les fleurs de camomille ont des propriétés anti-inflammatoires, cicatrisantes et antiseptiques.94

La camomille en application topique (en crème) peut être un traitement naturel alternatif de l'eczéma. Elle a la même efficacité qu'un traitement à l'hydrocortisone (0,25 %).95 96

Des compresses imbibées d’infusion de camomille doivent être appliquées sur les zones enflammées.

Souci (Calendula officinalis)

Le souci est reconnu pour ses propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. Il est traditionnellement utilisé pour soigner l’eczéma naturellement. Il est indiqué en usage externe pour les cicatrisations difficiles97 et validé par l’ ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy).

Il peut être appliqué localement ou en compresses (crème dosée entre 2 % et 5% de calendula).

Huile de chanvre

L'huile de chanvre est une source riche et équilibrée d'acides gras polyinsaturés oméga-6 et oméga-3 (AGPI).

Des patients atopiques ont testé l'huile de chanvre alimentaire et l'huile d'olive, pendant 20 semaines. Leur efficacité a été comparée.

Les taux d'acides gras essentiels (acide linoléique, acide alpha-linolénique et acide gamma-linolénique) ont augmenté. La sécheresse cutanée et les démangeaisons ont été améliorées. L'utilisation de médicaments cutanés a diminué après l'administration de l'huile de chanvre.98

Huile d'onagre

L’huile d’onagre contient de l’acide gamma-linolénique (AGL), un acide gras essentiel de type oméga-6 qui a une action régulatrice du système immunitaire et des mécanismes inflammatoires.

Les résultats des études sont variés. Certains études semblent affirmer son efficacité, d'autres non99 100 101

Huile de bourrache

Dans une étude, chez des enfants à haut risque de développer cette pathologie, en raison de leur héritage génétique, la prise de 100 mg d’acide gamma-linolénique par jour (435 mg d’huile de bourrache) a réduit la gravité des crises, mais n’a pas permis de prévenir son apparition.102

L’huile de bourrache en application topique a un effet apaisant sur les démangeaisons103. Cependant, les résultats de cette étude doivent être nuancés.

La supplémentation en huile de bourrache semblerait améliorer les symptômes ; elle pourrait être un traitement naturel potentiel de l’eczéma.

Huile de nigelle

L’huile de nigelle ou huile de cumin noir contient de la thymoquinone qui possède des propriétés anti-inflammatoires, anti-oxydantes, anti-apoptotiques et antimicrobiennes. La thymoquinone a montré son efficacité sur la dermatite atopique, l’asthme et l’allergie qui sont trois maladies atopiques.104

L’administration orale et topique de thymoquinone chez des souris a permis de l’améliorer.105

L’huile de nigelle est utilisée en médecine ayurvédique, pour traiter les affections cutanées.106

Huile de pépins de cassis

L'huile de pépins de cassis contient de l'acide alpha et gamma-linolénique, des anthocyanes, des proanthocyanidines, des flavonoïdes, de la vitamine C et 2 composés contenant du nitrile. Une supplémentation pendant la grossesse a permis de diminuer l'apparition de dermatite atopique chez les nourrissons allaités.107

Une crème contenant un mélange d’huile de pépins de cassis, d'huile de tournesol, de vigne ballon (3%) et de 5% de Dexpanthénol a montré des effets positifs.108

L’huile de pépin de cassis pourrait améliorer cette affection lorsqu'elle est prise par voie orale ou administrée par voie topique.

Bardane

La Bardane (Arctium lappa) est traditionnellement utilisée pour soigner l’eczéma naturellement, mais il faut être prudent. Des réactions allergiques ont été constatées.109

Trèfle rouge

Le trèfle rouge (Trifolium pratense) aide à régénérer les cellules et a des propriétés anti-inflammatoires dans de multiples affections cutanées. Les applications externes sont également bénéfiques pour cicatriser les plaies, mais elles sont moins étudiées. 110

Basilic

Il est traditionnellement utilisé comme tonique contre la fatigue nerveuse pour améliorer la concentration et les malaises ayant une origine nerveuse. Il est considéré comme un tranquillisant qui peut améliorer la qualité du sommeil.

Le basilic aide à régénérer les cellules et a des propriétés anti-inflammatoires dans de multiples affections cutanées. Les applications externes sont bénéfiques pour cicatriser les plaies, mais elles sont moins étudiées et peuvent provoquer des allergies. 111

Dans le cadre du traitement naturel de l'eczéma, ajouter du basilic dans son alimentation ou réaliser des infusions pourrait avoir un impact positif.

Capsaïcine

La capsaïcine est un composé alcaloïde actif que l'on trouve dans les piments. Elle présente des effets analgésiques et antiprurigineux112, qui soulagent les démangeaisons.113

La capsaïcine se présente sous forme de crème pour une utilisation topique. En effet, elle réduit significativement les démangeaisons. 114

Huiles essentielles

Plusieurs huiles essentielles peuvent être utiles en application topique pour atténuer les symptômes de l’eczéma, il faut les diluer dans une huile végétale ou dans une crème :

  • Camomille allemande
  • Camomille matricaire 
  • Tanaisie annuelle
  • Menthe poivrée
  • Cèdre de l’Atlas
  • Hélichryse italienne
  • Katafray
  • Lavande officinale
  • Géranium rosat

Ayurvéda

En ayurvéda, médecine traditionnelle indienne, de nombreuses plantes sont utilisées dans le traitement naturel de l’eczéma115. Certaines d’entre elles ont fait l’objet d’études scientifiques qui révèlent, entre autres, leurs composés anti-inflammatoires, antibactériens et antioxydants.

Ces plantes sont à appliquer directement sur la peau :

  • Acalypha indica L. : feuilles se présentant sous forme de pâte
  • Allium cepa L. : huile
  • Santalum album L. : huile
  • Datura stramonium L. : feuilles sous forme de pâte ou de jus
  • Biophytum sensitivum (L.) DC. : feuilles
  • Scleria lithosperma (L.) Sw: rhizomes
  • Cuscuta reflexa Roxb. : plante entière
  • Argemone mexicana L. : graines (pâte)
  • Euphorbia hirta L. : plante entière
  • Pongamia pinnata (L.) : graines (pâte)
  • Momordica charantia L. : jus des fruits
  • Jasminum grandiflorum L : feuilles
  • Mimosa pudica L. : plante entière
  • Achyranthes aspera L. : plante entière ou feuilles
  • Rubia cordifolia L.116‌ : racines

Ces plantes doivent être prises par voie orale :

  • Calotropis procera (Aiton) Dryand. : latex en décoction à boire
  • Eclipta prostrata : pousses et feuilles117‌ en poudre à ingérer

Cette plante peut être appliquée sur la peau et être prise par voie orale :

  • Carica papaya L.118‌ : feuilles sous forme poudre à ingérer, huile des graines à appliquer sur la peau

Mélanges de plantes :

  • Divya Kayakalpa Taila
  • Takezama

Médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise traite les maladies et les déséquilibres énergétiques par les plantes et l'acupuncture. La médecine chinoise traditionnelle peut améliorer cette affection cutanée et les allergies.116

Deux préparations peuvent être indiquées comme traitement naturel de l'eczéma :

  • Long Dan Xie Gan Wan
  • San She Jie Yang Wan

En comparaison avec la médecine occidentale seule, la médecine traditionnelle chinoise et la médecine occidentale utilisées simultanément sont plus efficaces, pour améliorer le taux de guérison, mais également réduire les symptômes.117

Acupuncture

L'acupuncture et l’acupressure ont montré des actions antiprurigineuses. Dans le cadre de l'acupressure, le point LI11 est le point le plus efficace.118

Moxibustion

L'effet thérapeutique de la moxibustion et l'application d'une pommade contenant de la flumétasone, un vasoconstricteur actif sur certains processus inflammatoires, ont été comparés. Le premier groupe de participants a bénéficié de séances de moxibustion. Des moxas ont été appliqués sur les lésions cutanées, une fois par jour, 3 cônes à la fois. Dans le groupe témoin, une application externe de pommade, composée de flumétasone, a été réalisée
deux fois par jour. Pour les deux groupes, le traitement a duré 3 semaines.

La moxibustion a permis d’améliorer les démangeaisons, les lésions cutanées et la qualité de vie chez les participants. Son effet thérapeutique était supérieur à l'application de la pommade.119

Réduction du stress

Comme pour d’autres pathologies inflammatoires chroniques, le stress a un effet délétère. Le stress et les conflits psychoaffectifs peuvent entraîner des poussées.

L'eczéma peut aussi entraîner de l'anxiété ; c'est un facteur de risque de la dépression.120

Une sensibilité particulière au stress pourrait exister chez les personnes atteintes de dermatite atopique. C’est ce que montre une étude menée en 2003.121 D’autres études sont nécessaires pour mieux comprendre la réactivité au stress des personnes concernées.

Cette affection cutanée chez les enfants, comme chez les adultes, doit être prise en compte de manière globale. Un environnement psychoaffectif serein et un apprentissage de techniques de relaxation peuvent favoriser une diminution des symptômes.

L’hypnothérapie, le biofeedback, la thérapie comportementale cognitive, le training autogène, les techniques de relaxation favorisent la diminution du stress, ainsi que des symptômes. 122 123124 125 126‌‌‌‌

Mélatonine

Dans le cadre de cette maladie, le sommeil peut être aussi perturbé.

Une supplémentation en mélatonine, chez des enfants, a permis d'améliorer le sommeil. La dose de 3 mg par jour, pendant 4 semaines, a été administrée.127

Photothérapie

L’exposition à la lumière du jour provoque la synthèse de la vitamine D dans l’organisme. Les effets de la photothérapie sur cette affection cutanée pourraient être dus en partie à l’augmentation des taux de vitamine D qu’elle induit.128

UV

Les NB-UVB peuvent améliorer les symptômes en 12 semaines. L'innocuité de la photothérapie pour le traitement naturel de l’eczéma n’a pas été évaluée.129

Lumière bleue

Le rôle et le mécanisme d'action de la lumière bleue (400-500 nm) ont été évalués sur cette maladie. Les principaux médiateurs des réponses cellulaires à la lumière bleue sont l'oxyde nitrique (NO) et les espèces réactives de l'oxygène (ROS).

La lumière bleue induit un effet anti-inflammatoire et antiprolifératif et pourrait être bénéfique pour les maladies cutanées inflammatoires hyperprolifératives et chroniques telles que l'eczéma et le psoriasis. Elle peut entraîner une réduction des démangeaisons. L’utilisation de la lumière bleue comme thérapie est récente. A l'heure actuelle, aucun effet indésirable majeur n’a été observé.130

Questions fréquentes

Qu'est-ce que l'eczéma ?

Maladie inflammatoire, elle se caractérise par une sécheresse de la peau et l'apparition de lésions cutanées.

Quel traitement naturel envisager ?

- Une supplémentation en vitamines et en oligo-éléments
- La prise de probiotiques
- La phytothérapie, l'aromathérapie et la photothérapie
- La médecine traditionnelle chinoise ou ayurvédique

Quelles sont les autres recommandations ?

- Régime alimentaire riche en fibres
- Hydratation suffisante
- La pratique d'une activité physique
- Ne pas irriter la peau avec des lavages trop fréquents


Marianne Buclet
Marianne Buclet, Auteur

Naturopathe et professeure de yoga. Site internet : www.mariannebuclet.com

http://www.mariannebuclet.com