Menthe (plante médicinale): ses bienfaits et vertus

-

Originaire d'Asie Mineure et comportant de nombreuses espèces, la menthe est essentiellement utilisée comme condiment ou plante aromatique. Elle présente également de nombreuses propriétés médicinales et permet de traiter les troubles digestifs et certaines affections respiratoires.

Présentation

Menthe : plante aromatique qui présente de nombreux bienfaits et vertus.

Nom commun : Menthe
Nom latin : Mentha
Famille botanique : Lamiacées

Propriétés thérapeutiques

  • Poumon - béchique et fluidifiant : asthme, antispasmodique, toux, bronchite chronique
  • Digestif : dyspepsie, vomissement, coliques, diarrhée, aérophagie, ballonnements
  • Système nerveux : hoquet, vertiges
  • Cœur : palpitations
  • Foie - cholagogue : coliques hépatiques, troubles hépatiques, cholécystite, lithiase biliaire, ictère
  • Système respiratoire : laryngite, sinusite
  • Génital - emménagogue : règles insuffisantes, aphrodisiaque
  • Reins - antalgique : coliques néphrétiques, goutte 
  • Peau : couperose
  • Migraine, névralgies faciales, ulcères, douleurs rhumatismales articulaires et musculaires

Usages populaires

Poumon : expectorant et sédatif de la toux, bronchites rebelles, coqueluche, asthme
Système respiratoire : rhinites, sinusites aiguës, laryngites catarrhales
Digestif : atonie des voies digestives, coliques, diarrhées
Estomac : crampes
Génital : aménorrhée, dysménorrhée, douleurs spasmodiques de l’utérus
Peau : ulcères atoniques, contusions, ecchymoses, gale, plaies, maladies parasitaires du cuir chevelu
Système nerveux : nervosité, insomnie, névralgies, vertiges, tremblements, vomissements nerveux, hystérie
Cœur : palpitations
Reins : douleurs spasmodiques de la vessie, goutte
Migraine, mauvaise haleine, douleurs dentaires, crampes, tonique, sciatique, douleurs dentaires

Utilisations et posologie

Ce sont essentiellement les feuilles fraîches ou séchées qui sont utilisées en phytothérapie.

  • Menthe pouliot - infusion : 1 pincée par tasse d'eau bouillante.
  • Infusion antispasmodique : 5 à 8 g pour 1 litre d'eau bouillante ou 1 pincée par tasse. Prendre une tasse le matin et le soir.
  • Vermifuge : 1 ou 2 pincées de poudre de feuilles sèches le matin à jeun, dans du lait.
  • Crème : dans 1 litre d'eau-de-vie, faire infuser pendant quelques jours 15 g de menthe verte (feuilles séchées). Ajouter ensuite 150 à 200 g de sucre, puis 15 gouttes d'essence de menthe poivrée.
  • Sirop: faire macérer pendant 1 h, au bain-marie, 40 g de menthe poivrée ou verte, sèche, dans 1 litre d'eau. Passer, ajouter 1,7 kg de sucre.
  • Essence : 1 à 3 gouttes dans une boisson appropriée. A prendre plusieurs fois par jour dans la journée.
  • Infusion : 1 cuillerée à café de menthe (une bonne pincée pour une tasse), laisser infuser 10 minutes. Boire 2 tasses par jour, après chaque repas.
  • Inhalation : 50 g de feuilles pour 1 litre d'eau bouillante.

Alimentation

Aromate de premier choix, les usages culinaires de la menthe sont nombreux et variés. Elle permet d'agrémenter toute sorte de plat : salades, plats en sauce... Elle aromatise également certaines boissons et soupes.

Précautions et contre-indications

A faible dose, le menthol peut avoir un impact délétère le système nerveux.

A forte dose, la menthe peut augmenter la pression sanguine, provoquer des nausées, des vomissements et des douleurs à l'estomac.
Elle est déconseillée aux femmes enceintes, allaitantes et aux jeunes enfants.

Principes chimiques actifs

La menthe pouliot contient des tanins, des matières cellulosiques, résineuses et pectiques, du sucre et une huile essentielle.

La menthe poivrée renferme du sucre, des tanins, des matières résineuses, pectiques, cellulosiques, de l'oxydase, des peroxydases, de la catalase, et surtout de l'essence, dont la proportion varie de 0,1 à 0,3% à l'état frais et de 1 à 2,5% à l'état sec.

Autres usages

La menthe est aussi utilisée en élixir floral: Élixir floral contemporain : Menthe pouliot.

Elle est également employée en aromathérapie:

Bibliographie

Secrets d’une herboriste. Marie-Antoinette Mulot, éditions du Dauphin, 2015
Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France. Paul Fournier, éditions Omnibus, 2010
Livre des bonnes herbes. Pierre Lieutaghi, Actes Sud, 1999
Précis de phytothérapie : Essai de thérapeutique par les plantes françaises. Henri Leclerc, Masson et Cie Editeurs, 1935
La phytothérapie : Se soigner par les plantes. Docteur Jean Valnet, Hachette, 1968
La santé à la pharmacie du Bon Dieu. Maria Trében, Ennsthaler, 2000

Collectif thérapeute

Un ensemble de thérapeutes ont participé à cet article.