Régulation de l’équilibre acido-basique en naturopathie

-

Également appelé homéostasie du pH, il peut être défini comme un taux d'alcalinité et d'acidité adéquat au sein de l'organisme. Cependant, il peut être facilement perturbé. Comment rétablir l'équilibre acido-basique selon la naturopathie? Quelle hygiène de vie adopter? Quelle alimentation privilégier? Quels remèdes naturels choisir?

Une prise en charge globale

Tranche de citron, aliment intéressant pour réguler l'équilibre acido-basique.

Suivez un régime alcalin et prenez des compléments alimentaires alcalinisants! Voilà les consignes les plus répandues que vous pouvez trouver dans les livres, revues, blogs, pour la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie. Or, ces recommandations sont très partielles, voire contre-productives. En effet, différentes fonctions influencent l'équilibre acido-basique: digestion, respiration, élimination rénale, élimination cutanée, flore intestinale, os. Le stress, les hormones, les substances toxiques et chimiques peuvent modifier leur fonctionnement. Par ailleurs, l'alimentation peut ne pas être adaptée et provoquer de l'acidité.

Ainsi, pour obtenir des résultats efficaces et durables, il est nécessaire de réguler un terrain acide dans son ensemble.

Alimentation

Acidifiante ou alcalinisante

L'alimentation peut générer des acides de 2 manières:

  • en apportant des acides directement = alimentation acide;
  • en générant des acides lors de la digestion = alimentation acidifiante.

Une alimentation acidifiante est nocive pour l'organisme. L'indice PRAL est utilisé pour classer les aliments en fonction de leur nature acidifiante ou alcalinisante. Le régime acido-basique peut être aussi intéressant pour les personnes qui souhaitent rééquilibrer un terrain acide avec l'alimentation.

Flore intestinale, fibres et FODMAP

Dans certains cas, le régime alcalin, tel qu'il est présenté habituellement, est contre-productif.

Si la flore intestinale est trop déréglée (dysbiose), les fermentations dans l'intestin génèrent des acides. La dysbiose se manifeste par des lourdeurs abdominales, des spasmes, des ballonnements, des diarrhées et de la constipation. Le syndrome de l'intestin irritable est la pathologie la plus représentative.

Ainsi, dans le cadre de la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie, nous vous conseillons de ne pas consommer d'aliments qui ont tendance à fermenter. Ce sont notamment des aliments riches en fibres, qui renferment des glucides fermentescibles (FODMAP). Cependant, certains aliments alcanisants, riches en FODMAP, peuvent être consommés. En cas de perturbation importante de la flore intestinale, nous vous recommandons tout de même de ne pas les consommer.

Alimentation qui favorise la digestion

L'alimentation alcalinisante se caractérise par la consommation d'aliments qui favorisent la digestion. Les aliments, qui sont susceptibles de ralentir la digestion ou qui entraînent de la fermentation, ne sont pas recommandés.

Par ailleurs, certaines associations alimentaires doivent être évitées. En effet, associer dans un même repas céréales et viande, provoque des ralentissements du transit et donc des fermentations. Consommer des fruits pendant un repas est également déconseillé. Ainsi, les associations alimentaires font partie intégrante du régime acido-basique en naturopathie.

Aliments acides

Parmi ces aliments1, certains sont alcalinisants. C'est le cas des:

  • agrumes (citron, orange...);
  • baies (groseille, myrtille, cassis...);
  • fruits (tomate, pomme, fraise, raisin...);
  • produits lactofermentés (choucroute ou autres légumes).

En effet, ils contiennent en abondance de l'acide citrique, malique ou ascorbique. Ils ne provoquent pas de formation d'acides au sein de l'organisme. En effet, sous l'effet de l'acide chlorhydrique, ils se transforment dans l'estomac en hydrogénocarbonates basiques (bicarbonates). Dans la classification de l'indice PRAL, tous les fruits acides ont un indice négatif. En naturopathie, leur consommation peut être intéressante pour réguler l'équilibre acido-basique.

Cependant, si vous présentez déjà un terrain déjà naturellement acide, ils deviennent acidifiants. En effet, dans ce cas précis, la capacité digestive est diminuée. Les personnes, qui présentent un tempérament "nerveux", supportent difficilement l'acidité des fruits.

Eau

Une eau favorable à la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie est une eau légèrement acide et peu minéralisée. En effet, une eau peu minéralisée permet de drainer les acides de l'organisme, afin qu'ils soient évacués dans les urines.

L'eau gazeuse est à éviter: non seulement elle est très minéralisée, mais elle contient aussi un gaz acidifiant: le CO2. De même, l'eau du robinet contient du chlore qui est oxydant. Si vous souhaitez tout de même en consommer, nous vous conseillons de purifier l'eau du robinet.

Hygiène de vie: le pilier de la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie

Adopter une hygiène de vie saine est primordiale, si vous souhaitez le réguler efficacement.

Activité physique et sport

Bouger et pratiquer une activité physique peuvent être intéressants:

  • Activation de la circulation sanguine, qui favorise l'oxygénation et l'élimination des déchets cellulaires.
  • Effort respiratoire qui favorise l'évacuation du CO2 et des acides volatils.
  • Élimination des acides et des sels par la sueur.

Respiration

En naturopathie, une bonne respiration est essentielle dans la régulation de l'équilibre acido-basique. Non seulement elle oxygène l'organisme, mais elle rejette du CO2. Or le CO2 est en partie issu d'acides volatils.

Il est donc important de respirer profondément. Si vous êtes stressé ou sédentaire, vous pouvez avoir tendance à respirer superficiellement. Mettre en place des exercices de respiration (respiration abdominale, cohérence cardiaque, Samavritti pranayama…) est recommandé.

Gestion du stress

Le stress est un élément majeur pouvant être nocif. Bien ou mieux gérer son stress est primordial pour rétablir cet équilibre.

Remèdes naturels

Pour rétablir l'équilibre acido-basique en naturopathie, différents "remèdes naturels" peuvent être utilisés par les personnes qui le souhaitent. Ils peuvent être classés en plusieurs groupes:

  • Les compléments alimentaires alcalinisants, pour tamponner l'acidité de l'organisme.
  • Les plantes et nutriments qui améliorent la digestion (estomac, foie, pancréas, flore intestinale) et permettent d'éviter les fermentations.
  • Les actifs naturels qui favorisent l'élimination rénale des acides.
  • Les nutriments qui aident à reconstituer les réserves minérales contenues dans les os.

Compléments alimentaires alcalinisants à base de minéraux

Leur importance

Les minéraux alcalinisants sont des cations (ils sont chargés positivement): Magnésium, Calcium, Potassium, Zinc, Manganèse. Ils ont la possibilité de s'unir facilement avec un acide et donc, de tamponner l'acidité en formant un sel.

Leur apport est important, car un organisme en état d'acidose a besoin de minéraux basiques en abondance pour fonctionner. Un organisme acidifié s'équilibre en puisant ces minéraux dans la peau, les dents, les articulations, les cheveux et les os.

Les compléments alimentaires, à base de minéraux basiques, sont donc importants pour:

  • Tamponner les acides du corps à tous les niveaux.
  • Préserver les tissus riches en minéraux basiques.
  • Ralentir ou inverser la déminéralisation des tissus (arthrose, ostéoporose, vieillissement cutané, déchaussement dentaire…)

Acidité digestive: les carbonates

Les carbonates sont très efficaces pour tamponner l'acidité gastrique. Ils jouent le rôle d'antiacides. Ils apaisent les brûlures lors de reflux, de gastrites ou d'indigestion.

On les retrouve dans:

  • Le bicarbonate de sodium.
  • Certaines eaux riches en bicarbonate de sodium: Saint-Yorre, Badoit, Quézac...
  • Le lithothamne et la dolomite (carbonate de calcium et magnésium).

Cependant, en naturopathie, les carbonates ont peu d'intérêt pour l'équilibre acido-basique global. En effet, ils sont peu assimilés dans le sang.

Le bicarbonate de soude a même des effets nocifs à moyen terme. En tamponnant trop fort et trop artificiellement le pH de l'estomac, ce dernier perd progressivement ses capacités digestives. Par conséquent, les antiacides pour l'estomac entraînent une perte des capacités digestives. Une capacité digestive altérée provoque des fermentations.

Il en est de même pour les eaux riches en bicarbonates. Elles perturbent l'acidité de l'estomac quand elles sont prises régulièrement. Par ailleurs, étant gazeuses, elles sont riches en CO2 qui est un gaz acidifiant sur l'organisme.

En ce qui concerne le lithothamne, ses effets semblent différents. Son action sur l'acidité gastrique est prouvée. Il présente aussi des bienfaits reminéralisants sur les os et les articulations; il est correctement assimilé dans le sang, contrairement aux carbonates classiques. En effet, il renferme de nombreux nutriments qui agissent en synergie. Néanmoins, en raison de son "action tampon", il doit être utilisé pendant de courtes périodes.

Régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie: minéraux en traitement de fond

Pour que les compléments alimentaires alcalinisants, à base de minéraux, soient efficaces, ils doivent être bien assimilés. Ainsi, toutes les formes assimilables sont alcalinisantes.

La meilleure façon de les prendre est de les ingérer sous forme citrate2. Sous cette forme, ils sont associés à de l'acide citrique, présent dans le citron. Leur assimilation au sein de l'organisme est optimale; ils présentent également des propriétés alcalinisantes. Ainsi, les citrates de Magnésium, Calcium, Potassium, Zinc, Manganèse sont les plus intéressants.

Secondairement, vous pouvez les prendre sous forme bisglycinate. La glycine contribue au renforcement musculaire et à la production de collagène. Or les muscles, les articulations et la peau sont souvent impactés par l'acidité de l'organisme. Enfin, la forme malate (associée à de l'acide malique) peut être aussi utilisée.

Aussi, les pollens, et plus particulièrement celui de bruyère, en contiennent en abondance.

Bains alcalinisants

Ils sont composés de minéraux basiques; ils doivent être ajoutés dans l'eau du bain. Il est établi qu'ils s'absorbent par la peau: c'est le principe des cures thermales.

Le thermalisme est enraciné dans une histoire ancienne: Égypte antique, Grèce et Rome antique. Du savon noir ou de la soude étaient utilisés.

Ainsi, il est recommandé de prendre 1 à 2 bains par semaine. Les sels de bain doivent être ajoutés dans l'eau. La température de l'eau doit être comprise entre 36 °C et 37 °C et le bain ne doit pas excéder 45 minutes.

Digestion haute

La digestion haute peut être définie comme la décomposition des aliments qui s'opère sous l'action des acides de l'estomac, de la bile du foie et des enzymes pancréatiques. Si ces organes sont défaillants, alors la décomposition des aliments est moins efficace, engendrant la production d'acides. Cet aspect est essentiel dans la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie.

Renforcer l'acidité de l'estomac

Un estomac suffisamment acide permet de bien digérer le bol alimentaire. La pepsine, une enzyme qui découpe les protéines, a besoin d'un environnement acide pour être sécrétée.

Une production d'acide chlorhydrique insuffisante peut être due:

  • A la bactérie Helicobacter pylori: dans ce cas, cette infection peut être traitée par des approches naturelles.
  • A la prise d'IPP (antiacides) pendant une longue période3.‌
  • Au stress.
  • A une hypothyroïdie.
  • A une mastication insuffisante.
  • A une alimentation trop grasse ou trop sucrée.

Les boissons fermentées et les plantes amères peuvent améliorer l'hypochlorhydrie et, par conséquent, réguler l'équilibre acido-basique. A prendre généralement 15 minutes avant les repas:

  • Vinaigre de cidre: remède traditionnel, il ne convient pas aux personnes très acidifiées (personnes présentant un tempérament nerveux). Prendre 1 cuillère à café dans un peu d'eau chaude, avant ou après un repas.
  • Boissons fermentées: ce sont aussi des boissons traditionnelles (Kimchi, Kombucha, Kéfir). Le Regulatpro® bio apporte d'excellents résultats. A prendre avant les repas. Ces boissons favorisent l'acidité de l'estomac, et donc la digestion.
  • Plantes amères: gentiane, pissenlit, artichaut, petite centaurée, achillée, ache, livèche, polygala, benoîte, sauge, potentille, andrographis, acore, épine-vinette. Elles sont réputées pour activer les sécrétions de l'estomac. Vous pouvez choisir 1 à 2 plantes dans la liste et réaliser une cure pendant 3 semaines. A la fin de la cure, vous pouvez ensuite faire une pause d'une semaine. Vous pouvez ensuite réaliser une autre cure avec une ou deux plantes de la liste.

Aussi, certains nutriments peuvent être consommés:

  • Bétaïne HCl4: 350 à 750 mg avant le repas.
  • Pepsine5: 10 mg lors de repas contenant des protéines.
  • Vitamine C: étant très acide, elle acidifie l'estomac et est intéressante pour lutter contre Helicobacter pylori6.

Limiter la production de gaz dans l'estomac

Ces plantes sont dites carminatives et digestives. Elles réduisent la production de gaz:

  • Fenouil, angélique, carvi, cumin, anis, coriandre, livèche
  • Thym, sarriette, basilic, romarin, lierre terrestre
  • Gingembre, curcuma
  • Camomille, aunée

Vous pouvez opter pour 1 ou 2 plantes, que vous pouvez prendre avant ou après les repas, pendant 3 semaines. Vous pouvez renouveler la cure après une semaine de pause.

Inflammation de l'estomac

En naturopathie, l'équilibre acido-basique de l'organisme est directement influencé par l'estomac. En effet, une inflammation de l'estomac (brûlures, gastrite...) peut favoriser un déséquilibre.

Vous pouvez prendre des compléments alimentaires, contenant des plantes et des nutriments, afin de renforcer l'acidité de l'estomac. Avant la prise de ces compléments alimentaires, nous vous conseillons de prendre des anti-inflammatoires pendant 3 semaines à 2 mois.
Vous pouvez choisir 2 à 3 actifs parmi les listes suivantes:

Nutriments:

  • Vitamine U (extraite du chou)7 8
  • Chlorophylle9:‌
  • Champignons: Hericium, reishi, coriolus
  • Vitamine A10 ou bêta-carotène11, vitamine B6
  • Zinc12
  • Gamma-oryzanol (substance active de l'huile de son de riz) 13 14‌‌: 300 à 600 mg par jour
  • Huiles de nigelle15 16, de lin17 ou de périlla
  • Mélatonine (3 à 6 mg)18 ou du tryptophane (500 mg par jour)19

Phytothérapie:

  • Mélisse, marjolaine
  • Tilleul, figuier
  • Camomille matricaire
  • Aloe vera
  • Calendula
  • Alfalfa
  • Réglisse

Renforcer la production de bile

La bile permet de dégrader les aliments et d'éviter la stagnation du bol alimentaire dans les intestins. Certains actifs ont démontré leur capacité à augmenter la production de bile:

  • Betterave concentrée20
  • Taurine21 22
  • Chardon-Marie23
  • Curcuma24 25‌‌

‌‌D'autres plantes sont utilisées traditionnellement pour augmenter la production de bile (plantes dites cholagogues): aigremoine, angélique, ail, artichaut, aunée, camomille matricaire, chicorée, épine-vinette, eupatoire, chicorée, fenouil, genévrier, ortie, radis noir, romarin, hépatique, fumeterre, ache, achillée...

Soutenir les enzymes du pancréas

Les enzymes pancréatiques permettent aussi de dégrader les aliments. Elles peuvent être intéressantes pour rétablir l'équilibre acido-basique; en naturopathie, les enzymes digestives sont utilisées avec succès. Elles permettent de compenser une sécrétion enzymatique du pancréas insuffisante (pancréatine):

  • Lipase: digestion des graisses
  • Trypsine: protéines
  • Amylases: sucres

Il est possible de les trouver sous différentes formes:

  • Animales: elles proviennent généralement du porc. Vous pouvez trouver de la pancréatine (association des 3 enzymes). Vous pouvez également prendre une des 3 enzymes citées.
  • Végétales: elles peuvent être isolées à partir de végétaux ou être fabriquées à partir de fermentation de levures.
  • Bromélaïne (ananas) et papaïne (papaye): ces 2 enzymes végétales sont protéolytiques. Elles agissent comme la trypsine, mais n'ont pas d'action sur la digestion des sucres et du gras.

Les cures peuvent durer plusieurs semaines.

Certaines plantes peuvent augmenter la sécrétion des enzymes pancréatiques: gingembre, pissenlit, aneth, gentiane, aunée, aigremoine, petite centaurée.

Flore intestinale et intestins

La flore intestinale permet aussi de le réguler. En effet, elle favorise:

  • la fermentation intestinale, qui libère des acides et des gaz acides;
  • la production de bile et la sécrétion d'enzymes digestives.

Comment avoir une flore intestinale saine?

En naturopathie, la régulation de l'équilibre acido-basique ne se limite pas uniquement à la prise de probiotiques.

Nous exposons 5 troubles ou état de santé; qui peuvent impacter la flore intestinale. Pour chaque trouble, un traitement adapté de la flore intestinale peut être envisagé:

  • Pas de symptômes intestinaux
  • Inflammation
  • Dysbiose
  • Transit ralenti
  • Transit accéléré

Pas de symptômes intestinaux, protocole standard

Si vous avez un déséquilibre acido-basique, il est fort probable que la flore soit déréglée, même si vous n'avez pas de symptômes digestifs.

Dans ce cas, la stratégie est la suivante:

  • éliminer les différents polluants26 (métaux lourds, pesticides...);
  • assainir les intestins (activité anti-microbienne);
  • éventuellement renforcer la flore avec des probiotiques et prébiotiques.

Cette stratégie peut durer 3 mois. Elle peut être réalisée deux fois dans l'année. Chaque axe peut durer 3 semaines. Nous vous conseillons de réaliser une semaine de pause, avant de cibler un nouvel axe. Vous pouvez alors choisir 1 ou 2 actifs. Les complexes en regroupent plusieurs.

Pour nettoyer les intestins:

  • shilajit, zéolithe;
  • chlorella, chlorophylle, herbe de blé.

Pour assainir les intestins:

  • ail, berbérine, acide caprylique, extrait de pépins de pamplemousse, propolis, noyer, thym;
  • formulations d'huiles essentielles (Dysbios'aroma, Anti'bact 3D, Oléocaps n°3).

Pour renforcer la flore intestinale:

  • Prébiotiques sans FODMAP: fibres d'acacia, amidons résistants;
  • Probiotiques lactofermentés: Regulatpro® Bio, Kimchi, Kéfir;
  • Ferments lactiques probiotiques: choisir plusieurs souches avec au moins 20 milliards de germes.

Inflammation

En cas d'inflammation intestinale, voici 3 stratégies à adopter:

  • Pour régénérer la paroi intestinale altérée: glutamine, citrulline, butyrate (acide butyrique)27.‌
  • Prendre des plantes, qui ont une activité anti-inflammatoire, pour l'intestin: curcuma, boswellia, aloe vera, mélisse, mauve, hericium, guimauve, myrtille.
  • Prendre des probiotiques. Presque tous les probiotiques ont démontré des effets anti-inflammatoires28. Cependant, une souche donnée peut être plus ou moins efficace en fonction des individus. Son effet ne peut être que transitoire; ses bienfaits ne peuvent être ressentis que pendant la prise.

Ces 3 axes peuvent être mis en place en même temps, pendant 1 à 3 mois en fonction des besoins de chacun. Ensuite, si l'inflammation a fortement diminué, la mise en place de la stratégie "standard sans symptômes" (nettoyer, assainir, renforcer) permet d'agir en profondeur sur l'inflammation.

Dysbiose, SIBO

En cas de dysbiose ou SIBO, les bactéries prolifèrent de manière excessive. De nombreux symptômes peuvent alors apparaître: ballonnements, flatulences, douleurs abdominales, reflux, diarrhées ou constipation… Pour y remédier, vous pouvez alors assainir les intestins.

Transit ralenti

Traiter un transit ralenti peut être efficace pour réguler l'équilibre acido-basique en naturopathie. Lors d'un transit ralenti, activer le péristaltisme permet d'éviter les stagnations, fermentations et inflammations.

Dans ce cas, la stratégie est la suivante:

  • Avoir recours à des composants qui ont une action laxative douce: chlorella, chlorophylle, triphala, pectine de citron modifiée, graines.
    Vous pouvez aussi compléter avec des laxatifs doux: psyllium, tamarin, cassia, graines de lin trempées.
  • Assainir les intestins (stratégie identique au protocole standard, "sans symptômes")
  • Renforcer la flore intestinale (stratégie identique au protocole standard, "sans symptômes")

Cette stratégie peut durer 3 mois. Elle peut être réalisée deux fois dans l'année. Chaque axe peut durer 3 semaines. Nous vous recommandons de réaliser une semaine de pause, avant de cibler un nouvel axe. Pour la 2ème et 3ème phase, vous pouvez prendre des plantes ou nutriments qui favorisent le péristaltisme intestinal (hericium, reishi, carvi, gingembre, aloe), pour remplacer les laxatifs.

Transit accéléré

Avant d'entamer les phases de nettoyage et d'assainissement, il peut être utile de prendre:

  • des plantes qui resserrent les muqueuses du côlon et qui ont une action anti-inflammatoire: myrtille, salicaire, potentille, fraisier des bois, benoîte, aigremoine, noyer, vigne sous forme de bourgeons, renouée des oiseaux.
  • des probiotiques.

Vous pouvez également utiliser de l'argile ou du charbon. Vous pouvez faire une cure de 3 semaines, puis vous pouvez réaliser le protocole standard "sans symptômes": purification, assainissement et renforcement.

Elimination rénale

L'élimination des acides par les reins est efficace pour faire diminuer l'acidité de l'organisme. Cette stratégie est privilégiée dans la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie. Ainsi, des effets rapides sur les muscles, les articulations et le système digestif, dans un second temps, peuvent avoir lieu.

Pour les éliminer, l'usage de la phytothérapie est préconisée, et notamment de plantes diurétiques. Elles peuvent être consommées en tisane, ampoules ou teintures-mères. Une cure d'attaque de 3 semaines peut être réalisée. Elle peut être renouvelée chaque saison.

Les plantes à privilégier sont: bouleau (feuilles), cassis (feuilles), genévrier (gemmothérapie), primevère, reine des prés, bruyère, piloselle, vergerette du Canada, pariétaire, chiendent, prêle, bugrane, aubier de tilleul... Vous trouvez dans les boutiques ou les herboristeries des tisanes "acide urique" ou des préparations en teintures-mères dédiées.

Système osseux

Un organisme, présentant un terrain acide, se fournit en minéraux basiques dans les tissus. Les os constituent une réserve importante. Les os et les articulations doivent être reminéralisés.

Pour les os

Minéraux: ils sont disponibles dans les compléments alimentaires : Magnésium, Calcium, Potassium, Zinc, Manganèse. Du Silicium peut être aussi ajouté.

Vitamines: celles qui jouent un rôle dans le métabolisme du calcium. Ce sont les vitamines D et K.

Acides aminés: un apport en protéines supplémentaire peut être indiqué. L'arginine, la leucine, la lysine jouent un rôle dans la synthèse des os293031‌.‌

Pour les articulations (cartilages)

Pour les cartilages, vous pouvez consommer du collagène et/ou des nutriments, précurseurs du collagène:

  • acides aminés (glycine, arginine, lysine et proline)32;
  • vitamines C, A et E;
  • zinc, silicium et soufre (MSM).

Vous pouvez compléter avec de la glucosamine et de la chondroïtine, qui entrent dans la composition de la matrice du cartilage et qui favorisent son hydratation.

Vitamine B1

La vitamine B1 est un plus pour réguler l'équilibre acido-basique en naturopathie. En effet, elle transforme l'acide pyruvique en coenzyme A, qui produit de l'énergie dans les cellules. Issu du métabolisme, il se transforme en énergie grâce à la vitamine B1.

Par ailleurs, en anesthésie/réanimation, la vitamine B1 est utilisée en perfusion contre les risques d'acidose par manque d'oxygène des tissus.

En pratique

En lisant cet article, vous prenez conscience que rétablir l'équilibre acido-basique en naturopathie est bien loin des recommandations suivantes: alimentation et compléments alimentaires alcalinisants - élimination des acides par les urines.

Aussi, certains aliments dits alcalinisants sont aussi riches en FODMAP, qui provoquent des fermentations, chez les individus qui ont une flore intestinale déséquilibrée. Les bicarbonates peuvent être nocifs s'ils sont utilisés à moyen terme.

Je vous propose ici une véritable régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie. Nécessairement, elle doit être individualisée, ce qui complexifie l'article. Pour le rétablir de manière efficace et durable, les recettes et remèdes miracles ont, au mieux, un effet ponctuel.

Je vous livre ici des protocoles types pour vous familiariser avec cette démarche. Ils sont bien évidemment à moduler en fonction de ce qui a été énoncé plus haut. Aussi, pour ceux qui ne souhaitent pas faire une démarche d'investigation des produits, je cite certains complexes qui regroupent plusieurs actifs cités plus haut, pour faciliter la prise de plantes et compléments alimentaires au quotidien.

Les fondamentaux

Les piliers fondamentaux pour le réguler sont:

  • Le sport
  • La respiration
  • La gestion du stress

L'alimentation

L'alimentation est bien évidemment un autre pilier fondamental. Elle est à adapter en fonction de chacun:

  • Personnes très acidifiées, présentant un tempérament nerveux: alimentation alcalinisante et limiter les aliments acides. Le suivi d'un régime dissocié.
  • Personnes avec une dysbiose (ballonnements, lourdeurs intestinales...): alimentation sans FODMAP pendant 3 à 6 mois. Réintégrer progressivement les légumes avec FODMAP, car ces fibres prébiotiques sont bonnes pour la santé et la flore intestinale.
  • Personnes sans symptômes digestifs: régime alcalin, en faisant attention à ne pas faire de mauvaises combinaisons alimentaires.

Compléments alimentaires alcalinisants: exemples de protocoles

En cas d'inflammation de l'estomac

Protocole type de la régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie, lors d'une inflammation de l'estomac:

  • Pendant 3 semaines à 2 mois (1 semaine de pause toutes les 3 semaines):

> Lutter contre les acides de l'estomac: lithothamne, associé à des vitamines B.

> Diminuer l'inflammation de l'estomac: Gastrazyme™ (association de vitamines U, A, gamma oryzanol et chlorophylle) ou bourgeons de figuier ou prendre de la tisane Acidité muqueuses estomac-colon (Phytofrance).

> Favoriser l'élimination rénale des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance).

> S'il existe une inflammation intestinale: Digilance de Jade recherche (association de glutamine, curcuma, aloe, myrtille).

  • Pendant 2 mois (1 semaine de pause toutes les 3 semaines):

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Renforcer l'acidité de l'estomac et favoriser sa digestion: HCl plus (association bétaïne et pepsine) et/ou plantes digestives (Biotics para).

> Nettoyage intestinal pendant 1 mois: chlorophylle ou chlorella. Puis assainir les intestins pendant 1 mois: Dysbios'Aroma de Salvia par exemple.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante du Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Apport de prébiotiques sans FODMAP: fibres d'acacia ou amidons résistants et/ou probiotiques.

> Apport en minéraux, si besoin, pour les os et les articulations.

  • Certaines phases de ce protocole d'attaque de 4/5 mois peuvent être renouvelées en fonction des besoins.

En cas d'inflammation des intestins

Protocole type de régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie, lors d'une inflammation des intestins:

  • Pendant 2 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes qui stimulent la digestion.

> Plantes anti-inflammatoires intestinales et nutriments pour protéger la muqueuse (Digilance de Jade recherche).

  • Pendant 2 mois:

> Apporter des minéraux basiques, associés à des vitamines B.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques, en consommant des plantes qui facilitent la digestion (consommer d'autres plantes par rapport aux 2 mois précédents).

> Nettoyage intestinal pendant 1 mois: chlorophylle ou chlorella. Puis assainir les intestins pendant 1 mois: Dysbios'aroma de Salvia par exemple.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Renforcer la flore intestinale avec des probiotiques ou des prébiotiques sans FODMAP.

> Favoriser si besoin l'élimination rénale des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance).

En cas de dysbiose

Protocole à suivre en cas de dysbiose:

  • Pendant 1 mois:

> Assainir les intestins: Dysbios'aroma ou Anti'bact 3D ou Oléocaps n°3

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques, avec la consommation de plantes qui facilitent la digestion.

  • Pendant 1 mois:

> Assainir les intestins: avec des plantes (Biotics Para).

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes qui facilitent la digestion.

  • Pendant 1 mois:

> Assainir les intestins: chlorella ou chlorophylle par exemple.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques, associés à des vitamines B.

> Renforcer la flore avec des prébiotiques sans FODMAP: amidon modifié, fibre d'acacia.

> Favoriser si besoin l'élimination rénale des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance).

En cas de transit accéléré

Protocole type de régulation de l'équilibre acido-basique en naturopathie lors de transit rapide:

  • Pendant 1 à 2 mois

> Prendre des plantes qui resserrent les muqueuses du côlon et qui ont une action anti-inflammatoire

> Prendre des probiotiques:

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Assainir les intestins: par exemple Dysbios'aroma ou Anti'bact 3D ou Oléocaps n°3.

  • Pendant 1 mois:

> Renforcer la flore intestinale avec des probiotiques ou des prébiotiques sans FODMAP.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante du Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante du Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Favoriser si besoin l'élimination rénale des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance)

En cas de transit ralenti

Protocole type de régulation lors de transit ralenti:

  • Pendant 1 mois:

> Action laxative douce: chlorella, chlorophylle, triphala, pectine de citron modifiée.

> Laxatifs doux si la première phase n'est pas suffisante: psyllium, tamarin, cassia, graines de lin trempées.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

  • Pendant 1 mois:

> Action laxative douce: chlorella, chlorophylle, triphala, pectine de citron modifiée.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

  • Pendant 1 mois:

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Assainir les intestins: par exemple Dysbios'aroma ou Anti'bact 3D ou Oléocaps n°3.

  • Pendant 1 mois:

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante du Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Renforcer la flore avec des prébiotiques sans FODMAP: amidon modifié, fibre d'acacia ou des probiotiques.

> Favoriser si besoin l'élimination rénale des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance)

Protocole standard

  • Pendant 1 mois:

> Nettoyer les intestins: shilajit, zéolithe, chlorella, chlorophylle, herbe de blé...

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

  • Pendant 1 mois:

> Assainir les intestins: par exemple Dysbios'aroma ou Anti'bact 3D ou Oléocaps n°3.

> Limiter la production de gaz dans l'estomac, soutenir la bile et les sécrétions pancréatiques avec des plantes digestives.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante de Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

  • Pendant 1 mois:

> Renforcer la flore avec des prébiotiques sans FODMAP: amidon modifié, fibre d'acacia ou des probiotiques.

> Apporter des minéraux basiques (Alcabase en poudre, Formule alcalinisante du Dr Jacobs...), associés à des vitamines B.

> Favoriser si besoin l'élimination rénales des acides: Tisane acide urique (Phytofrance) ou les gouttes Acide U Phyto-complexe (Phytofrance)

Questions fréquentes

Quels remèdes naturels pour rétablir l'équilibre acido-basique ?

1. Compléments alimentaires à base de minéraux
2. Phytothérapie
3. Nutriments, vitamines et probiotiques ciblés

Quelle alimentation adopter pour réguler l'équilibre acido-basique ?

1. Régime alcalin
2. Éviter l'association de certains aliments
3. Boire de l'eau légèrement acide et peu minéralisée
4. Consommation de boissons fermentées

Équilibre acido-basique : quelle hygiène de vie privilégier ?

1. Pratiquer une activité physique
2. Améliorer sa gestion du stress
3. Pratiquer la respiration profonde


yann poulhalec
Yann Poulhalec, Auteur

Naturopathe, praticien en médecine chinoise et formateur pendant 12 ans. Actuellement rédacteur en chef de Doctonat.